Sympa
Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

11 Raisons saugrenues qui ont aidé des acteurs à décrocher leurs rôles cultes

1-2-
689

Les auditions sont une étape cruciale de production qui ne doit pas se dérouler à la hâte car le succès du film dépend en grande partie du casting. Parfois, le choix des acteurs prend des mois. Il arrive également que le scénariste crée un personnage en ayant en tête telle ou telle star qui se voit alors attribuer le rôle sans aucun essai. Mais il y a aussi des situations où tout se joue grâce à un hasard ou à un petit détail qui n’a rien à voir avec le jeu d’acteur.

Sympa a voulu repérer les célébrités qui n’ont pas intégré des films ou séries cultes grâce à leur talent (qui n’est en aucun cas mis en cause), mais plutôt grâce à des compétences et des astuces insolites.

Ben Affleck et son sourire crispé

David Fincher est connu pour sa méticulosité dans le choix des comédiens, mais parfois, c’est le hasard qui décide. Selon le réalisateur, c’est le sourire qui a aidé Ben Affleck à obtenir le rôle dans Gone Girl. “Dans l’histoire, il y a un sourire crispé que le personnage doit avoir lorsque la presse lui demande de poser à côté du poster de sa femme disparue. J’ai alors été voir sur Google et j’ai trouvé une cinquantaine de photos où Affleck apparaît en public avec ce sourire que je recherchais”, a déclaré Fincher.

Jennifer Lawrence et ses cheveux sales

Jennifer Lawrence a décroché son premier rôle-titre grâce au fait qu’elle ne s’est pas lavée les cheveux pendant une semaine et s’est présentée à l’audition le nez pris pour mieux incarner son personnage, une jeune fille de 17 ans originaire d’une famille défavorisée. Au départ, la réalisatrice du drame mystique Winter’s Bone n’a pas retenue Jennifer Lawrence, jugée trop jolie pour ce rôle, et la jeune actrice a décidé de se battre.

L’actrice voulait tellement jouer dans ce film qu’elle a pris un vol pour New York, a parcouru 13 blocs dans la neige et s’est présentée au casting sans maquillage et avec les cheveux non lavés depuis une semaine. Et voilà, elle a réussi.

Kate Winslet et une poursuite

Pour obtenir le rôle mythique dans Titanic, Kate Winslet, actrice peu connue à l’époque, s’est montrée très persévérante. Avec l’aide de son agent, elle a eu le numéro de téléphone de James Cameron et l’a appelé pour le convaincre qu’elle était l’interprète parfaite. Kate est allée jusqu’à lui envoyer un bouquet de roses avec une carte signée : “De ta rose”. Malgré le fait que l’actrice ait franchi certaines limites, ses efforts se sont révélés payants.

Emma Watson et sa loquacité

Les essais pour les rôles principaux de la franchise Harry Potter ont duré longtemps car les créateurs n’arrivaient pas à trouver l’interprète d’Hermione. En fin de compte, Joanne Rowling a rejoint les auditions. L’écrivaine a eu Emma Watson au téléphone et l’a adorée. La fillette de dix ans a parlé pendant une minute, ne laissant pas Rowling placer un mot. À ce moment-là, l’auteure s’est rendu compte qu’elle était parfaite pour incarner Hermione.

James Michael Tyler et ses compétences de barista

Ce n’est pas le diplôme de maîtrise en beaux-arts qui a aidé l’acteur à avoir le rôle de Gunther dans la série culte Friends, mais un coup de chance. En fait, Tyler était le seul candidat à savoir manipuler une machine à café. À propos, l’acteur a admis qu’il n’avait jamais été un grand fan de café et qu’il n’en consommait pas beaucoup.

Wayne Knight et une transpiration abondante

C’est Steven Spielberg qui a proposé à l’acteur de jouer le programmeur Dennis Nedry par le biais de son agent. Une particularité amusante de Knight l’a aidé à obtenir le rôle. Spielberg l’a vu pour la première fois dans Basic Instinct. Le personnage de Knight qui transpirait en regardant Sharon Stone dans la scène d’interrogatoire est resté gravé dans la mémoire du réalisateur, et sa candidature lui est venue à l’esprit à l’étape du casting. “Je vois son visage en sueur en gros plan, sauf qu’au lieu des jambes féminines devant lui, il y a un dinosaure”, aurait admis le réalisateur, selon l’agent de Knight.

Matthew McConaughey et une moustache

Initialement, Richard Linklater n’a pas voulu prendre McConaughey dans son film Génération rebelle, le trouvant trop beau pour le rôle de David Wooderson. Après une transformation convaincante de l’acteur lors de l’audition, le réalisateur a décidé de lui donner une chance, mais à condition que McConaughey fasse pousser une petite moustache dégoûtante. L’acteur n’a pas hésité.

Chloë Grace Moretz et un faux accent

Pour le casting de son film Hugo Cabret, Martin Scorsese voulait impérativement des acteurs anglais. L’Américaine Chloë Grace Moretz, qui rêvait de tourner avec le réalisateur, a imité un accent britannique à l’audition et a prétendu être une Anglaise. Plus tard, le mensonge a pourtant été révélé car entre deux scènes, Scorsese a entendu Moretz parler au téléphone avec un accent américain.

Harvey Spencer et un coup convaincant

Le réalisateur du film d’horreur classique La Malédiction a mis beaucoup de temps et d’efforts pour trouver l’acteur qui devait interpréter le fils du diable sous les traits d’un petit garçon. Lors de l’audition, Richard Donner a demandé à tous les jeunes comédiens de l’attaquer. Le plus convaincant a été Harvey Spencer, âgé de quatre ans, qui a frappé le réalisateur à l’entrejambe. Donner s’est alors rendu compte qu’il avait trouvé le parfait Damien.

Chris Hemsworth et sa taille

Une petite ruse a aidé l’acteur à décrocher le rôle de Thor dans Avengers. Hemsworth mesure 190 cm, et pour ce personnage, le studio a fixé une limite de 185 cm (pour que les autres héros ne paraissent pas trop petits à côté de lui). Par conséquent, l’acteur a menti sur sa taille, en enlevant plusieurs centimètres, et s’est voûté un peu pendant l’audition pour ne pas se trahir.

Sophie Turner et ses followers

Nous connaissons tous la grande influence des médias sociaux. Et pourtant, nous étions bien loin de penser que le nombre de followers sur Instagram pourrait être un critère pour obtenir un rôle convoité ou, au contraire, se voir écarté. La star de la série Game of Thrones a eu cette expérience. Sophie Turner a avoué qu’une fois, elle avait obtenu le rôle pour la simple raison qu’elle avait plus d’abonnés sur les réseaux sociaux que sa concurrente, qu’elle a qualifiée de meilleure actrice.

Et toi, penses-tu que le talent et le jeu d’acteur devraient être des facteurs clés pour réussir une audition ? Trouves-tu que c’est juste de décrocher un rôle sans aucun essai ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

1-2-
689
Partager cet article