Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Fatigué de voir des ours voler son miel, un apiculteur turc a décidé d’en faire des goûteurs de ses ruches

2115
795

La plupart d’entre nous se souviennent de la tendre image de Winnie l’ourson avec son pot de miel ; mais l’idée d’un ours dévorant cette substance a cessé d’être touchante pour un apiculteur turc, qui en avait assez des catastrophes causées par ces animaux dérobant sa production. C’est pourquoi il a décidé de faire quelque chose de génial : il en a fait ses goûteurs !

Chez Sympa, nous aimons découvrir l’ingéniosité des gens, c’est pourquoi nous souhaitons partager avec toi cette histoire où une situation problématique est devenue une excellente opportunité.

Un voleur féroce et affamé

Ibrahim Sedef est un ingénieur agronome originaire de Sürmene. Cette région du nord-est de la Turquie est principalement connue pour ses artisans qui fabriquent de nombreux objets, des couteaux aux bateaux, mais surtout pour être le lieu d’origine de ce que l’on considère comme le meilleur miel du monde, appelé Anzer, particulièrement savoureux et aromatique.

Ibrahim produit cette substance, mais il a dû faire face à un gros problème : Big Boy, un ours qui se promène dans la région où se trouvent ses ruches et qui ne se gêne pas pour récolter son précieux miel. Cela a provoqué un conflit entre les apiculteurs, car ils ne voulaient pas faire de mal à l’animal, mais ses raids à répétition ont fini par causer de lourdes pertes financières.

Ibrahim Sedef nettoie le désastre causé par les ours

Lassé de cet ours et de ses compagnons qui lui volaient son miel, faisaient des ravages et menaçaient la tranquillité de sa famille, il a décidé d’agir. La première chose qu’il a faite a été de suivre les mouvements de l’animal en plaçant des caméras de vision nocturne. Il a réussi à les filmer en train d’endommager les cages en acier et d’ouvrir les ruches.

Si tu ne peux pas vaincre ton ennemi, utilise-le à ton avantage !

Jusque-là, les caméras ne lui servaient qu’à voir les ours voler son miel, mais la situation ne cessait de se répéter chaque nuit. Alors Ibrahim s’est dit que, si cela continuait, il essaierait au moins d’en tirer le meilleur parti, et il a eu une idée géniale : utiliser Big Boy comme goûteur de son miel.

Il a commencé par construire une table capable de supporter le poids de l’ours, et il y a placé des récipients contenant différents aliments : le fameux miel “Anzer”, du miel de châtaignier, du miel de fleurs, de la confiture de cerises et quelques fruits. Les contenants portaient des étiquettes qui servaient à les identifier, même la nuit, grâce aux caméras.

La première nuit, quand Big Boy est arrivé, il a commencé à flairer les différentes options et a choisi le miel Anzer. Ce n’est qu’après l’avoir terminé qu’il a décidé de goûter le reste. Pour s’assurer que l’ours était un bon goûteur, Ibrahim a continué à tester différents types de miel, mais en modifiant l’ordre des récipients. Le résultat a toujours été le même : Big Boy a toujours préféré le miel Anzer.

Le palais exigeant de cet ours a prouvé que le miel Anzer est de meilleure qualité que les autres et vaut son prix, sachant que c’est le plus cher du monde : un demi-kilo peut coûter jusqu’à 160 euros. Si son coût est si élevé, c’est parce qu’on lui attribue des propriétés curatives, en particulier pour les maladies respiratoires, car il contient beaucoup plus de vitamine C que tout autre type de miel.

Ibrahim Sedef montre fièrement ses ruches de miel Anzer

Maintenant qu’il est devenu célèbre sur le net, Big Boy est devenu un outil de marketing qui aide à garantir la qualité du miel Anzer. Si tu veux voir la vidéo en entier, tu pourras trouver le reportage du média turc DHA ici.

Bonus : pourquoi les ours mangent-ils du miel ?

L’ours est un animal omnivore qui mange ce qu’il a à sa disposition dans la région où il se trouve. Les ours polaires se nourrissent principalement de graisse et de viande d’autres mammifères marins comme les phoques, tandis que les ours noirs et bruns ont une alimentation plus variée qui comprend de la végétation, des insectes, du poisson, de la viande, et bien sûr du miel.

Toutefois, l’élément des ruches qui intéresse le plus les ours n’est pas le miel lui-même, mais les abeilles et les larves qui s’y trouvent, car elles constituent une excellente source de graisse et de protéines. Bien sûr, les abeilles font ce qu’elles peuvent pour se défendre en piquant le visage et les oreilles des ours, mais pénétrer leur fourrure et leur peau est très compliqué, et les gros mammifères finissent par les secouer comme de simples gouttes d’eau.

Qu’aurais-tu fait à la place de cet apiculteur ? Que ferais-tu d’un animal de 500 kilos qui mange ta production ? Réponds-nous dans les commentaires !

2115
795