Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 10 effets psychologiques affectent notre attitude

Parfois on fait quelque chose et puis on se dit : "Quelle était la logique de mon comportement ? Pourquoi ai-je fait ça ? Où avais-je la tête ?" En fait, il y a toujours une logique, mais la plupart du temps, elle se cache dans les méandres de notre esprit.

Sympa-sympa.com a décidé de décrire 10 effets psychologiques qui nous affectent presque tous les jours. Désormais tu sauras pourquoi tu agis de telle ou telle manière.

#10. Effet d'ancrage

Les gens ont l'impression qu'il est beaucoup plus facile d'évaluer la valeur d'un objet s'il a un prix d’origine (même s'il est faux), qui joue le rôle de repère. Cela est souvent utilisé par les magasins. Par exemple, tu n'achèterais pas une chemise à 300 euros. Cependant, si tu vois qu’elle coûtait à l’origine 1 000 €, tu vas penser que ce serait bête de ne pas profiter de l’offre, bien que le prix initial ait pu être inventé.

#9. Biais du résultat

Souvent, on juge une décision en fonction du résultat final, et non des actions entreprises pour l'obtenir. Cet effet est souvent utilisé par les publicités qui se concentrent seulement sur le résultat final. Si tu as dans les mains un nouvel iPhone, tu es satisfait, mais tu ne peux pas dire que la décision de dépenser tout ton argent pour l'acheter ait été la meilleure.

#8. Le paradoxe du choix

Selon le paradoxe du choix, plus il y a d’options, moins nous sommes satisfaits de notre choix final. Parfois tu achètes quelque chose, et tout de suite après tu le regrettes parce que tu aurais pu l'acheter en promotion ou parce que tu aurais pu trouver un autre modèle encore mieux. Même si la décision finale est la bonne, nous pouvons continuer de nous sentir insatisfaits parce que le choix était trop « compliqué ».

#7. Illusion du regroupement

Cette illusion est caractérisée par la tendance à ériger certaines coïncidences aléatoires en système. Cela s'applique en particulier aux joueurs et à ceux qui adorent voir des signes du destin partout. Ces deux types d'individus tendent à interpréter les événements de façon excessive.

# 6. Effet Pratfall

Imagine un couple qui marche dans la rue, et que l'un d'eux se cogne contre un poteau. Il est peu probable que l'autre se dise : "quel idiot !". Au contraire, celui qui s'est cogné paraîtra encore plus attachant. C’est parce que la perfection est répulsive que les erreurs sont attirantes, car elles nous rendent plus humains. C’est pourquoi il ne faut pas être mal à l’aise après avoir trébuché devant quelqu’un.

# 5. Effet Kuleshov

Lorsqu'un observateur, après avoir vu deux images sans rapport, fait inconsciemment une connexion logique entre elles, on appelle cela l'effet Kuleshóv (tu peux voir ici plus de détails sur le sujet). Cet effet n’est pas seulement utilisé par les metteurs en scène, mais aussi par les publicitaires, en nous suggérant certaines associations avec un aliment ou un personnage.

# 4. "Corps négatif"

Le "corps négatif" est le fait qu'un individu se trouve laid, ce qui expliquerait que sa vie personnelle est un échec. Bien que dans la plupart du temps ces personnes soient très attirantes, le problème est plutôt lié à l'estime de soi plutôt qu'à de réels défauts.

# 3. Le biais du survivant

Généralement, on juge une situation en considérant uniquement les individus qui réussissent (« les survivants »), si bien que l'on occulte le reste. Par exemple, on jalouse un entrepreneur qui s'est enrichi en vendant des feux de Bengale, mais on ignore combien d'entrepreneurs ont échoué dans la même tentative. C'est pourquoi il faut toujours essayer de regarder les choses sous différents angles.

# 2. L'effet de l'inaccessibilité

De manière générale, c'est un phénomène selon lequel plus la chose est difficile à atteindre, plus elle est désirable. Cela fonctionne aussi pour les gens : les personnes sérieuses, à la différence de celles dont "personne ne sait ce qui passe dans leur tête", semblent plus attirantes que les autres.

# 1. La peur de la beauté

As-tu remarqué comme les gens normaux sont moins enclins à s'asseoir à côté des belles personnes (par exemple dans les transports en commun) ? Ils le feront seulement s’il n’y a plus d'autres places libres. En fait, certaines personnes ressentent une tension en étant à côté de quelqu'un d'attirant : une excitation, un contrôle excessif de leurs gestes, le désir de se cacher le visage et la peur de la comparaison. Un tel stress ne survient pas à côté d'une personne quelconque.

Photo de couverture Depositphotos