Sympa
Sympa

16 Personnes qui rougissent encore de honte au souvenir de leurs bavures

Chacun d’entre nous a déjà vécu au moins une situation dont le seul souvenir suffit pour se crisper intérieurement, tellement c’était gênant ou désagréable.

Chez Sympa, nous sommes convaincus que cela ne sert à rien de se tracasser pour ce genre de petites gaffes et qu’il vaut mieux en rire, comme l’ont fait les 16 protagonistes de l’article que nous te proposons aujourd’hui.

  • J’étais dans un supermarché en train de choisir des petits suisses pour mon enfant. Du coin de l’œil, j’ai vu une femme juste à côté faire pareil. J’ai voulu aller voir ailleurs, mais elle me bloquait le passage. Je lui ai alors demandé de s’écarter. Un gars a ri et j’ai compris que c’était un miroir. J’en ai toujours super honte. © LampaTrampa / Pikabu

  • J’avais un premier rendez-vous avec un homme rencontré au bureau. Tout allait bien jusqu’à ce que son téléphone sonne. Il m’a demandé de garder silence, parce qu’il devait parler à sa femme. © MobyDicksentme / Reddit

  • Mon gynécologue s’est avéré être un homme, mais je me suis fait examiner comme si de rien n’était et je suis rentrée chez moi. Le soir même je devais sortir car une collègue m’avait invitée à sa fête d’anniversaire. J’ai acheté un cadeau, je me suis rendue à l’adresse qu’elle m’avait donnée, et... ma vie s’est divisée en “avant” et “après”. C’était le mari de ma collègue qui a ouvert la porte, et j’ai reconnu le gynécologue consulté quelques heures plus tôt. Je sais que les médecins n’ont “pas de sexe”, mais j’ai été très mal à l’aise pendant toute la soirée. © Podslouchano / Ideer

  • C’est une amie qui m’a raconté cette histoire. Elle travaillait comme serveuse dans un restaurant où il était de coutume d’offrir un dessert surprise à toutes les futures mamans. Un jour, un homme et une femme se sont installés à une table et, le moment venu, la serveuse leur a annoncé joyeusement : “Nous avons un petit cadeau pour vous, une surprise de la part de notre chef cuisinier que nous offrons à toutes les futures mamans !” Les clients se sont regardés, l’air perplexe, puis la jeune femme a dit : “Mais je ne suis pas enceinte, moi.” © Vladislav417 / Pikabu

  • Quand mon fils était en CE1, il m’a annoncé un matin juste avant de sortir qu’il fallait apporter quelques sucreries pour une petite fête de classe. Heureusement, nous avions à la maison une douzaine de petits gâteaux et une boîte de bonbons. Ce n’était pas grand-chose, mais je n’avais pas de temps d’aller en acheter davantage. Quand je suis allée le chercher à l’école, le petit était super content : “Maman, tous les enfants m’ont félicité et ont chanté Joyeux Anniversaire !” Nous étions en octobre, alors que son anniversaire est en mars. J’ai alors pensé qu’il racontait des bêtises. Le lendemain, l’institutrice m’a dit : “Vous auriez dû prévenir que c’était son anniversaire, nous nous serions mieux préparés et on lui aurait écrit une carte de vœux !” Il s’est avéré qu’aucune fête n’était prévue, et que mon fils avait simplement donné les gâteaux et les bonbons à la maîtresse en disant que c’était son anniversaire. Je ne sais pas comment elle a fait pour répartir tout ça entre ses camarades de classe et je pense qu’elle a dû me prendre pour une sacrée radine. C’était à la fois drôle et embarrassant. © Formoula Vody / AdMe

  • J’ai croisé une collègue dans le couloir, je lui ai dit de manière automatique : “Bonjour, Laure !” Elle a répondu : “C’est Lise.” J’ai essayé de me rattraper : “Pardon. Le mardi est une journée difficile, je suis débordé.” Elle m’a alors achevé : “On est mercredi.” © Unknown author / Bash

  • Ma belle-fille a pris quelques kilos après l’accouchement et son poids continuait d’augmenter. Elle a dit qu’elle ne voulait plus d’enfant car en plus des problèmes de poids, c’était trop difficile. Je ne l’ai pas vue pendant quelques mois, et lorsque nous nous sommes revues, elle a déclaré qu’elle prévoyait un autre bébé. J’ai rigolé, pensant que c’était une blague. Elle a rétorqué sans même sourire : “Non, mais sérieusement, nous aurons un bébé dans trois mois.” Je me suis tue, gênée, et là, sa mère n’a pas manqué d’ajouter : “Tu n’as pas remarqué son ventre ?” Mon Dieu, bien sûr que non je ne l’avais pas remarqué, et j’ai ainsi remis le doigt sur le problème de surpoids ma belle-fille. C’était il y a quatre ans, mais j’en rougis encore. © Smantie / Reddit

  • Je roulais sur une route que je ne connaissais pas, il y avait un embouteillage de 500 mètres devant moi, mais j’ai vu plusieurs voitures tourner à droite. J’ai fait comme elles, en pensant que nous allions contourner le bouchon. J’étais content. Puis elles se sont toutes arrêtées et les passagers sont descendus. J’ai regardé autour de moi et je me suis rendu compte que j’étais au cimetière. En fait, je n’avais pas suivi des petits malins qui voulaient éviter l’embouteillage, mais un cortège funèbre. Les gens endeuillés scrutaient mon visage, cherchant apparemment à reconnaître un parent éloigné. J’ai détourné le regard. Lorsque la plupart des personnes sont parties rendre leur dernier hommage, j’ai fait demi-tour et j’ai regagné les bouchons. Cela m’a fait réfléchir. © yurarlektrik / Pikabu

  • Un jour, j’étais en train de choisir un gâteau devant une vitrine. Un gars à côté a demandé : “Qu’en penses-tu, lequel choisir ?” Cela m’a étonnée, mais j’ai répondu : “Bah, celui-ci est délicieux. Mais chacun ses goûts.” Il a enchaîné : “Celui avec la cerise a l’air bon. Je le prends alors ?” De plus en plus consternée, j’ai pourtant répondu : “Oui, c’est un bon choix.” Et puis j’ai remarqué qu’il avait des écouteurs et que ce n’était pas à moi qu’il parlait. Heureusement, il n’avait même pas fait attention à moi, mais j’ai eu envie de disparaître. © Lika / AdMe

  • Sur le palier, j’ai rencontré mon voisin. Il habite à côté avec sa famille depuis deux ans. Ils sont bruyants, sa femme n’arrête pas de crier, alors que les cloisons sont fines. Il avait oublié ses clés et attendait sa femme. Pour la première fois, on a bavardé en bons voisins. Quand je lui ai dit au revoir et que j’allais rentrer chez moi, il a lancé : " Ah, alors c’est toi qui cries constamment : “Sacrés voisins !” " Je n’ai jamais été aussi gênée. © Podslouchano / Ideer

  • Quand j’étais étudiante, j’avais cours le matin et je travaillais à temps partiel l’après-midi. Un soir d’hiver, je rentrais assez tard, et comme c’était vendredi, j’étais épuisée. J’avais juste envie de dormir. Je suis montée dans un bus pour rentrer à mon campus. Je me suis assise et je me suis mise à réfléchir à ce que j’allais préparer pour le dîner. Finalement, j’ai décidé d’acheter une pizza. Et j’ai continué à y penser en choisissant les ingrédients. Le véhicule n’avait pas de bouton d’arrêt sur demande, j’ai dû crier au conducteur que je voulais descendre. Sauf que j’ai hurlé : “PIZZA !” J’ai réveillé tous les passagers assoupis. © Burunduchok38 / Pikabu

Alors, es-tu du genre à faire des gaffes ? As-tu déjà vécu des situations embarrassantes que tu n’arrives pas à oublier ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article