Sympa
Sympa

20+ Anecdotes qui prouvent que certains aspects de la vie en Australie demandent des nerfs très solides

L’image qu’on a de l’Australie peut se résumer à peu près à ceci : des araignées aussi grandes que la main, des koalas sur chaque eucalyptus et un besoin de vigilance constante pour ne pas marcher sur un serpent. Pourtant, ce pays qui occupe tout un continent est beaucoup plus riche et imprévisible qu’on ne le pense.

Chez Sympa, nous avons décidé d’aller au-delà des idées reçues sur l’Australie et nous ne l’avons pas regretté. À toi de partir à la découverte !

Les animaux

  • Les pies australiennes attaquent souvent des cyclistes pendant la période de nidification (septembre — octobre). Une carte est disponible en ligne et on y signale les lieux des attaques. Les cyclistes attachent des sangles sur leurs casques et y collent des yeux. On dit que cela marche. Ces oiseaux ont une bonne mémoire : ils se souviennent de leurs victimes et, d’année en année, s’en prennent aux mêmes. D’ailleurs, ces pies émettent de beaux chants. © aussie.pikabu / Pikabu

  • Dans le centre de Sydney, on peut voir des lapins et d’autres animaux. Par exemple, ces oies entourent rapidement ceux qui pique-niquent dans le parc. Elles n’ont pas peur des humains, volent de la nourriture et pincent les doigts© Kasimir76 / Pikabu
  • Mon voisin avait un chien qui aboyait constamment. En me réveillant un matin, je l’ai entendu aboyer, mais de manière rauque, comme s’il avait un rhume. Puis, je me suis souvenu que mon voisin avait déménagé quelques semaines plus tôt. Je suis alors sorti et j’ai vu des perroquets aboyer sur un arbre voisin© Steelsopr / Pikabu
  • Il y a plein d’oiseaux ici et ils crient beaucoup. Le matin, ce sont les martins-chasseurs et les pies, et au coucher du soleil, c’est le tour aux cacatoès. C’est ainsi qu’ils font éloigner les serpents de leurs nids© aussie.pikabu / Pikabu

La plupart des crocodiles de la ferme aux crocodiles du Queensland sont des criminels. Certains ont mangé un chien, d’autres ont été observés très près des habitations humaines. Ici, ils purgent leur peine à perpétuité.”

  • Une amie de Sydney m’a envoyé cette photo. Elle a raconté que sa fille avait couru de sa chambre en criant : “Maman, on a un troupeau d’araignées !” Mon amie a répondu : “Ce n’est pas grave, elles ne sont que 50 ou 60. Ce sont des bébés. Ils sont trop mignons !” Pour ceux qui n’y croient pas ou pensent que c’est retouché, voici une vidéo© PrinPeta / Twitter

  • J’évacue des araignées de la salle de bain ou des coins une fois par jour. Elles ne sont pas venimeuses, juste petites, mais très nombreuses. En été, je retire des toiles d’araignées de ma voiture plus souvent que je le faisais avec la neige dans mon pays d’origine. En revanche, il n’y a pas de serpents à Sydney, bien que dans beaucoup de parcs, il y ait des panneaux signalant leur présence et indiquant les services à contacter si l’on en trouve un. © Steelsopr / Pikabu

  • De tous les êtres vivants, seules les blattes peuvent déranger les habitants des appartements en ville. Elles sont arrivées jusqu’à chez nous, au huitième étage. Elles sont deux fois plus grandes que dans notre pays et ... elles volent ! © hawlet / Pikabu

Les plantes

  • “Voici l’aloès que nous avons l’habitude de voir dans un pot de fleurs. De plus, les feuilles de certaines plantes locales sont si épaisses qu’au toucher, elles ressemblent à du plastique et elles sont si lourdes qu’elles peuvent causer des blessures si elles nous tombent dessus.”
  • C’est une orchidée souterraine ou Rhizanthella gardneri, une plante australienne rare. Les rayons du soleil lui étant inaccessibles, elle pousse à côté d’un arbuste appelé Melaleuca uncinata qu’elle parasite en absorbant ses nutriments.

Le logement

  • Pour ceux qui décident d’acheter une maison, les annonces de la vente de l’immobilier indiquent les heures de “l’inspection” : les créneaux pendant lesquels tout le monde peut visiter la propriété sans rendez-vous. En règle générale, un tiers de ceux qui se présentent sont des voisins ou simplement des curieux. Cela dit, les choses qu’on découvre pendant ces visites peuvent surprendre. Par exemple, le seul accès à la maison est un escalier étroit de 50 mètres. Ou il s’agit d’une maison sur pilotis. Ou la maison possède une remontée mécanique. Parfois, le bien est vendu aux enchères. Cela ressemble à ce qu’on voit dans des films : des gens se réunissent sur le terrain devant la maison et proposent leur prix. © aussie.pikabu / Pikabu

  • La location des logements est régulée par l’État. On ne peut pas augmenter le prix de la location de son propre gré : il faut justifier ce geste et en informer le locataire 60 jours à l’avance. Si le propriétaire souhaite visiter la maison, il doit en aviser le locataire au plus tard sept jours avant la date prévue. Le propriétaire peut inspecter le logement pas plus de quatre fois par an. © aussie.pikabu / Pikabu

  • Les murs des maisons sont toujours recouverts de peinture, personne ne pose du papier peint. Si tu décolles accidentellement de la peinture du mur, tu n’as qu’à en prendre un morceau et à aller dans un magasin de bricolage, et là, l’ordinateur trouvera et mélangera la couleur souhaitée gratuitement. Tu ne paies que le prix d’un pot de peinture blanche, à laquelle on ajoute le colorant. © aussie.pikabu / Pikabu

  • On appelle l’Australie le pays du soleil, mais en hiver, il fait si froid qu’on se pose la question : comment ça se fait qu’on vive ici et qu’on grelotte ? Les maisons ne disposent pas de chauffage central, il est donc tout à fait normal de porter chez soi des chaussettes en laine, des chaussures chaudes et même un bonnet© au4you / Pikabu

Les écoles

  • On considère que les enfants vont à l’école pour acquérir des connaissances, et si quelqu’un les en empêche, il est expulsé. Pourtant, cet enfant ne sera pas abandonné, un psychologue le prendra en charge. S’il a besoin d’aide, il l’aura, mais de façon individuelle. Voici le cas survenu dans une école privée en Australie. Un nouvel élève a été expulsé après trois semaines : il empêchait les autres de travailler et était agressif. Cela suffit, adieu. On se soucie fort peu de votre argent, messieurs-dames. Mon fils, lui, a dit un gros mot et a dû ramasser les ordures sur le terrain de l’école à toutes les récréations pendant trois jours. Bien fait pour lui. © Titimoor / Pikabu
  • Il est interdit de publier où que ce soit des photos de mineurs sans le consentement écrit de leurs parents. Ainsi, tu peux avoir une photo de la classe avec quelques visages floutés, car les parents de ces enfants n’ont pas accordé leur autorisation. © aussie.pikabu / Pikabu

Les transports

  • Dans les tramways, on peut voir des supports pour les planches de surf, conçus pour ceux qui se rendent à la plage en transports en commun.

  • À Sydney, les arrêts de bus et de tram ne sont pas annoncés, le conducteur s’arrête à la demande. Si tu ne sais pas où descendre, tu rateras ton arrêt. Souvent, les chauffeurs de bus ne connaissent pas non plus les arrêts, mais uniquement leur trajet. C’est surtout embêtant lorsqu’on se rend dans de nouveaux endroits après 18 heures, lorsqu’il fait nuit et qu’on ne peut rien voir par la fenêtre. Le GPS n’aidera pas, il n’y a pas beaucoup de satellites dans l’hémisphère sud. © Steelsopr / Pikabu

  • “Le climat en Australie est propice au cyclisme. Le réseau des pistes cyclables est assez développé, et mon bureau actuel est également bien équipé : il y a un garage à vélos, des douches et des vestiaires. Pour ceux qui souhaitent se rendre à vélo jusqu’au métro, il existe des garages à vélos et des parkings à vélos à proximité des stations (accessibles avec un ticket de métro)”.

La nourriture

  • On ajoute toujours des betteraves cuites dans les hamburgers. C’est délicieux ! Un autre plat de la restauration rapide populaire est le fish and chips, autrement dit un poisson frit dans de la chapelure, accompagné de frites. Bien évidemment, on n’imagine pas l’Australie sans les barbecues ! Tout le monde en a un. En règle générale, on fait cuire de l’agneau, du bœuf, du porc. La viande de kangourou est rarement consommée, c’est plutôt pour les touristes. © aussie.pikabu / Pikabu

Les sauveteurs

  • Presque toutes les plages ont des centres de sauvetage, il y en a plus de 300. Leurs membres sont des bénévoles. Chaque année, ils viennent à la rescousse de 11 000 personnes en moyenne. Pour devenir maître nageur sauveteur, il faut passer les épreuves des premiers secours et de l’utilisation de radio, ainsi que des tests physiques. Ces derniers comprennent deux parties : 1) courir 200 mètres sur le sable, nager 200 mètres, courir à nouveau 200 mètres sur le sable, le tout en 8 minutes ; 2) nager 400 mètres en 9 minutes. L’Australie a également ses propres carnivals, c’est comme ça qu’on appelle les compétitions de sauvetage. © aussie.pikabu / Pikabu

Et toi, as-tu déjà eu l’opportunité de visiter l’Australie ? N’hésite pas à partager tes impressions sur ce pays dans les commentaires !

Photo de couverture Titimoor / Pikabu
Partager cet article