Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Taxes insolites qui sont appliquées dans différents pays et dont tu ne connaissais probablement pas l’existence

La taxe sur la barbe en Russie, la taxe à la fenêtre en Angleterre, la taxe sur le sel en France.... L’histoire de la civilisation a subi de nombreuses lois fiscales étranges et inhabituelles ! Cependant, aujourd’hui, nous pouvons aussi trouver des taxes ridicules qui existent dans des pays du monde entier. Certaines d’entre elles ont été introduites dans un but légitime, tandis que d’autres n’ont aucune raison d’être.

Sympa a choisi dans le monde entier ces 13 taxes fiscales que tu ne connaissais probablement pas.

13. La taxe sur le plâtre en Autriche

Les Alpes autrichiennes sont l’endroit idéal pour les amateurs de ski de toutes sortes, des débutants aux professionnels. Il n’est pas surprenant que les touristes qui ne se sentent pas suffisamment en sécurité en skiant se retrouvent souvent dans les hôpitaux autrichiens avec des fractures et autres blessures.

C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’inclure une taxe spéciale sur les services médicaux dans sa taxe touristique régulière. Il n’y a pas de montant fixe pour cette taxe, car elle est prélevée directement à l’hôtel où on est logé.

12. La taxe sur les baguettes en Chine

Chaque année, la Chine fabrique environ 45 milliards de paires de baguettes jetables. Pour produire une telle quantité pour leur propre consommation, les gens doivent détruire environ 25 millions d’arbres. Pour cela, le gouvernement chinois a enfin commencé à tirer la sonnette d’alarme pour exprimer sa crainte de la déforestation, qui a causé de graves dommages environnementaux.

En 2006, la Chine a introduit une taxe de 5% sur les baguettes en bois jetables afin de protéger et de préserver la diminution de la superficie forestière. Les autorités estiment que cette mesure encouragera les gens à manger avec des baguettes en plastique réutilisables au lieu d’utiliser des baguettes traditionnelles.

11. La taxe sur les donuts à New York aux États-Unis

New York a une taxe spéciale sur les beignets qui s’applique spécifiquement aux beignets qui sont modifiés de quelque façon que ce soit. Cela signifie que si votre muffin est coupé ou servi avec une garniture de crème ou d’un autre ingrédient, vous devrez payer une taxe supplémentaire de 8 cents. Manger votre beignet au magasin où vous l’avez acheté sera également assujetti à cette taxe.

Pour éviter de le payer, vous pouvez acheter de petits pains intacts et emballés de façon à pouvoir les emporter chez vous où vous pourrez les couper et les manger à votre goût.

10. La taxe sur la graisse au Japon

La fameuse “loi Metabo” au Japon exige que les hommes et les femmes âgés de 40 à 75 ans mesurent leur tour de taille chaque année. Si leur taille dépasse une certaine moyenne (85 centimètres pour les hommes et 90 centimètres pour les femmes), ils doivent payer une amende.

La taxe japonaise sur les graisses a été introduite pour tenter de faire face à l’augmentation des taux d’obésité et de contrôler la propagation de maladies telles que le diabète et les accidents cardiovasculaires.

9. La taxe sur les noix décortiquées en Angleterre

En Angleterre, l’achat de noix avec leur écorce peut te faire économiser de l’argent. En effet, il existe une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 20% sur les fruits à coque décortiqués, grillés et salés. Il serait donc beaucoup mieux pour ton budget de te tenir aux noix non décortiquées et de les décortiquer toi-même.

Cependant, il y a une légère différence avec les cacahuètes ; aucune taxe n’est perçue si elles n’ont pas d’écorce, à condition qu’elles ne soient pas salées ou grillées.

8. La taxe sur le divertissement en Inde

Une soirée cinéma en Inde peut te coûter pas mal d’argent. Ici, tu dois payer une taxe spéciale sur les billets de cinéma, les publicités à grande échelle, les expositions, les parcs d’attractions et autres activités de loisirs. La taxe varie d’un État à l’autre et peut varier de 5 % à 28 %, selon la forme de divertissement.

7. La Taxe sur les cartes de jeu en Alabama aux États-Unis

L’Alabama est le seul État des États-Unis qui perçoit des taxes pour l’achat d’un jeu de cartes. Pour chaque paquet que tu achètes, tu dois payer 10 cents de plus. Le vendeur doit également payer 1dollar et une taxe annuelle de licence de 3 USD. Cette taxe s’applique aux jeux qui contiennent 54 cartes ou moins.

6. La taxe sur le fast-food en Hongrie

Une taxe sur un certain nombre d’aliments emballés riches en sel et en sucre, comme les chips, les biscuits, les gâteaux et même les boissons énergétiques et les boissons gazeuses, est entrée en vigueur en Hongrie en 2011, ajoutant environ 20 cents au prix de ces produits.

En introduisant cette taxe, le gouvernement hongrois veut promouvoir une alimentation saine et forcer ses citoyens à faire de meilleurs choix alimentaires. Étonnamment, cela semble fonctionner, puisqu’entre 59 % et 73 % des consommateurs ont réduit leur consommation des produits visés par cette taxe.

5. La taxe sur le bronzage aux États-Unis

Depuis 2010, chaque Américain qui souhaite utiliser un solarium doit payer un supplément de 10% du coût de la procédure. La taxe sur le bronzage s’applique à tous les services de bronzage en cabine, à moins qu’ils ne soient effectués par un professionnel de la santé autorisé. Son objectif principal est de lutter contre le cancer de la peau.

4. La taxe sur le soleil dans les îles Baléares

Les îles Baléares accueillent environ 11 millions de touristes par an, ce qui exerce une forte pression sur les ressources locales. C’est pourquoi une nouvelle taxe touristique, ou taxe solaire, a été introduite en 2016.

La taxe s’applique à tous les visiteurs à Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera, et varie de 2 à 4 USD par jour. L’argent collecté grâce à cette taxe est utilisé pour améliorer les infrastructures touristiques, nettoyer les plages et les zones côtières, préserver les sites du patrimoine et rétablir l’équilibre écologique local en particulier.

3. La taxe sur l’ombre à Conegliano en Italie

Les restaurateurs et les commerçants de Conegliano, une ville de la Vénétie italienne connue pour son vin prosecco, doivent payer environ 100 $ par an si leurs dispositifs d’ombrage ou leurs enseignes assombrissent les voies publiques.

La taxe sur l’ombre a été créée en 1993 et devait être appliquée dans toute l’Italie, mais seules les autorités de Conegliano l’ont acceptée et l’ont appliquée. Après sa mise en œuvre, la plupart des propriétaires locaux ont simplement décidé de retirer les tentes et les parasols de leurs commerces.

2. La taxe sur les gaz émis par les vaches en Estonie

Bien que cela puisse paraître ridicule, la taxe sur les gaz d’élevage existe en Estonie et son objectif est très sérieux : de cette manière, le gouvernement essaie de prévenir la pollution atmosphérique et de réduire l’effet de serre.

Lorsqu’une vache digère l’herbe, elle produit en moyenne 350 litres de méthane et 1 500 litres de dioxyde de carbone par jour. Selon différentes estimations, cela représente entre 15% et 25% des émissions globales de gaz dans l’air.

Une taxe de 5 000 USD est perçue sur les exploitations de plus de 300 vaches en Estonie. Il est intéressant de noter qu’elle ne s’applique pas aux éleveurs d’autres animaux qui contribuent également à la pollution atmosphérique.

1. La taxe sur les tatouages et les piercings ou perforations en Arkansas aux États-Unis

L’art corporel est de plus en plus populaire parmi les Américains : on estime que 36 % des citoyens Américains âgés de 18 à 29 ans ont au moins un tatouage. Il n’est donc pas surprenant que certains gouvernements tentent de protéger leurs résidents du recours à des tatoueurs non professionnels et de l’obtention de conséquences indésirables telles que des infections cutanées ou même la transmission du VIH.

L’État de l’Arkansas, aux États-Unis, en est le principal exemple, puisque depuis 2005, il perçoit de ses résidents une taxe supplémentaire de 6 % sur les services de tatouage et de perçage. La taxe s’applique également à l’épilation par électrolyse.

Existe-t-il des lois fiscales inhabituelles dans ton pays ? quelle est ton opinion à leur sujet ? partage ta réponse avec nous !