Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20 Symptômes de l’intimidation au travail, aussi connue sous le nom de harcèlement moral

Lorsque l’on réfléchit au temps que l’on passe au bureau, on se rend compte qu’il est parfois supérieur au temps passé chez nous. C’est une raison suffisante pour souhaiter que notre environnement de travail soit toujours le meilleur, nous aidant à grandir professionnellement et à nous sentir bien. Cependant, dans certains cas, des relations conflictuelles avec les supérieurs hiérarchiques peuvent donner lieu à des actes de harcèlement moral ou d’intimidation au travail. Cette situation désagréable peut nous empêcher d’aller travailler, et dans des cas extrêmes, causer de graves dommages psychologiques.

L’équipe de Sympa te présente les signes qui peuvent indiquer que tu es victime de harcèlement, afin que tu puisses demander de l’aide à temps.

1. On t’a donné de faux espoirs de promotion

Il est important de grandir professionnellement et de faire face à de nouveaux défis dans ton travail, donc si ton patron te promet une augmentation de salaire ou un changement de poste et qu’il ne le fait jamais sans explications supplémentaires, cela peut être épuisant pour toi. Selon les experts, ces faux espoirs sont l’une des formes les plus subtiles de harcèlement. Mais ils ne doivent pas être ignorés, car ils peuvent générer de l’anxiété et le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond.

2. Tu es victime d’intimidation ou de menaces

Tout type de langage dans lequel un supérieur fait sentir à un employé qu’il risque de perdre son emploi s’il ne se résigne pas à faire tout ce qu’on lui demande (même lorsque c’est impossible ou hors de ses fonctions) est considéré comme du harcèlement au travail. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de demander l’aide de quelqu’un d’autre et de recueillir des preuves de ce qui se passe afin de ne pas porter ce poids seul.

3. Ton patron a “oublié” de t’inviter à une réunion

Dans un processus de harcèlement, il est courant qu’un supérieur commence à exclure un subordonné des réunions et des décisions importantes, en prétendant qu’il a oublié de l’inviter, ou simplement sans donner d’explications. Cela peut aussi se produire lorsque des séminaires sont organisés à l’extérieur du bureau et que la victime ne reçoit pas d’invitation ; peu à peu, elle va se sentir isolée et exclue du cercle social.

4. Tu as été placé à un bureau isolé

L’espace de travail doit intégrer tous ses membres, créant ainsi une atmosphère constructive. En cas de harcèlement, l’employé est envoyé dans un bureau éloigné de tout le monde, ou bien on le place à un poste de travail où il ne peut exercer ses fonctions correctement. Selon les psychologues, le sentiment d’isolement peut générer de l’insécurité et un état dépressif, qui à long terme peuvent sérieusement affecter l’employé au niveau personnel.

5. On minimise tes opinions ou tes sentiments

Un autre symptôme du harcèlement est le fait que ton patron ou même certains de tes collègues minimisent tes idées ou se moquent d’une plainte que tu as faite au sujet de la façon dont tu es traité. Cela peut susciter de la colère chez toi, un sentiment qui peut t’amener à prendre de mauvaises décisions ou à t’en prendre aux autres.

À cet égard, l’OMS affirme ce qui suit : “En ce qui concerne l’environnement psychosocial du travailleur, il mène directement à la santé mentale qui est favorisée ou non dans l’espace de travail. Il affecte également la capacité du collaborateur à effectuer son travail. Cela est lié au concept d’auto-efficacité, non seulement en matière de prise en charge de sa propre santé, mais aussi d’utilisation de son travail pour son bien-être mental”.

6. On te fait culpabiliser pour les erreurs de l’équipe

Comme il s’agit justement d’un effort conjoint, tout le monde est responsable des succès et des échecs, mais dans un environnement toxique, le patron cherchera quelqu’un à blâmer si les choses ne fonctionnent pas. Et alors la victime croira que ce sont ses décisions qui ont gâché la réussite du projet. Le sentiment de culpabilité peut entraîner le découragement, l’épuisement professionnel, et même le burnout, ce qui va l’amener à perdre toute volonté de contribuer à de nouveaux projets.

7. On annule tes projets sans te donner de justification

Une autre façon de nuire à un employé est de lui retirer ou d’annuler ses projets sans raison et sans préavis. La victime a alors l’impression qu’elle est inutile pour le poste qu’elle occupe et qu’elle pourrait bientôt perdre son emploi. Dans de telles circonstances, les médecins ont détecté des symptômes physiques tels que des maux de tête constants, des palpitations cardiaques, des maux de ventre et même des ulcères.

8. On bloque ton travail ou on le retarde sans raison apparente

Dans ce cas, l’employeur se contente d’ignorer les projets de son subordonné, même s’ils sont de bonne qualité ou importants. Ce signal conduit à l’isolement physique, parce qu’il donne à l’employé le sentiment qu’il n’est pas valorisé et qu’il n’appartient pas vraiment à l’entreprise ; par conséquent, il ne cherche plus à proposer de nouvelles idées et se sent mal dans sa peau.

9. On te met en opposition contre l’un de tes collègues

Dans un environnement de travail sain, le patron fait en sorte que tous ses employés travaillent en équipe et interagissent professionnellement. À l’inverse, en cas de harcèlement, le chef de service cherche à liguer ses collaborateurs les uns contre les autres, avec des rumeurs, des commentaires offensants, ou même en laissant entendre que l’un est meilleur que l’autre.

10. On te donne des objectifs inatteignables

Bien sûr, tous les emplois comportent des objectifs, mais à partir du moment où ils semblent impossibles à atteindre, ou s’ils sont modifiés de façon récurrente et injustifiée, cela peut être considéré comme du harcèlement. Le manque de clarté des objectifs peut créer de la confusion chez l’employé, et la peur de ne pas les atteindre augmente son niveau de stress.

11. Ton patron te traite avec émotion (selon son humeur)

Il n’y a rien de plus déconcertant pour une victime de harcèlement que d’être bien ou mal traité par son patron en fonction de l’humeur de ce dernier. Selon les experts, cela donne l’impression que l’employé peut négocier avec son supérieur et parvenir à un accord de paix, ce qui le rend encore plus vulnérable. La seule chose à faire est de demander l’aide d’un membre des Ressources Humaines ou du supérieur hiérarchique de son patron.

12. On critique ton travail de façon non justifiée

C’est une chose d’apporter des changements justifiés à un projet ; c’en est une autre de le faire simplement parce qu’il n’a pas plu au patron. “Rabaisser” l’employé peut l’amener à cesser de croire en ses capacités et déclencher une série d’erreurs, car en fin de compte, il ne pense qu’à faire plaisir à son patron, même s’il n’y parvient jamais.

13. Ton patron te cache des informations utiles pour ton travail

Il est du devoir d’un supérieur de donner à son subordonné autant d’informations que possible pour développer efficacement son travail. S’il ne le fait pas, il peut certes s’agir d’un oubli, mais il peut aussi chercher à entraver le travail de son employé.

14. Ton patron n’assume pas la responsabilité de ses erreurs

Tout le monde peut faire des erreurs, mais un patron doit savoir les assumer, et non rejeter la faute sur son équipe. Un supérieur qui harcèle ses employés n’hésite pas à les blâmer devant d’autres supérieurs pour quelque chose dont il est lui-même responsable.

15. À l’inverse, il s’attribue le mérite de tes réalisations

Tout comme il blâme ses employés pour leurs échecs, un harceleur cherchera à s’attribuer tous les triomphes de son équipe. D’après les psychologues, cela détériore à long terme le rendement de l’équipe, car chaque employé a besoin de percevoir des signes de gratification pour être motivé dans son travail.

16. Le harcèlement sexuel est aussi un symptôme d’intimidation

C’est un sujet très délicat et les experts recommandent toujours de faire appel à la loi ; selon les pays, il existe des moyens de l’arrêter et d’éviter que le salarié se sente mal à l’aise pendant ses heures de travail. Notons que le harcèlement sexuel peut toucher aussi bien les femmes que les hommes, et il est préférable de s’adresser aux Ressources humaines pour signaler les faits au plus vite.

17. On te donne l’impression d’être inutile

Lorsque le harcèlement psychologique est déjà insupportable pour l’employé, que tout ou une partie des signes et symptômes ci-dessus sont présents, la prochaine étape consiste pour le patron à dire des phrases comme “tu n’es pas fait pour ce travail” ou “je ne sais pas ce que tu fais ici”, ce qui diminue davantage l’estime que la personne concernée a d’elle-même.

18. On répand des rumeurs sur toi

Cela est plus fréquent qu’il n’y paraît, et beaucoup de supérieurs qui pratiquent le harcèlement ont tendance à gâcher la vie personnelle de leur subordonné, en faisant circuler de fausses informations à son sujet ou en inventant des choses pour que tout le monde en parle ou ait une mauvaise image de lui.

19. On te surveille excessivement

Ici, le patron fait pression sur son subordonné en lui rendant constamment visite dans son bureau, en lui demandant à chaque instant ce qu’il fait et lui disant clairement qu’il doit être au courant de chacun de ses mouvements. Tout cela ajoute de la pression au travail quotidien, en plus de ne pas donner au collaborateur une liberté créatrice ou un espace personnel de développement.

20. Ton patron justifie son comportement incorrect

Enfin, si tu entends souvent les phrases “c’est grâce à moi que tu es là” ou “tu peux me remercier d’avoir encore un travail”, c’est que le niveau de harcèlement dans ton bureau est déjà alarmant, et il est temps pour toi d’agir. Non seulement, il faut en informer un supérieur du patron qui te harcèle, mais aussi ne pas hésiter à demander une aide psychologique, qui permettrait d’éviter le stress et la dépression que ces circonstances peuvent entraîner.

As-tu déjà été victime de harcèlement au travail, ou connais-tu des cas autour de toi ? Partage tes expériences dans les commentaires !

Illustratrice Natalia Tylosova pour Sympa