Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

10 Informations concernant le travail des bébés acteurs dans les films et séries

2-1-
523

Pour devenir une star, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir de l’expérience, ni même d’être adulte. Parfois, il suffit d’être mignon et de porter une couche-culotte pour connaître la gloire. Il est peut-être trop tard pour toi, mais sache que les bébés peuvent briller au cinéma autant que les adultes, comme ce fut le cas de Mikey dans Allô maman, ici bébé ou Emma dans Friends. Si tu te demandes ce qu’ils ont fait pour arriver sur un plateau, ou comment on a fait pour les faire pleurer et rire sur commande, voici des réponses qui devraient t’intéresser.

Chez Sympa, nous voulions savoir à quoi ressemble la vie de ces bébés sur et en dehors des plateaux de tournage. C’est pourquoi nous avons enquêté sur le processus d’embauche, le temps passé sur les plateaux, et même sur la manière dont ces acteurs peu ordinaires sont récompensés pour leur participation.

1. Il faut avant tout des autorisations et un certificat médical

Pour qu’un bébé puisse devenir acteur, il a besoin d’un soutien juridique. Aux États-Unis, les mineurs peuvent participer à des activités de divertissement dans la mesure où les lois de chaque État le permettent. Par conséquent, ce sont les autorités locales qui décident de l’approuver ou non, et avant de donner une telle autorisation, chacune impose ses propres conditions.

Par exemple, en Californie, il a été déclaré qu’un bébé est autorisé à “travailler” dans l’industrie du cinéma à partir de 15 jours. Pour valider son entrée sous les feux de la rampe, il est nécessaire que ses tuteurs obtiennent un permis. Si le bébé a moins d’un mois, il doit également être muni d’un certificat médical attestant de son âge, de son état de santé et de son aptitude physique à supporter l’environnement d’un tournage.

2. Leur temps passé sur le plateau est limité

Contrairement aux adultes, qui peuvent travailler durant de longues journées de tournage et payer de leur personne dans chaque scène, les bébés ne peuvent pas être exposés à l’objectif pendant de longues périodes. Comme vu dans le point précédent, aux États-Unis, chaque État est chargé de dicter la durée maximale d’activité de ces petits acteurs.

Pour citer un cas, à New York, la loi stipule que les enfants âgés de 15 jours à cinq mois ne doivent participer à un tournage que 20 minutes maximum par jour, et peuvent ensuite rester sur le plateau deux heures maximum. À partir de six mois, et jusqu’à un an, la durée de tournage est portée à deux heures, et le temps passé sur le plateau passe à quatre heures. Tous les enfants doivent bénéficier d’une période de repos minimale de 12 heures entre chaque journée. Les bébés de six mois et plus qui atteignent la durée maximale de temps autorisé sur un plateau n’ont pas le droit de travailler le jour suivant.

3. Un adulte doit s’occuper d’eux en permanence

S’occuper d’un bébé n’est pas une tâche facile, surtout lorsqu’il est entouré d’inconnus. C’est pourquoi il existe un certain nombre de conditions que les sociétés de production doivent remplir avant de pouvoir tourner leurs scènes. Certaines de ces conditions correspondent à des décrets dont il faut tenir compte, comme ces normes émises par l’État de Californie.

Ce document stipule qu’un des parents ou la personne responsable du bébé doit être présent à tout moment pendant le tournage. Le bébé doit également avoir un professeur de comédie et une infirmière constamment à ses côtés, il ne doit pas être exposé à un éclairage équivalent à 100 bougies pendant plus de 30 secondes, et il doit pouvoir utiliser jusqu’à une heure et demie de son temps de présence pour se nourrir.

4. Les jumeaux sont plus susceptibles d’être sélectionnés

La limite de temps de présence pour les bébés peut être problématique pour les réalisateurs, mais ces derniers ont recours à une stratégie pour la contrer : utiliser des jumeaux ! Selon un directeur de casting, les sociétés de production préfèrent engager des jumeaux afin de pouvoir travailler plus longtemps avec le personnage qu’ils doivent interpréter. L’astuce consiste à échanger de bébé entre chaque scène.

Nous avons eu l’exemple avec Emma, dans la série Friends. Le bébé de Ross et Rachel était interprété par les jumelles Cali et Noelle Sheldon. Selon leurs parents, elles se souviennent encore en partie de leur expérience. Elles ont décrit le rôle qu’elles ont joué alors qu’elles avaient entre six et 18 mois, et l’un des moments dont elles se souvenaient le plus était les fêtes de Noël avec toute l’équipe.

5. Ils doivent également passer des auditions

Obtenir les autorisations nécessaires et être mignon ne garantit pas non plus l’accès à la célébrité pour un bébé. Ces acteurs en herbe doivent également passer par un processus de sélection durant lequel on ne recherchera pas tant le talent, mais d’autres aspects.

Prenons le cas des publicités, où il est très récurrent de voir des bébés tenir la vedette. Le responsable d’une agence a expliqué que la sélection des candidats varie en fonction des exigences de chaque réalisateur. Ils se fient généralement à l’aspect de la tête des enfants et à certaines données statistiques. C’est pourquoi il est demandé aux parents de mettre constamment à jour les informations qu’on leur demande. Lors des auditions, le bébé sera probablement accompagné d’un adulte inconnu afin de voir comment il se comporte sur un plateau avec des personnes qui lui sont étrangères.

6. Quelqu’un est chargé de les faire rire ou pleurer

Le comportement d’un bébé est généralement imprévisible, et il peut différer de ce que souhaite le réalisateur d’un moment à l’autre. C’est là qu’intervient l’expérience d’un baby wrangler, c’est-à-dire un spécialiste dans la garde d’enfants qui aidera à faire réagir l’enfant selon ce que le réalisateur du film, de la série, ou de la publicité souhaite.

Elaine Hall, qui travaille justement dans ce domaine, a expliqué que pour qu’un bébé paraisse heureux en regardant une caméra, elle met des visages amusants dans l’objectif, et elle fait de son mieux pour provoquer le sourire de l’enfant à chaque prise. En revanche, s’il faut que le bébé crie ou pleure, elle se met à pleurer pour que le petit reproduise cette action. Pour qu’il cesse de pleurer, elle utilise le contact visuel, et si nécessaire, elle utilise des hochets pour le divertir et le ramener au calme.

7. On utilise des bébés prématurés pour les naissances

Des films comme En cloque, mode d’emploi et Comment prévoir l’imprévisible, ainsi que les séries The Office et Friends, ont mis en scène des naissances. Certains réalisateurs veulent que cet événement ait l’air aussi réel que possible, et peuvent exiger un bébé en chair et en os pour y parvenir.

Selon le témoignage de Jane Rogers, qui s’occupe des castings d’enfants, les réalisateurs préfèrent les jumeaux parce qu’ils sont généralement nés prématurément, et ressemblent plus longtemps à des nouveau-nés. Elle a également fait remarquer que pour ajouter plus de réalisme à une scène de naissance, on utilise un mélange comestible, non toxique et soluble dans l’eau, que l’on étale sur l’enfant afin de simuler les fluides corporels.

8. On utilise un bébé de rechange

Il existe aussi des cas où les vrais bébés ne sont pratiquement pas utilisés pour tourner les scènes de naissance, et ne sont requis que lorsque le réalisateur veut obtenir des gros plans de leur visage. C’est ce qui s’est passé dans la série Call the Midwife. On a utilisé une réplique de bébé en silicone pouvant se transformer en garçon ou en fille, selon le scénario.

Terri Coates, une consultante en accouchement qui guide les acteurs de séries, a expliqué que lorsqu’un vrai bébé est nécessaire, elle informe au préalable les parents sur la manière dont chaque scène sera réalisée, et répond à toutes leurs questions. Elle veille également à être près de l’enfant à tout moment et à s’occuper de lui, sans le réveiller ni le faire pleurer.

9. Ils sont rémunérés pour leurs performances

Comme tous les acteurs, les bébés ont droit à un salaire lorsqu’ils participent à la production d’une œuvre visuelle. Cependant, le montant moyen n’est pas clair, et il est probable qu’il soit laissé à la discrétion des syndicats ou des producteurs.

Selon un porte-parole de la Screen Actors Guild (SAG-AFTRA), un bébé peut être considéré comme un figurant. Si l’on prend en compte cette déclaration et que l’on examine les taux de rémunération que ce même syndicat a publiés pour la période comprise entre juillet 2020 et juin 2021, un bébé pourrait recevoir 178 dollars pour sa performance. D’autre part, la directrice d’une agence de recrutement a déclaré qu’un bébé qui joue un rôle récurrent dans une série peut gagner entre 200 et 300 dollars par jour.

10. C’est grâce à un enfant acteur que l’argent gagné par les bébés est maintenant utilisé à bon escient

Il est clair qu’un bébé ne saurait pas quoi faire de l’argent qu’il gagne en apparaissant dans un film hollywoodien, mais ses parents, eux, le savent bien. Pour éviter que ces gains ne soient dilapidés par ses parents ou par d’autres personnes, la loi Coogan a été créée. Cette loi stipule que 15 % des gains d’un bébé seront placés sur un compte bancaire bloqué. Les parents doivent ouvrir le compte dans une banque agréée, et seul l’enfant pourra utiliser cet argent lorsqu’il aura 18 ans ou sera émancipé.

Ces mesures sont nées suite au cas de Jackie Coogan, un enfant acteur du cinéma muet qui a gagné beaucoup d’argent avec ses films, mais dont la fortune a été dilapidée par ses parents. Une telle loi permet donc d’éviter l’utilisation abusive des enfants et le fait qu’ils travaillent dans l’intérêt unique de leurs parents.

Voici donc comment un bébé peut devenir une véritable star de cinéma. Que penses-tu de ce sujet ? Quel est l’enfant le plus mignon que tu aies jamais vu à l’écran ? Laisse ton avis dans les commentaires, et n’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage !

2-1-
523
Partager cet article