Sympa
Sympa

L’histoire de l’actrice Andie MacDowell, qui a prouvé qu’une femme mûre n’a pas besoin de lutter contre l’âge pour être belle

L’actrice, dont on se souvient pour ses rôles dans Un jour sans fin et Hudson Hawk, gentleman et cambrioleur, est une beauté aux cheveux bouclés magnifiques. Andie MacDowell ressemble à ses personnages dans la vie réelle. Une femme intelligente, parfois timide, qui charme au premier regard. Aujourd’hui, McDowell, qui a 63 ans, déclare avec défi qu’elle n’a pas honte de son âge.

Chez Sympa, nous avons décidé d’en savoir plus sur la vie et la carrière de cette actrice talentueuse et d’écouter ses paroles pleines de sagesse sur la façon d’accepter son apparence et son âge.

Une fille à maman

Andie MacDowell est née le 21 avril 1958 dans une famille composée d’une professeure de musique et d’un directeur d’une unité de l’industrie du bois. Ses parents ont divorcé quand elle avait six ans. Andie est très fière de sa mère, qui, après être restée seule avec quatre enfants, a repris ses études et a pu obtenir son diplôme.

Andie MacDowell quand elle était enfant (à droite) avec sa mère et sa sœur. Et dans sa jeunesse.

Au lycée, Andie était pom-pom girl pour une équipe sportive. Quand elle était adolescente, elle a travaillé à temps partiel dans une chaîne de restauration rapide. Après avoir terminé le lycée en 1976, la future actrice s’est inscrite au Collège Winthrop où elle a fait ses études pendant deux ans.

Sa carrière de mannequin

Un jour, alors qu’elle était en voyage à Los Angeles, Andie MacDowell a été remarquée par un représentant d’une agence de mannequins. En 1978, la jeune fille a signé un contrat avec Elite Model Management.

En participant à des défilés de mode et à des campagnes publicitaires pour Vogue, Yves Saint Laurent et Armani au début des années 80, Andie montrait déjà son talent artistique et sa personnalité. À une occasion, elle a assisté à un défilé de mode en T-shirt et en jeans. Après une publicité pour Calvin Klein, la jeune fille a été remarquée par des personnes du monde du cinéma.

Le début de sa carrière cinématographique

Andie avec Christophe Lambert dans un film d’aventure Greystoke, la légende de Tarzan.

“Je faisais déjà du théâtre et je savais depuis mon plus jeune âge que je voulais être actrice”, se souvient Andie. Elle a réalisé son rêve en 1984 en jouant dans Greystoke, la légende de Tarzan. Cependant, son début a été éclipsé par le fait qu’on l’ait doublée. La jeune fille était également contrariée parce que pendant le travail, personne ne se plaignait de sa voix. Mais cela n’a fait que renforcer sa volonté de continuer à s’essayer au cinéma. “Je savais que je devais faire de gros efforts. J’ai pris beaucoup de cours de théâtre et j’ai travaillé sur moi-même”, a-t-elle déclaré.

Andie avec Emilio Estevez dans St. Elmo’s Fire.

Le tournant décisif dans la carrière d’Andie MacDowell a été sa participation au mélodrame St. Elmo’s Fire. À l’époque, l’actrice avait 27 ans. Elle a joué une médecin qui était courtisée par un étudiant en droit amoureux d’elle.

Le sommet de sa carrière

Le début des années 1990 a été un véritable succès pour l’actrice. La gloire mondiale lui est venue en 1993 dans la comédie Un jour sans fin, et le rôle de la productrice Rita, pour qui Phil un présentateur météo ressentait d’emblée une attirance.

Dans les années 90, on a vu Andie MacDowell jouant dans les comédies aussi populaires que Green Card avec Gérard Depardieu et Quatre Mariages et un enterrement avec Hugh Grant. Dans le premier, Andie a eu le rôle d’une jardinière et d’une écologiste, et dans le second, son héroïne a séduit un homme qu’elle avait rencontré lors d’un mariage.

Son premier mariage et ses enfants

Avec son mari Paul Qualley.

Au moment où sa carrière a explosé, l’actrice était déjà mariée à Paul Qualley. Ils s’étaient rencontrés lors d’un tournage de publicités : il travaillait également comme mannequin. Bien qu’Andie ait déclaré qu’elle n’avait pas l’intention d’avoir des enfants, ce mariage a donné naissance à un fils et deux filles.

Avec son fils Justin.

Andie et Paul se sont séparés en 1999 car, selon leur fille Margaret, ils étaient trop différents. Paul ne reconnaissait pas la haute technologie et il n’y avait pas de télévision, d’ordinateur et de micro-ondes dans leur maison. Alors qu’Andie préférait mener un style de vie plus moderne.

Avec ses filles Rainey et Margaret.

Rainey et Margaret Qualley ont suivi les traces de leur mère et sont également devenues actrices. L’aînée, Rainey, a joué dans Ocean’s 8. Elle écrit et chante des chansons sous le pseudonyme de Rainsford. La cadette, Margaret, a même été nominée aux Emmy Awards et aux Golden Globe et a joué dans des films populaires tels que The Nice Guys et Once Upon a Time... in Hollywood.

Les échecs dans sa vie personnelle et sa carrière

Avec son deuxième mari

Au cours de l’été 1999, Andie a rencontré un ancien camarade de classe, l’homme d’affaires Rhett DeCamp Hartzog. Il lui a rapidement demandé de l’épouser. “J’étais secrètement amoureux d’elle au lycée”, a révélé Rhett. Le mariage a eu lieu en 2001, mais Rhett et Andie se sont séparés trois ans plus tard. “Le plus tôt vous pourrez lâcher toute colère, le mieux ce sera pour vous. Après un divorce, la vie continue”, a déclaré l’actrice.

C’était une période difficile non seulement dans la vie personnelle d’Andie mais aussi dans sa carrière. Plusieurs des films dans lesquels elle a joué ont été considérés comme extrêmement ratés par les critiques et le public. L’un de ces films, Potins mondains et Amnésies partielles, est toujours considéré comme l’un des plus gros échecs au box-office de l’histoire du cinéma.

“Je n’obtiendrai peut-être plus les rôles principaux auxquels je suis habituée, car la plupart des films sont destinés à un public jeune. Mais je ne vais pas me retirer du cinéma”, a affirmé l’actrice lorsqu’il a été question de son âge.

L’acceptation de l’âge

Un jour, alors que la star venait d’avoir 40 ans, un journaliste lui a demandé ce que cela faisait de vieillir et de perdre sa beauté. Andie MacDowell était en colère : “Je n’arrivais pas à y croire ! Je nе pense pas que j’ai perdu ma beauté. C’est juste une beauté différente”.

L’actrice a également révélé qu’elle a déjà eu recours au Botox, mais qu’elle a ensuite abandonné ces procédures cosmétiques car elle préférait la beauté naturelle. “Je ne me suis jamais sentie aussi belle qu’à ce stade de ma vie”, a avoué la star à l’occasion de ses 63 ans.

Avec sa fille Rainey.

Aujourd’hui, elle attire l’attention du public non seulement par son talent mais aussi par son attitude positive face à l’âge. De belles boucles noires ont toujours été le trait particulier d’Andie McDowell. Mais quelle surprise attendait les spectateurs lorsque, en 2021, l’actrice est apparue sur le tapis rouge du Festival de Cannes avec des cheveux complètement blancs.

Andie a ensuite révélé qu’elle avait cessé d’aller au salon pendant une pause au travail. Lorsque ses enfants l’ont vue avec ses cheveux de couleur naturelle, ils se sont exclamés que cela avait l’air cool. Après que l’actrice a informé ses managers de cette transformation, ceux-ci ont commencé à s’y opposer. Andie a déclaré : “Pourquoi mes cheveux blancs sont-ils un problème et ceux de George Clooney non ?”. Elle a insisté sur la nouvelle coiffure.

“Un moment vient et vous réalisez soudain que votre temps est passé et que vous ne travaillerez plus jamais dans le cinéma. Et puis tout à coup, vous recevez un scénario génial et vous vous dites : “Super ! Je suis toujours en vie”, dit la star. Et c’est vrai, plusieurs projets impliquant Andie nous attendent dans un avenir proche. Et elle a récemment joué avec sa fille Margaret dans le film Maid.

Les images de la série Mr. Mayor et du film Maid.

Nous sommes sûrs que nous verrons notre actrice préférée dans des rôles intéressants plus d’une fois. Et Andie elle-même envisage l’avenir avec un optimisme contagieux : “On a tous un voyage à accomplir ! Peut-être qu’à l’âge de 70 ans, quelque chose d’incroyable m’attend”.

Quel est ton film préféré avec Andie McDowell ? Préfères-tu vieillir de façon naturelle, ou veux-tu plutôt faire appel à la médecine esthétique ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Sympa/Célébrités/L’histoire de l’actrice Andie MacDowell, qui a prouvé qu’une femme mûre n’a pas besoin de lutter contre l’âge pour être belle
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire