Sympa

Des internautes ont raconté la première fois qu’ils ont soupçonné qu’ils souffraient d’une maladie mentale

Plus de 300 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression. C’est d’ailleurs la principale cause d’invalidité au travail. C’est pourquoi il est important de se débarrasser de la stigmatisation qui entoure cette maladie et d’autres troubles mentaux. Même de simples discussions sur les réseaux sociaux peuvent aider. Par exemple, un utilisateur de Reddit a posé une question aux personnes souffrant de dépression et d’autres troubles : “Quand vous êtes-vous avoué pour la première fois avoir un problème ?”.

Cette publication a récolté près de 9 000 réponses, et Sympa a décidé d’en sélectionner et traduire plusieurs ; chaque histoire vaut bien plus qu’un simple commentaire d’un inconnu.

  • Quand je manquais tellement d’émotivité que je ne pouvais même plus me mettre en colère. @I_Automate

  • Quand je ne pouvais presque plus bouger et qu’il me fallait cinq minutes pour enfiler mes baskets. L’anorexie prend toutes tes forces lentement, en te faisant croire que tout va bien. @DenchBoyz10

  • Quand le sentiment quotidien de tristesse a cessé d’être quelque chose d’anormal. @tastylifts

  • J’ai eu une dépression post-portum. Je me suis rendu compte que quelque chose n’allait pas quand le médecin a examiné mon enfant, et que je me suis surprise à me dire que j’aimerais bien qu’il le garde quelques années. @OriDoodle

  • Quand même les choses les plus simples et les plus routinières sont devenues insupportables : faire le ménage, répondre à un appel ou à un message... tout sauf rester au lit. @JerseySophie

  • Lorsque, pour la première fois, à cause d’une crise de panique, j’ai échoué à un examen, alors que j’avais d’excellentes notes à tous mes devoirs et examens. @pharmakarma1337

  • Quand je n’ai pas quitté la maison pendant deux semaines, et que pendant des mois, je n’ai écrit à aucun de mes amis. @Iced—Tea
  • Je suis un ancien combattant atteint d’un syndrome de stress post-traumatique. J’ai réalisé que quelque chose n’allait pas quand j’ai remarqué que mes enfants me regardaient constamment dans les yeux. Il s’est avéré qu’ils faisaient cela pour voir s’ils pouvaient me parler sans crainte. Mes enfants ont réalisé avant moi que j’avais des problèmes. @Boat1690
  • Quand je ne pouvais plus répondre aux appels, aller faire les courses ou sortir, parce que j’avais peur que quelqu’un me voie. @Dexikovicek
  • J’étais absolument convaincue que mon mari ne serait heureux que sous une seule condition : que je me suicide. @PalomaMisa
  • Quand tous mes médecins m’ont dit que j’avais des problèmes, alors que j’étais absolument persuadé du contraire. @poetically_incorrect
  • Quand j’ai lu un article sur le sujet et que je me suis dit : "Waouh, c’est exactement ce que je ressens en ce moment. @elisaadmv
  • Quand j’ai failli me faire renverser par une voiture, et que je me suis dit que je n’aurais rien contre. @allboolshite
  • Tout autour de moi commençait à m’irriter, et surtout moi-même. @ZebraCakeExpress
  • Quand cela a commencé à nuire à mes activités professionnelles. J’ai même été licencié de l’un de mes emplois. Et dans l’autre, j’ai été temporairement déchargé de mes responsabilités. @grumblecakes1
  • J’avais beaucoup de connaissances atteintes de dépression, nous communiquions par Internet. Petit à petit, je me suis rendu compte que je ressentais les mêmes symptômes qu’elles. Je ne voulais pas admettre que j’en souffrais, mais au moins, j’ai commencé à en apprendre davantage sur cette maladie. @ImOnlyChasingSafety
  • Quand la réalité a cessé de sembler réelle. @jolimau
  • Quand je l’ai remarquée chez mon fils. @nooomaam
  • J’ai réalisé que j’avais des problèmes quand j’ai cessé de ressentir quoi que ce soit. J’ai failli quitter mon petit ami parce que je me suis dit qu’il ne voudrait pas être avec quelqu’un qui ne ressent qu’irritation et tristesse. @piccolowerinstrument
  • Quand ma mère m’a rappelé que pleurer tous les jours n’était pas normal. Je pensais que la transition de la vie étudiante au monde réel était difficile pour tout le monde et que les larmes quotidiennes n’étaient pas un problème sérieux. @jay-eye-elle-elle-
  • Quand j’ai dû recoudre mes plaies après m’être blessé. Avant ça, je ne savais pas à quel point c’était sérieux. @10bravegrapefruits
  • Quand mon mari m’a dit : “Je pense qu’il faut qu’on aille chez le médecin. Quelque chose ne va pas chez toi et je ne sais pas quoi faire. J’ai vraiment peur”. @Netflix_and_backrubs
  • J’ai commencé à mettre mes affaires dans des cartons pour que mes parents n’aient pas à ranger ma chambre quand ils trouveraient mon corps. Puis j’ai imaginé comment je réagirais si mon frère faisait la même chose ; lui serais-je reconnaissant d’avoir pris soin de cela avant de se suicider ? Non, j’aurais le cœur brisé qu’il soit parti sans essayer d’obtenir mon aide. @number1booty

Nous espérons que tu n’auras jamais à faire le même examen sur toi-même. Mais si tu penses avoir des problèmes, n’hésite pas à demander de l’aide.

Photo de couverture Netflix_and_backrubs / Reddit