Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des psychologues nous donnent quelques recommandations sur la façon de se comporter pour faire bonne impression

Chacun d'entre nous cherche toujours à donner une excellente première impression. Pour cela, nous connaissons quelques règles logiques : nous comporter correctement, être à l'aise, appeler notre interlocuteur par son nom et éviter les postures fermées.

Mais parfois cela ne suffit pas. Ton comportement est naturel, tu ne croises pas les mains, mais tu n'auras aucune chance de passer le prochain Noël à la table de celle que tu voudrais comme future belle-mère. Qu'as-tu mal fait ? Que te manque-t-il pour passer les tests ?

Sympa a recueilli 10 recommandations de psychologues qui t'aideront à fasciner tes interlocuteurs. Et pour les cas difficiles, nous avons préparé un bonus. Une méthode qui fonctionne toujours.

1. Effet Pygmalion

Selon le célèbre psychologue Robert Rosenthal, l'effet Pygmalion provoque une amélioration des performances d'un sujet, en fonction du degré de croyance en sa réussite qu'il en a. Le simple fait de croire en la réussite de quelqu'un améliore ainsi ses probabilités de succès.

Si nous sommes sûrs à l'avance que notre belle-mère n'est pas une femme très gentille et que nous serons pas capables de l’impressionner, nous agirons inconsciemment de manière à nous donner raison. Par conséquent, il est préférable de penser que la personne que tu vas rencontrer sera heureuse de te voir.

Et encore une chose. Une expérience a été menée au cours de laquelle il a été démontré que si une personne pense que tu l’aimes, elle commencera à se comporter plus ouvertement et amicalement avec toi. Donc, si c’est possible, demande à quelqu'un de faire savoir à ta belle-mère que tu l'adores.

2. Effet Pratfall

Souvent, en compagnie d'étrangers, nous essayons de montrer le meilleur de nous-même. Nous nous inquiétons, essayons de le cacher, nous inquiétons encore plus et par conséquent, nous nous cachons dans un coin, en ayant hâte d’être enfin chez nous. Ici, les psychologues recommandent de prendre note de l'effet Pratfall, selon lequel le meilleur moyen de gagner la sympathie et l’affection des autres est de ne pas chercher à cacher sa vulnérabilité et sa faiblesse.

Citons ainsi la talentueuse Jennifer Lawrence, qui est tombée pendant trois années consécutives lors des cérémonies de remise d’Oscar, sous les yeux de tous. Pourtant, sa popularité n'en a absolument pas souffert, bien au contraire. Bien évidemment, le talent de l'actrice a aussi joué un rôle décisif !

3. Effet de proximité

Ce concept appartient au psychologue Theodore Newcomb, qui a établi que plus les attitudes et les habitudes des gens sont similaires, plus ils s’aiment. Il est intéressant d’observer la grande sympathie que nous ressentons envers des interlocuteurs qui ont les même caractéristiques négatives que nous. Nous avons juste besoin de trouver ces points de contact, bien que ce soit assez difficile car peu de gens commencent à parler d'eux-mêmes lors de la première rencontre, en particulier de leurs imperfections.

4. Points de contact

Vanessa Van Edwards, auteur de Captivate : The Science of Succeeding with People compare nos pensées à des bobines de laine et les sujets généraux de conversation avec des fils de connexion. Elle pense qu'il existe trois catégories principales de sujets pour communiquer avec des étrangers. Pour démarrer une conversation, nous avons besoin d'une phrase qui donne un "coup de fil de connexion". Nous te disons de quoi il s'agit.

Imagine que tu te sois rendu à l’anniversaire de ta future belle-mère :

  • La catégorie "Personnes" : les amis communs, c'est-à-dire, son fils Paul, par exemple. Phrase d’ouverture : "Paul a une grande oreille musicale". Le fil : "Et vous, quels talents avez-vous ?"
  • La catégorie "Contexte" : l'événement qui vous a lié, c'est-à-dire l'anniversaire. Phrase d’ouverture : "Excellent restaurant !" Le fil : "Qui vous l’a conseillé ?"
  • La catégorie "Intérêts" : ll s’agit là des intérêts. Phrase d’ouverture : "J'ai vu vos photos de Grèce". Le fil : "Qu'avez-vous aimé ?"

Fais attention aux fils (les questions). Si tu veux faire parler ton interlocuteur, les questions ne doivent pas être fermées, c'est-à-dire que la réponse ne peut être ni "oui", ni "non".

5. Parler de soi-même

Cinq études différentes ont confirmé que les gens aiment parler d'eux-mêmes et de leur expérience personnelle. Dans ces moments-là, la zone du cerveau que les scientifiques appellent le centre de plaisir est activée. Il existe même une expérience dans laquelle des participants ont préféré pouvoir parler d'eux-mêmes que de toucher une compensation monétaire.

Par conséquent, une fois le contact établi, il est important d'aider l'interlocuteur à partager ses idées ou ses opinions, à poser des questions suggestives et à montrer son intérêt pour ce qu'il dit.

6. Le script pour une conversation idéale

Les spécialistes dans le domaine de networking (développement de contacts utiles) partagent le dialogue suivant idéal avec la personne à qui tu souhaites plaire :

  • "Toi". Après la poignée de main et la présentation, une question générale pour demander l'avis de l'interlocuteur sera pertinente. Que penses-tu de la météo ? Tu es bien arrivé ? Comment te sens-tu ?
  • "Toi". A ce stade, il est important de trouver les fils de connexion pour mieux connaître ton interlocuteur.
  • "Moi". Maintenant, tu dois dire quelque chose sur toi-même, bien-sûr en mettant l'accent sur les intérêts de l'interlocuteur.
  • "Toi". Les gens se souviennent mieux de la première et de la dernière chose qu'ils ont entendue. Par conséquent, avant de terminer la conversation, laissse l'orateur parler. Ainsi, il se souviendra de toi en tant que personne sensible et attentionnée.

7. Nom de l'interlocuteur

Souvent, nous ne nous adressons pas à notre interlocuteur par son prénom parce que nous ne nous en souvenons plus. Voici ce que tu peux faire pour éviter d'appeler Marie-Emilie Marie-Hélène.

  • Lorsque ton interlocuteur te dit son prénom, regarde-le dans les yeux et essaie de te rappeler de leur couleur.
  • Invente, si tu le peux, une association avec le prénom (fleur, personnage de film ou de littérature).
  • Compare ta nouvelle connaissance avec une personne qui a le même nom.
  • Après quelques minutes, essaie de l'appeler par son prénom.

Et même si tu le sais déjà, nous te le rappelons. Au cours d'une conversation, adresse-toi plus souvent à l'interlocuteur par son prénom, car une personne l'associe au confort, à l’amabilité et à la confiance.

8. Distance

Tu connais très probablement des personnes qui s’approchent toujours très près de toi, même lorsqu’ils veulent simplement emprunter une agrafeuse. Ils viennent si près que tu peux sentir leur souffle. Intuitivement dans ces moments-là, nous faisons un pas en arrière ou sur le côté. Il se trouve que la distance optimale entre des inconnus est d'au moins 1,2 mètres (4 pas).

En connaissant mieux une personne, tu peux réduire cette distance, mais tu dois d'abord vérifier que ton interlocuteur est à l'aise. Demande-lui de te passer quelque chose et si tout va bien, il établira lui-même une distance plus courte entre vous.

9. L'apparence

Dans le choix des vêtements, des chaussures, des accessoires et du maquillage, il y a trois règles de base que tu dois respecter si tu vas rencontrer une personne pour la première fois et que tu veux faire bonne impression :

  • Harmonie entre la tenue et le contexte
  • Confort, il est donc préférable de ne pas porter de nouvelles chaussures.
  • Sens du détail. Ceci est particulièrement important, car ton interlocuteur te regardera avec intérêt, et verra forcément si un bouton est mal fermé. Aussi, il est nécessaire de mentionner les chaussures, parce que quand les inconnus regardent ailleurs, ils regardent souvent le sol.

10. Détail coloré

Notre cerveau a tendance à mémoriser des choses amusantes (l'effet de l'humour) et des choses étranges (l'effet de rareté). Cependant, nous ne recommandons pas de faire des blagues à droite et à gauche car cela n'en vaut pas la peine, car ton sens de l'humour n'est pas forcément le même que celui de ton interlocuteur. Effrayer le public avec ton comportement ou apparence n’est pas non plus une bonne idée.

Un détail petit mais coloré et même drôle dans ton image est ce dont tu as besoin. Comme par exemple, ces chaussettes en photo, qui sont mondialement connues. Elles ont été portées par le premier ministre Canadien.

Bonus. Un sourire sincère

Les méthodes ci-dessus peuvent fonctionner, ou pas - les gens ne sont pas des robots qui fonctionnent avec un manuel d’utilisation. Mais le sourire aide toujours et partout. Par conséquent, même si cela semble ringard, souris ! Après tout, un sourire est contagieux et nous apprécions ceux qui nous transmettent des émotions positives.

Et, toi, quelles autres qualités aimes-tu chez un nouvel interlocuteur ?

Photo de couverture eastnews