Pourquoi Victoria Beckham était autrefois considérée comme l’une des vedettes les moins bien habillées et pourquoi maintenant on a envie de copier son style

Certains pensent qu’avoir bon goût est quelque chose d’inné, et que si l’on n’est pas né avec ce don, il ne faut pas rêver de le développer un jour. Donc, on baisse les bras et on abandonne. Mais l’histoire de Victoria Beckham, l’icône du style tant acclamée par les critiques, prouve facilement le contraire. Il y a peu de temps, cette femme s’habillait si mal que les maisons de couture la suppliaient de ne pas porter leurs vêtements, afin que Victoria ne leur fasse pas de mauvaise publicité.

Chez Sympa, nous ne nous lassons pas d’admirer les exemples de style irréprochable de cette femme d’affaires, qui est, d’ailleurs, la mère de quatre enfants. Nous avons donc décidé de suivre l’évolution du look de Victoria. Nous avons également noté quelques détails, grâce auxquels des millions de femmes sont folles de sa manière de s’habiller.

Le style raffiné n’est pas un synonyme de l’argent et de la gloire

Victoria Caroline Adams est née en 1974 au Royaume-Uni, dans une famille aisée. Une Rolls-Royce l’emmenait quotidiennement à l’école.

À l’âge de 16 ans, la jeune fille a fermement décidé de devenir célèbre et a commencé à étudier l’art dramatique, le mannequinat et la danse. Rapidement Victoria a atteint son objectif : elle est devenue membre des célèbres Spice Girls et une véritable idole de la jeunesse. Comme chacune des chanteuses, Victoria avait son propre style bien pensé : elle est devenue Posh Spice, et pendant longtemps, son apparence était associée à des robes moulantes, au latex et aux talons.

Les Spice Girls en 1998, Victoria est deuxième à droite.

En 1999, le groupe était en cours de séparation, mais Victoria avait déjà entamé une nouvelle étape de sa vie : elle avait épousé le footballeur de renommée mondiale, devenant Mme Beckham. Sa robe de mariée couleur champagne, avec un énorme train de 6 mètres de long de la créatrice Vera Wang, ressemblait à une tenue de princesse d’un conte merveilleux.

Cependant, à cette époque, Victoria et son mari David se montraient souvent en public avec des tenues jumelées. Leurs habits en cuir, à eux seuls, avaient le mérite d’exister. Vingt ans plus tard, Victoria les déclare, en riant, être sa pire erreur de goût.

La robe de mariée légendaire que Victoria a essayée cette année, et les costumes en cuir.

Depuis le milieu des années 2000, Victoria est l’invitée de tous les défilés de mode et fait ses premiers pas en tant que créatrice, participant à la conception de vêtements et d’accessoires en collaboration avec d’autres marques.

Hélas, cette période ne peut pas vraiment être qualifiée comme l’Âge d’or pour le style de la jeune femme. En effet, malgré sa passion pour la mode, Victoria n’a jamais été acceptée par ce milieu. Parfois, des représentants de maisons de couture l’appelaient en la suppliant de ne pas porter leurs vêtements, même si c’était Victoria qui les payait.

Personne ne voulait que sa marque soit associée à une ancienne pop star trop maigre et trop bronzée.

Mais Victoria continuait à travailler. Elle a lancé sa propre marque de jeans, ainsi qu’une ligne de lunettes et de parfums, grâce auxquels, en été 2007, elle a reçu, à juste titre, deux prix prestigieux à la fois : " Femme de l’année " et " Entrepreneur de l’année ". La même année, elle figurait en tête du palmarès des célébrités les plus mal habillées.

Lors d’événements publiques et sur le tapis rouge, la fashionista portait d’incroyables tenues moulantes, cherchant à mettre en valeur son corps.

Le style de Victoria Beckham en 2007 et 2008.

Toutefois, le look de Victoria commence à se transformer progressivement : les minirobes excentriques se font remplacer par des robes laconiques, bien que dans les tons les plus vifs. Ainsi, son image " rose " lors de l’une des conférences de presse touche les fashionistas du monde entier en plein cœur.

Et puis, il y a eu une tournée mondiale des Spice Girls réunies, où la Victoria " mise à jour " devient instantanément le membre le plus populaire du groupe.

En 2008, Victoria lance sa propre marque de mode, Victoria Beckham. Sa collection de robes fourreaux mi-longues a été très bien accueillie par les critiques, et certains étaient absolument enchantés par l’attention presque maniaque portée aux détails et à l’élégance.

Victoria commence peu à peu à devenir une véritable icône du style, et, toujours en 2008, elle fait à deux reprises la couverture du légendaire Vogue : dans les deux éditions britannique et indienne.

Le style de Victoria Beckham en 2008 et 2012.

La marque de Victoria s’est développée à pas de géants et a reçu en 2011 à bon droit le prestigieux British Fashion Awards. Les créations de Mme Beckham incarnent vraiment le style britannique classique : des lignes droites sans fioritures et, bien sûr, de l’élégance.

Victoria elle-même, avec son look peaufiné dans les moindres détails, représente certainement le mieux sa propre marque. Qu’elle mette une robe de soirée ou une chemise classique : maintenant, elle est toujours très chic.

L’art du style impeccable

  • Les basiques sont de mise. Aujourd’hui, Victoria préfère sans ambiguïté les coupes laconiques et simples, les imprimés calmes, l’absence de détails très tendance : on peut porter de tels vêtements pendant des années, sans craindre d’être ringard. En combinant audacieusement ces pièces les unes avec les autres, il est facile d’être à la fois élégante et soignée.
  • Elle a un penchant pour les chemises. On dirait, des chemises over-size empruntées à son mari, Victoria les porte avec une régularité enviable, à la fois avec des pantalons et avec des jupes fluides mi-longues. Et malgré le fait que la mode actuelle impose des modèles de pantalons et de jupes à taille haute, Victoria les choisit le plus souvent à taille basse.
  • Le total black légendaire. Victoria est célèbre pour son attitude particulière vis-à-vis des tenues sombres. D’ailleurs, la fashionista les porte sans aucune note de tristesse ni d’ennui et tellement bien, que cela donne vraiment envie de faire pareil.
  • Les combinaisons de couleurs vives ne lui font pas peur pour autant. Malgré sa fidélité aux choses succinctes, Victoria a récemment commencé à expérimenter les couleurs. Et ce n’est pas du simple rouge et noir : la créatrice ose associer l’orange au bleu et le bordeaux au rose.
  • Les coupes fluides sont préférables aux robes moulantes. Depuis longtemps, Victoria a laissé derrière elle les modèles ouverts et très ajustés, et a opté pour des pièces plus détendues mi-longues. Ainsi, sa silhouette délicate est mise encore plus en valeur.
  • Le tailleur est tout simplement le meilleur allié. Ses tailleurs à elle sont, eux aussi, coupés large : c’est une autre préférence inconditionnelle de Victoria. C’est un habit vraiment universel avec lequel on peut assister à une réunion d’affaires ou se pointer à une soirée entre amis.
  • Le jean ordinaire peut être porté de manière à ce que tout le monde se retourne vers toi. Un jean, un T-shirt, un pull : rien de spécial dirait-on. Mais une paire de chaussures élégantes de couleur vive et le look de Victoria est, encore une fois, irréprochablement élégant. D’ailleurs, la créatrice portait un simple T-shirt et un jean lorsqu’elle a présenté sa collection de vêtements à la Fashion Week de New York en 2017.
  • Des lunettes, des talons et un sac à main sous le bras : Victoria est fidèle à certains détails de son look. Ainsi, depuis de nombreuses années, les chaussures préférées de la créatrice sont les talons aiguilles et les bottes à tiges larges avec des talons hauts.

    Une autre technique caractéristique de Victoria est la manière de porter son sac entre les mains, en le pressant sur le côté. Comme cela, elle crée cet effet " faux négligé ", mais très élégant, laissant entendre qu’elle est partie précipitamment.

    Et bien sûr, ses lunettes de soleil massives, sans lesquelles on aurait du mal à l’imaginer.

Aimes-tu le style actuel de Victoria ? Y a-t-il des éléments qui ont retenu ton attention et que tu comptes mettre en application ? N’hésite pas à nous laisser tes commentaires.

Partager cet article