Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

5 Exemples frappants de compliments " innocents" qui cachent le vrai sexisme

Quand on entend des phrases du genre " la place de la femme est dans la cuisine ", tout est clair, il s’agit de sexisme, mais ce type de discrimination n’est pas toujours évident. Il existe un sexisme bienveillant, difficile à détecter. Parfois, les compliments cachent la certitude que les femmes sont de petites créatures fragiles qui ont besoin de la protection des hommes. Avant d’accepter une attitude pareille, il faut comprendre ce qu’elle signifie en réalité.

Sympa veut t’expliquer comment reconnaître le sexisme bienveillant et pourquoi la phrase " tu n’es pas comme les autres femmes " (ainsi que beaucoup d’autres) n’est pas si flatteuse que ça.

1. La comparaison avec un homme

L’homme et les qualités masculines sont considérés jusqu’à présent comme un étalon auquel on compare les femmes et leurs acquisitions. Bien que la science contemporaine n’ait aucune preuve qui indique que les cerveaux d’un homme et d’une femme soient différents, parfois les femmes elles-mêmes croient que la phrase : " tu as de l’intelligence masculine " est un éloge.
En fait, ces compliments douteux sont un exemple classique du sexisme bienveillant : d’une part, on accepte tes mérites, d’autre part, on transmet la conviction que la femme ne peut pas régler une affaire aussi bien que l’homme.

Exemples :

  • " Tu conduis pas mal une voiture / pour une femme, tu te débrouilles assez bien avec les technologies " .
  • " Ta logique n’est pas féminine / tu réfléchis plutôt comme un homme “.
  • ” Tu n’as pas de cette “bêtise de femme” “.
  • ” Tu ne pleurniches pas comme une fille, tu sais régler les affaires " .

2. Remarques sur l’apparence

L’appréciation de l’apparence ou des parties du corps, même à titre de compliment, suppose que la femme est un objet qui peut intéresser ou ne pas intéresser l’homme. C’est ton conjoint qui peut admirer tes courbes, mais les mêmes paroles provenant de la part de tes collègues ou de personnes que te ne connais pas bien, sont bizarres. Les hommes peuvent affirmer qu’ils ne voulaient rien dire de mal en complimentant tes jolies jambes, mais s’ils entendaient eux-mêmes ce “compliment”, ils se sentiraient mal à l’aise.

Exemples :

  • " Tu as vu ce décolleté ? Dis donc, comment dois-je travailler ? "
  • " Tu es tellement sexy dans cette jupe “.
  • ” Tu fais bien de ne pas trop te maquiller “.
  • ” Les femmes sont la plus belle décoration de notre bureau ! "

3. Dépréciation sous forme de compliments

Ces phrases montrent l’attitude protectrice d’un homme, humilient et dévalorisent les sentiments et les émotions que tu éprouves. En plus, c’est un moyen d’éviter de discuter du problème sur un pied d’égalité.

Exemples :

  • “Tu es belle même quand tu es fâchée ”.
  • " C’est trop mignon quand tu fronces les sourcils si tu ne comprends pas quelque chose “.
  • ” Tous vos bavardages de filles, toutes vos jolies petites robes, toutes vos chaussures, mais c’est charmant, tout ça ! Une merveille ! “.
  • ” Ta jolie tête est faite pour réfléchir à tout ce qu’il y a de beau dans le monde, mais pas aux problèmes sérieux ".

4. Phrases sur le rôle traditionnel de la femme

Ce ne sont pas seulement des hommes qui parlent de la mission prédestinée de la femme, certaines femmes supportent souvent elles-mêmes les stéréotypes sexistes. Quand on essaye de te montrer ce que tu dois ou ne dois pas faire, il faut réagir calmement mais être résolue. Les femmes peuvent vouloir se marier ou poursuivre leur carrière, en tout cas, leurs connaissances et progrès sont dignes d’être appréciés même s’ils ne font pas partie de la liste des " compétences requises " d’une bonne épouse et future mère.

Exemples :

  • " Tu cuisines très bien ! Quelqu’un sera vraiment heureux d’avoir une épouse pareille ! "
  • " Tu es si belle et tu n’es pas encore mariée ? "
  • " Mais à quoi bon faire une carrière avec ta beauté ? Ton mari pourra gagner assez d’argent pour toi ! "
  • " C’est super que tu préfères les jupes au pantalon. Une vraie femme ! "

5. Petits noms doux trop personnels

On peut appeler ses proches " chérie “, ” chaton “, ” bébé “, mais c’est inapproprié avec des personnes que tu ne connais pas bien ou avec tes collègues. Des collègues femmes ne sont pas de petites filles suscitant l’attendrissement. Au premier abord, il n’y a rien d’humiliant dans les petits noms mignons, mais l’idée de dire à ton chef qui est un homme ” chéri, tu..." ne te viendrait jamais à l’esprit.

Comment complimenter correctement

Le sexisme bienveillant est aussi un sexisme, la différence est qu’il ne critique pas les traits traditionnellement " féminins ", mais les approuve, en renforçant les stéréotypes sexistes. Tu peux dire à la personne proche qu’elle a de jolies jambes et que cette robe lui va à merveille, mais au bureau ou au cours d’une conversation officielle, essaie d’éviter tout ce qui concerne le sexe ou l’apparence.
Si tu n’aurais pas fait un compliment pareil à un homme, ne le fais pas à une femme. Ne la complimente pas elle, mais félicite-la pour son travail ou ses progrès (comme on le fait d’habitude par rapport à un homme).

Es-tu d’accord avec l’auteur de cet article ? Comment réagis-tu quand le compliment n’est pas agréable pour toi ? Raconte-nous dans les commentaires !

Partager cet article