Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Lois sur la protection des animaux qui devraient être adoptées de toute urgence dans le monde entier

Chaque année, de plus en plus de marques renoncent à utiliser des produits d’origine animale. C’est ainsi que fleurissent sur le marché les fourrures synthétiques et les cuirs vegan. Les personnes du monde entier accordent de plus en plus d’importance à la cause animale et essaient de donner aux bêtes des droits réels solidement ancrés dans la loi. Et même si l’humanité progresse en ce qui concerne le droit des animaux, il y a encore du chemin à parcourir.

Sympa a dressé la liste des villes et pays où la protection de nos amis à quatre pattes est inscrite dans la loi.

1. En Thaïlande, il existe des maisons de retraite
pour les éléphants

Dans la capitale thaïlandaise, le premier Phuket Elephant Sanctuary a vu le jour en 2016. Il s’agit d’une sorte de maison de retraite pour les vieux éléphants. Les pachydermes arrivent ici lorsqu’ils ont atteint un âge avancé ou sont gravement blessés. Dans ce sanctuaire, les animaux sont chouchoutés. Ils mangent des fruits, se promènent en liberté et se baignent dans les points d’eau du site.

2. En Inde, tuer une vache est puni d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à quatorze ans

La vache est un animal sacré en Inde. Tout acte de violence envers cet animal est considéré comme un délit et est sévèrement sanctionné. Ainsi, dans le Gujarat, un État de l’Ouest de l’Inde, le fait de tuer du bétail est un acte passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

3. Les Pays-Bas ont interdit l’élevage de chiens
au nez trop court

Cette loi a été adoptée en raison des maladies respiratoires dont souffrent les chiens au nez trop court. Leur museau représentant un tiers de la totalité de leur crâne, cela les empêche de respirer correctement. En plus des carlins, d’autres races brachycéphales ont également été interdites d’élevage. Il s’agit du bouledogue anglais, du bouledogue français, du cavalier King Charles Spaniel, du boston terrier, du shih tzu et du pékinois.

4. La Suisse contrôle la taille des clapiers à lapins

La loi fédérale sur la protection des animaux a mis en place des règles très strictes en ce qui concerne la détention de lapins. Par exemple, la loi spécifie que l’alimentation quotidienne de l’animal doit contenir du foin et de la paille. Il existe également des règles très contraignantes concernant la taille du clapier : le lapin doit pouvoir s’asseoir correctement et s’étirer de toute sa longueur, l’animal doit obligatoirement disposer d’une zone ombragée pour pouvoir échapper au soleil, les cages des femelles pleines doivent être dotées de compartiments où elles peuvent préparer leur “nid” pour mettre bas.

5. En Nouvelle-Zélande, les chats n’ont pas le droit de quitter leur domicile s’ils ne portent pas un collier
doté de trois clochettes

Dans le village de Longburn en Nouvelle-Zélande, un arrêté local stipule que les chats sont autorisés à quitter leur domicile uniquement s’ils portent un collier avec trois clochettes autour du cou. Cette règle est très probablement apparue afin de prévenir les accidents de la route et alerter les oiseaux sur l’arrivée imminente du prédateur.

6. Rome a interdit la vente des bocaux à poissons rouges

La capitale italienne a adopté une règle qui interdit de garder les poissons rouges dans des bocaux sphériques. Les défenseurs des animaux affirment que ce type de bocal ne permet pas aux poissons d’obtenir suffisamment d’oxygène pour respirer correctement et peut même causer la cécité.

7. En Autriche, l’élevage de poules en cage est interdit

En 2004, l’Autriche a adopté l’une des lois les plus strictes en matière de protection et de bien-être des animaux. Elle avait pour objectif d’interdire l’élevage de poules en cage et l’immobilisation du bétail à l’aide d’une corde. Elle comprend également des dispositions prohibant l’exposition des animaux de compagnie dans les vitrines des animaleries ainsi que l’utilisation de colliers et de clôtures électriques. Le non-respect de ces règles est puni d’une amende pouvant aller de 1 800 à 13 500 €.

8. En France, il est interdit de laisser un chien dans la voiture en période de canicule

Lors de fortes chaleurs, la voiture surchauffe et l’animal qui se trouve dans l’habitacle peut faire un malaise, voire mourir. En France, oublier son chien dans son véhicule constitue un acte de grande cruauté. Le propriétaire qui a laissé son compagnon enfermé dans la voiture s’expose à une contravention de 4e classe, et l’amende peut aller jusqu’à 750 €. De plus, les passants peuvent décider de briser la vitre de la voiture pour sauver le toutou, et ne pourront être tenus responsables des dommages causés.

9. En Norvège, il est interdit de stériliser les chattes

La stérilisation des chattes est considérée comme un acte de barbarie. Cependant, il est autorisé de castrer les mâles. Par ailleurs, les autorités locales de protection animale interdisent de tenir les félins par la peau du cou et surveillent attentivement l’état de leur fourrure.

10. En Bolivie, même les pigeons et les colombes n’ont plus le droit de faire leur apparition dans les cirques

La Bolivie a interdit la présence d’animaux de tout genre dans les cirques. Même les chiens et les oiseaux spécialement dressés pour l’occasion ne peuvent plus participer au spectacle. Si la troupe ne respecte pas la loi, elle s’expose à une amende et à la confiscation de l’animal.

11. En République Tchèque, la police partage sur les réseaux sociaux des informations sur les animaux égarés

Si la police tchèque découvre un animal errant dans les rues d’une ville, elle doit le signaler sur sa page officielle sur les réseaux sociaux. La publication précise également le refuge dans lequel le chien ou le chat a été conduit, afin que son propriétaire sache où récupérer son compagnon.

12. En Suède, tous les animaux doivent recevoir des soins médicaux appropriés

La loi suédoise de 1988 sur la protection des animaux stipule que les bêtes doivent passer des examens vétérinaires et bénéficier des vaccins indispensables, afin de leur éviter des maladies évitables et des souffrances inutiles. De plus, les boules de poils ont un droit à leur espace personnel (qui dépend de la taille de l’animal), un droit à la communication et à une bonne hygiène alimentaire.

13. Le Royaume-Uni veut interdire l’élevage de chats “Fold”

La British Veterinary Association (l’association vétérinaire britannique) demande l’interdiction de l’élevage de chats d’origine écossaise dits “Fold”. En effet, la forme inhabituelle des oreilles des représentants de cette race est provoquée par une mutation génétique qui cause de nombreuses maladies, notamment l’arthrite. L’animal risque alors de souffrir de douleurs à la colonne vertébrale, aux articulations et aux oreilles.

14. En Pologne, une loi interdit de garder un chien attaché
plus de douze heures d’affilée

Les Polonais ont également une loi qui protège les animaux. Il est interdit de garder un chien attaché plus de douze heures d’affilée car l’immobilité pourrait nuire à sa santé et va à l’encontre de son besoin vital de se dépenser.

Bonus : en Russie, plusieurs lois ont été adoptées (ou le seront prochainement) pour protéger les animaux

Les cirques itinérants sont voués à disparaître

En Russie, le danger des cirques itinérants résidait principalement dans le fait que tout un chacun pouvait se lancer dans cette activité. En effet, il suffisait de trouver des volontaires pour constituer sa troupe et les structures mobiles nécessaires. Mais personne ne s’est jamais questionné sur la sécurité du public ni sur les conditions de vie des animaux. Cette décision d’interdire les cirques itinérants a été prise suite à un terrible incident dans la région de Kouban où une lionne a attaqué une petite fille lors d’un spectacle nomade.

Une loi prévoit d’interdire la vente de chiens et de chats
dans les animaleries

Le ministère de l’environnement russe considère que les animaleries ne respectent pas les normes du bien-être animal et constituent une violation des droits des animaux car leurs “cages” en plastique sont trop étroites et peu confortables. De plus, les personnes qui veulent acheter un chiot ou un chaton dans une animalerie n’ont pas toujours conscience de la décision qu’ils sont en train de prendre, il s’agit souvent d’un achat impulsif. Le nouveau propriétaire peut rapidement revenir sur sa décision car il ne saura pas quoi faire de l’animal qu’il vient d’acquérir sur un coup de tête, et malheureusement décider d’abandonner son nouveau compagnon.

À Moscou, les photographes qui utilisent des animaux à des fins commerciales s’exposent désormais
à des sanctions pénales

En juin 2019, la capitale russe a proposé d’interdire l’exploitation des animaux par les photographes itinérants. Autrement dit, il ne sera plus possible de faire des photos avec un singe sur l’épaule ou un faucon sur le poignet. Cet arrêté fait suite à la mort de nombreux animaux sauvages. En effet, les bêtes exploitées ne supportent pas les changements brutaux de température, ni les “conditions de travail” imposées par leur propriétaire. Cela conduit souvent à des maladies et à la mort rapide de l’animal. De plus, les militants de la cause animale insistent sur le fait que l’Europe a déjà interdit depuis bien longtemps cette pratique.

Alors, avais-tu connaissance de ces lois protégeant nos amies les bêtes ?
Selon toi, quelles mesures devraient être prises pour améliorer le bien-être des animaux ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Photo de couverture musyaxon_cat / instagram