Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

7 Créatures fantastiques qui se sont révélées réelles

3---
831

Savais-tu que le Kéa (Nestor notabilis), une espèce de perroquet endémique de la Nouvelle-Zélande, est capable de chasser les moutons, et qu’à cause de sa taille considérable, cet oiseau passait pour un monstre à l’instar de l’ornithorynque ? En effet, ce dernier fut longtemps considéré comme une chimère, et bien qu’une première dépouille d’un spécimen a été rapportée en Angleterre en 1797, on pensait qu’elle avait été créée par un charlatan-taxidermiste, qui aurait proprement cousu un bec de canard sur une peau de castor (ou d’un animal qui lui ressemble). Nous allons élucider ensemble le mystère de ces espèces mythiques provenant des quatre coins du monde et qui ont donné naissance à tant de légendes et de fables.

Chez Sympa, nous adorons découvrir des faits intéressants sur des sujets divers et variés, et nous espérons que tu auras autant de plaisir en lisant cet article que nous en avons eu en le rédigeant.

Le Kraken — un calamar gigantesque

Il existe énormément de mythes et d’œuvres littéraires dans lesquels l’on retrouve le nom du Kraken. Un des exemples les plus fameux est celui des nouvelles fantastiques de Lovecraft. De plus, le Kraken est aussi évoqué dans les mythes scandinaves ainsi que dans des œuvres d’Aristote et de Pline l’Ancien.

Cette créature fabuleuse a été décrite comme un monstre marin capable d’entraver par ses tentacules un bateau et de l’emporter au fond de la mer. En réalité, le véritable prototype de Kraken est une espèce de calamar géant l’Architeuthis dux, le plus grand connu à l’heure actuelle, et dont la taille peut atteindre 8-10 mètres de long.

Le Yéti, ou l’abominable homme des neiges — un gorille

De par le monde, de nombreuses histoires et rumeurs ont longtemps circulé à propos de l’existence hypothétique d’abominables hommes des neiges, et cela jusqu’au XIX siècle. D’ailleurs de nombreux chercheurs et même des militaires ont rapporté avoir eu d’étranges et inattendues rencontres avec des créatures arborant une importante fourrure.

À propos le mot gorille vient du mot grec " Górillai ", et c’était le nom d’une tribu de femmes velues. Les premières descriptions scientifiques de cet animal nous ont été données par le médecin et missionnaire Thomas Staughton Savage et le naturaliste Jeffries Wyman en 1847.

La salamandre baffie ou lebraude — la salamandre tachetée

La salamandre a toujours été entourée par différents mystères et a longtemps fait l’objet de nombreux fantasmes. En effet, depuis l’époque ancienne, les penseurs grecs puis les alchimistes du moyen âge, l’associaient à l’élément du feu. Les mythes liés à cette créature ont été provoqués par l’incompréhension du fait qu’elle puisse apparaître dans le feu.

Mais l’explication de “l’émergence” des flammes de la salamandre est en réalité toute simple : ces amphibiens vivant dans les arbres se retrouvaient souvent dans le feu lorsque des bûches y étaient jetées, et bien sûr les salamandres s’en échappaient pour sauver leur vie.

L’oiseau Rokh — un Aepyornithiforme

L’oiseau Rokh ou l’oiseau-éléphant est tout d’abord apparu dans le folklore arabe. Il était décrit comme étant une créature gigantesque capable de transporter un éléphant dans ses serres. Les habitants des pays du Moyen-Orient croyaient que cette créature demeurait en Chine, et l’Empire du Milieu prétendait qu’elle était originaire de l’île de Madagascar. La référence à Madagascar s’explique par l’existence sur cette île jusqu’au XVIIe siècle d’oiseaux immenses de la famille des Aepyornithiformes. Leur poids pouvait atteindre 500 kg et une taille de 300 centimètres. Il est très probable que les voyageurs arabes pouvaient les prendre pour des poussins d’oiseaux Rokh qui venaient de sortir de leur coquille.

La Licorne — un Elasmotherium, aussi surnommé " licorne géante "

L’Elasmotherium appartient à un genre de mammifères disparus de la famille des rhinocéros. Cependant, ils se distinguaient de leurs cousins non seulement par leur taille immense, de 6 mètres de long par 2,5 mètres de hauteur et de leur poids de 5 tonnes, mais aussi par une corne mesurant près de 1,5 mètres de longueur.

Certains chercheurs considèrent cet animal comme l’archétype de la licorne, car la créature a côtoyé l’homme et est restée dans son souvenir.

Loup géant — Canis dirus

Les loups-géants qui apparaissent dans le roman et la série télévisée Game of Thrones ne sont pas seulement un produit issu de la fantaisie de l’auteur et des scénaristes. En effet, le plus probable est que pour leurs personnages, ils se soient servis du Canis dirus (littéralement " loup sinistre "), un prédateur ressemblant à un loup géant et depuis longtemps disparu. Ces créatures avaient une taille de 1,7 mètres et un poids avoisinant les 70 kg et vivaient en Amérique du Nord, et en Sibérie il y a environ 9500 à 125 000 ans.

Sirène — lamantin

Les légendes sur les sirènes ou sur des femmes vivant dans la mer sont apparues dans le folklore quasiment en même temps que l’humanité a commencé à naviguer. Beaucoup de marins ont raconté qu’ils avaient rencontré une créature mi poisson mi femme, et il y eut tellement de témoignages semblables que le monde de la science a dû prouver l’impossibilité de l’apparition de cette créature en réalité. Il se peut que des lamantins aient été pris pour des sirènes — un mammifère marin herbivore qui, sous la lumière de la lune, peut créer la confusion avec un être humain et paraître n’importe qui.

Qu’as-tu pensé de ces créatures fantastiques et de leur alter-égo réel ? Connais-tu toi aussi d’autres légendes ou mythes autour d’animaux fantastiques ? Raconte-nous tout cela dans les commentaires.

Photo de couverture Game of Thrones / HBO, wikimedia
3---
831