Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici les 9 choses qu’un bon psychologue ne devrait jamais faire

De nos jours, il est beaucoup plus courant de parler de bien-être mental qu'il y a encore quelques années. C'est normal, car sans émotions prononcées, il est difficile de profiter pleinement de la vie. L'intérêt croissant pour ce sujet a entraîné un afflux important de patients et de professionnels.

Sympa-sympa.com a découvert les 9 choses qu'un bon psychologue ou un autre spécialiste de la santé mentale ne doit jamais faire. Lis cet article et reste en bonne santé !

1. Travailler en dehors de son domaine de compétence

Les émotions sont généralement traitées par des psychologues, des psychothérapeutes et des psychiatres. Les compétences de ces spécialistes sont les suivantes :

  • Psychologue. Ce n'est pas un docteur. Il entend souvent de ses patients ceci : " Je suis laid ", " Mon fils ne m'écoute pas ", " Personne ne m'aime ".
  • Psychothérapeute. Cela peut être un médecin, ou pas (nous expliquerons ci-dessous pourquoi). Il entend souvent de ses patients ceci : " J'ai peur des microbes ", " Je veux voler quelque chose ", " Je suis souvent pris de panique ".
  • Psychiatre. C'est un docteur. Fréquemment, il entend de ses patients ceci : " J'entends des voix ", " Je veux sauter du neuvième étage ", " Je suis Dieu, agenouille-toi, esclave !".

Un bon psychologue n'aidera pas un patient qui souffre de phobie, tout comme un bon psychiatre ne guérira pas la peur de son patient, car ces problèmes vont au-delà des limites de leurs compétences. En revanche, les amateurs aideront n'importe quel type de patients, promettant un résultat de bonne qualité.

2. Cacher son éducation

De nombreux spécialistes dissimulent leur niveau d'éducation en partageant d'autres certificats obtenus lors de formations en ligne, par exemple. Un psychologue doit être licencié en psychologie et un psychiatre, en psychiatrie. La situation se complique avec les psychothérapeutes. Le droit d'être psychothérapeute te permet ce qui suit :

  • Éducation de base (médecine ou psychologie). Elle peut durer de 8 à 10 ans, dans un institut médical, ou la moitié du temps dans une université où ils enseignent la psychologie.
  • Formation professionnelle : 2 jours suffisent pour obtenir un certificat d'art-thérapeute. Par exemple, pour 5 années d'études, vous pouvez recevoir le titre de psychanalyste (c'est un psychothérapeute qui fait de la psychanalyse).

Il est clair que si tu vas chez un spécialiste, tu devrais lui poser des questions détaillées sur son éducation. Un professionnel répond rapidement à toutes ces questions sans la moindre hésitation.

3. Ne pas respecter la durée de la consultation

Un professionnel ne termine jamais la consultation en avance ou en retard. Tout d'abord par courtoisie, parce que tu peux avoir un emploi du temps chargé. Et aussi, et surtout, car c'est le respect du délai qui crée un sentiment de stabilité chez le patient et l'aide à suivre le processus élaboré.

4. Critiquer ses collègues

Si un psychologue a promis de guérir, non seulement ton psychisme, mais aussi de t’apprendre à lire les cartes de tarot, tu es allé chez la mauvaise personne. Et si par la suite, tu as recours à un autre psy, et que celui-ci critique tes précédents médecins, tu n’es certainement pas non plus chez un professionnel qualifié. Les psychologues, les psychothérapeutes ou les bons psychiatres ne critiqueront jamais les méthodes de travail du spécialiste précédent, car ils n’ont pas assez d’éléments pour en juger.

5. Se familiariser

Un bon spécialiste fera tout son possible pour établir des relations confidentielles avec la personne qui lui rend visite. Si tu le souhaites, tu peux toujours demander un enregistrement de la communication après la séance pour dissiper les doutes et la cause de ton malaise. Il ne te tutoiera jamais sans ta permission, ne fera jamais de blagues douteuses, et ne te fera pas de compliments déplacés. Un spécialiste qualifié ne cherche pas à se faire des amis !

6. Donner trop de conseils

Le célèbre psychologue et psychothérapeute Mikhaïl Litvak déclare : " la qualification d'un psychologue est inversement proportionnelle à la quantité de conseils qu'il donne ".
Cela vaut également pour d'autres spécialistes dans le domaine de la santé mentale. Sa tâche consiste à trouver le problème du patient et à le résoudre correctement.

  • Incorrect : " Avez-vous le sentiment que personne n'a besoin de vous ? Adoptez un chien ! ".
  • Correct : " Avez-vous le sentiment que personne n'a besoin de vous ? À votre avis, comment pourriez-vous vous en débarrasser ? Vous ne savez pas ? Rappelez-vous les moments où vous avez oublié ce sentiment ".

7. Proposer une large gamme de services

Un bon professionnel doit non seulement avoir un diplôme universitaire, mais aussi avoir de l'expérience. Être compétent dans tous les domaines est assez difficile, donc un professionnel en choisit deux ou trois et les améliore : par exemple, les phobies, l'état obsessionnel ou les dépressions chez les adultes, et pour les enfants : leurs maladies, les relations avec leurs camarades et les adultes. Si un spécialiste touche à trop de domaines alors il ne pourra pas exceller dans chacun d’entre eux.

8. Utiliser un vocabulaire incompréhensible

" Votre iatrogénie est effrayante, vous devez développer une affiliation, sinon la dépersonnalisation sera proche. " Quelque chose de similaire peut être entendu chez des charlatans. Souvent, ce n'est pas un signe de professionnalisme élevé, mais un moyen de cacher l'incompétence. Un bon spécialiste fait de son mieux pour détendre son patient, il sait que les termes incompréhensibles n'aident pas. Il adapte donc son vocabulaire.

9. Imposer ses services

Il n'y a pas de conseils universels qui peuvent t’aider à trouver un bon psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre adapté. Après la première consultation, tu sentiras s’il t’écoute et essaie d’apporter son aide. Si ce n’est pas le cas, cela ne signifie pas forcément que le psychologue est mauvais, peut-être juste qu’il ne te convient pas.

Il est important de comprendre que tes efforts sont le premier remède de ton état mental. Si tu ne t’efforces pas de changer, le miracle ne se produira pas ! Comme par exemple, tu n’auras pas une belle silhouette juste en écoutant ton coach, sans appliquer ce qu’il te dit.

Et toi ? Qu'en penses-tu ? Partage ton opinion dans les commentaires !

Photo de couverture depositphotos