Sympa

9 Mauvaises habitudes que les personnes qui sont sûres d’elles laissent tomber

C'est à cause de certaines mauvaises habitudes que les psychologues du monde entier ont beaucoup de travail (ou qu'ils sont si nombreux) : parler mal de soi-même régulièrement, ressasser ses problèmes et se faire du mal avant de dormir font partie de celles-ci. Agir de la sorte nous empêche d'avoir confiance en nous et d'envisager positivement notre futur.

Sympa-sympa.com a réuni les erreurs qui nous empêchent d'être heureux et sapent notre confiance en nous ; ne tombe plus dans le piège !

9. Trop te soucier de tes imperfections

Les psychologues assurent que la recherche de la perfection est provoquée par une faible estime de soi et un haut niveau d'anxiété. En même temps, aucun résultat, aussi valorisant soit-il, ne peut apporter une complète satisfaction ; il sera toujours imparfait.

Que faire : Quand le bébé apprend à marcher, il ne se juge pas quand il tombe. Cela vaut la peine de réapprendre cet amour propre et l'auto-acceptation. Dans ces moments, quand le critique-censeur intérieur apparait et commence à te convaincre que tu n'es pas telle que tu devrais être, essaie de trouver d'où viennent ces attentes et pourquoi tu devrais les satisfaire. Tiens un journal d'auto-acceptation où tu consigneras trois de tes réussites quotidiennes et relis-le de temps en temps.

8. Te comparer avec les autres

Chacun d'entre nous est unique, et ainsi, toute comparaison est injuste. Normalement, nous comparons les pires de nos caractéristiques avec les meilleures de celles des autres. Les paroles de Theodore Roosevelt sur ce sujet sont très sages : "La comparaison est le voleur de la joie".


Que faire : Compare-toi seulement avec toi-même. C'est à dire, compare tes réussites actuelles avec celles du passé. Une autre bonne manière d'être sûr de soi-même est de ne pas se comparer avec les autres, mais plutôt d'apprendre d'eux. Apprends de la vie des grandes personnes que tu admires et inspire-toi de leurs parcours.

7. Te dévaloriser ou te sous-estimer dans une conversation

L'excès d’auto-critique envers soi-même dans une conversation : "Je suis tellement tête en l'air", "j'étais sûre d'arriver en retard"... est une recherche inconsciente du soutien de l'autre. On attend que l'autre réponde : "mais non tu exagères", par exemple. Ou alors, c'est une manière de justifier tes futurs échecs, desquels tu es déjà convaincu.

Que faire : souviens-toi toujours que ce sont nos faiblesses qui nous rendent uniques, nous devons donc les accepter. Si nous ne les acceptons pas, personne ne le fera à notre place. Les autres suivront ton exemple. Si au contraire, tu ne cesses pas cette autoflagellation, les autres finiront par te percevoir de la même manière que toi.

6. Voir uniquement les obstacles et non pas les opportunités

L'habitude de penser tout de suite à tes propres limites ou à des obstacles hypothétiques ne te permet pas d'atteindre l'objectif que tu vises. Et c'est la meilleure manière de rester assis, résigné, sans rien faire. Tu auras ensuite un sentiment de culpabilité par omission et de manque de valeur propre, et tu perdras encore plus confiance en toi-même.

Que faire : Comprendre que les échecs n'existent pas, qu'ils sont simplement une expérience potentiellemement gratifiante. L'échec est un motif pour changer de point de vue sur la manière d'atteindre un objectif ; il n'est pas une raison pour abandonner celui-ci.

5. Penser que personne ne le fera mieux que toi

Combien de fois les gens admettent qu'ils ne se sentent pas capables de confier à quelqu'un d'autre une tâche importante ? Ils sont persuadés qu'eux seuls sont capables de la traiter de la meilleure façon qu'il soit. Les psychologues disent que cela résulte d'un haut niveau d'anxiété et du désir de tout maintenir sous contrôle. Finalement, cela correspond à l'insécurité que l'on éprouve envers soi-même.

Que faire : La capacité de déléguer le travail aux autres est très importante, et leur déléguer la responsabilité est une marque de confiance en soi-même. Cela s'applique non seulement aux postes à responsabilité mais aussi dans la vie quotidienne : demander à ton mari d'aller faire les courses sans lui faire des remarques stressantes comme "tu n'as pas oublié le pain ?" Cela démontre aussi la capacité que tu as de déléguer. Décharge tes épaules de cette lourde croyance que tu es responsable de tout ce qui se passe autour de toi et respire avec joie.

4. Voir ton futur avec angoisse

Imaginer le pire des scénario quand tu cherches un nouveau poste de travail ou lors d'une conversation avec un voisin qui fait du bruit la nuit est une manière garantie de perdre énergie et confiance en soi-même.

Que faire : pense positivement et rappelle-toi que, de toute façon, tout se déroulera de manière différente à ce que tu as imaginé. La vie te l'a prouvé plus d'une fois !

3. Chercher la reconnaissance des autres

Un homme peu sûr de lui souhaite être rassuré sans cesse par les autres ; il attend qu'on lui dise qu'il est bon, beau et intelligent. En réalité, c'est une voie sans issue pour atteindre la reconnaissance, qui n'apportera jamais satisfaction et ne permettra pas d'être satisfait. De plus, tout signe de manque d'attention ou de malentendu sera perçu comme un manque de respect, de frivolité, d'éloignement, ou carrément, comme la fin du monde...

Que faire : sortir de ce cercle vicieux est possible seulement si tu prends conscience de ta propre importance et que tu deviens ton meilleur ami.

2. Perdre ton temps en diversions inutiles

L'habitude de noyer sa mauvaise humeur, ses angoisses et ses échecs en allant faire du shopping ou en regardant des séries non-stop toute la journée ne mène nulle part. Les problèmes ne disparaissent pas, mais le temps et l'argent qui pourraient être dépensés pour le développement personnel et le mouvement vers une vie meilleure sont bien perdus, eux.

Que faire : Il vaut mieux ne pas camoufler les émotions négatives avec des distractions, mais plutôt les changer en énergie pour faire évoluer ta vie. Pour commencer, consacre ton temps libre à te promener et réfléchir sur ce que tu dois transformer dans ta vie aujourd'hui pour être plus heureux. Qu'est-ce qui t'empêche d'être heureux aujourd'hui ? Et bien sûr, agis. Consacre ton énergie, ton envie d'apprendre et ta créativité à des domaines qui t'intéressent.

1. Donner à tes échecs du passé trop d'importance

9 Mauvaises habitudes que les personnes qui sont sûres d’elles laissent tomber

Penser au passé, ressasser quelque chose que tu as mal fait et croire qu'aux yeux des autres, tu es le même "imbécile" qui a échoué dans un projet il y a des années de cela, est une activité néfaste qui n'apporte - absolument - pas confiance en soi. Et ne sert à rien !

Que faire : il faut que tu acceptes - que tu as fait ce que tu as fait par le passé en t'appuyant sur ce que tu savais et ce que tu connaissais. Analyse et note tout ce que tu as appris et compris, et ce dont tu t'es rendu compte en vivant cette situation. Sois bienveillant envers toi-même et dis-toi mentalement les mots de soutien qui t'auraient été tant nécessaires au moment où la situation s'est produite. Tout cela t'aidera à te libérer des souvenirs douloureux. Si cela peut t'aider, sache qu'il y a longtemps que les gens ont oublié tes échecs, car chacun est concentré sur ses propres préoccupations et que ce qui t'es arrivé est déjà oublié...

Couverture : Astkhik Rakimova pour Sympa