Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

5 Paradoxes fous du cerveau qui influencent notre vie

Le cerveau humain est incroyable. Les scientifiques modernes affirment que ses capacités n'ont pas encore été étudiées au maximum. Et chaque jour qui passe, de nouvelles questions sans réponse apparaissent. Mais même le peu de choses que nous savons sur le cerveau impressionnent vraiment.

Chez Sympa-sympa.com, nous avons découvert et nous voulons partager avec toi cinq paradoxes du cerveau qui affectent en silence notre vie tous les jours.

Le paradoxe d'Orwell

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

George Orwell étudiait la façon dont la langue affecte nos pensées. Dans son roman 1984, les endroits les plus horribles portent de jolis noms, par exemple : "ministère de l'amour" ou "camp de joie". Résultat, les personnages de son roman pensent que les choses répugnantes sont en fait magnifiques. La langue qui regroupe toutes les notions voulant dire des choses totalement contraires, a été appelée la novlangue.

L'univers du livre est totalement utopique, mais l'auteur était persuadé que nous commencerions prochainement à utiliser réellement cette novlangue. Et il avait raison : par exemple, quand nous voyons des publicités dans lesquelles la réalité est trop embellie avec de jolies phrases. Souvent, notre cerveau reçoit l'information diffusée avec cette novlangue et la croit, même quand cela n'a rien à voir avec la réalité.

Le paradoxe de la valeur

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

Ce terme est apparu pour la première fois en économie, mais il s'utilise maintenant dans tout type de domaines de la vie.

Essaie de répondre à la question : "Lequel est le plus précieux : un diamant ou un verre d'eau ?" N'importe quelle personne répondra sans hésitation qu'un diamant vaut plus. Cependant, si tu poses cette question à une personne qui a passé beaucoup de temps dans le désert, il est fort probable qu'elle te réponde que peu importe le prix du diamant, l'eau est plus précieuse.

Ce paradoxe prouve que tous nos goûts et intérêts ont été formés sous l'influence du monde extérieur. Par conséquent, tous nos rêves peuvent changer à n'importe quel moment, si par exemple, nous déménageons dans une autre ville ou nous changeons notre environnement. Cela vaut la peine de te demander : es-tu sûr à 100% de tes valeurs ?

Le paradoxe de Kafka

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

Dans le conte de Franz Kafka Poséidon, le roi du monde sous-marin était toujours assis à une table et réalisait tout type de calculs. Il avait une somme de travail si infinie qu'il n'avait pas le temps de vraiment gouverner son royaume.

Bien sûr, Poséidon aurait pu déléguer ce travail à un autre, mais il ne pensait pas que quelqu'un d'autre puisse le faire aussi bien que lui. Ainsi, il est devenu prisonnier de son propre égo, en croyant qu'il était le roi le plus intelligent du monde - ce qu'il n'était pas.

Maintenant, réfléchis : combien de fois sacrifies-tu la vraie vie parce que tu penses que personne ne pourrait résoudre tes problèmes mieux que toi ?

Le paradoxe de l'unanimité

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

Ce paradoxe est très présent durant les enquêtes criminelles compliquées. Selon ce paradoxe, plus de gens partagent un même point de vue, plus les chances sont grandes qu'ils se trompent.

Voici comment fonctionne notre cerveau : inconsciemment, nous sommes d'accord avec l'opinion de la majorité. Supposons que tu as été convoqué pour identifier un criminel, et tu es sûr à 100% de qui est le coupable parmi les suspects. Mais les autres témoins, eux, affirment que c'est quelqu'un d'autre. Il y a de fortes probabilités que, non seulement tu sois finalement d'accord avec eux, mais que tu sois même absolument sûr d'avoir raison. Parce que la multitude ne peut pas se tromper.

Le paradoxe de Platon

Clique sur l'image pour voir la réponse
Clique sur l'image pour voir la réponse

Le philosophe Platon a créé cette fable pour montrer à quel point les gens peuvent être idiots et ignorants et combien il est difficile de corriger leur façon de penser.

Imagine un groupe de prisonniers qui vivent dans une grotte sombre depuis leur naissance. Tout ce qu'ils voient sont les ombres qui apparaissent sur les murs de la grotte. Ils donnent des noms à toutes les ombres sombres. Ils appellent "arbre" l'ombre d'un arbre, "chien" l'ombre d'un chien.

Si un jour, les prisonniers sortent de la grotte et voient de véritables arbres et chiens, ils ne penseront absolument pas que ces objets si bizarres sont en réalité un arbre et un chien. De cette manière, ils resteront toujours prisonniers de leur propre existence.

Illustrateur Marat Nugumanov exclusivement pour Sympa-sympa.com