17 Personnes qui savent que parler une langue étrangère peut rendre la vie plus punchy

L’apprentissage des langues étrangères est non seulement enrichissant, mais aussi très amusant. On peut trouver des manuels dont les auteurs ont choisi des méthodes non conventionnelles pour apprendre aux élèves comment envoyer promener en cas de drague et faire le plein de blagues.

Chez Sympa, nous étions aujourd’hui MDR en préparant pour toi cette série d’anecdotes au sujet de l’apprentissage des langues étrangères.

  • Pour perfectionner notre niveau d’anglais, ma femme et moi avons décidé de ne parler qu’en anglais le mercredi. Toutes les questions, toutes les phrases ne doivent se prononcer qu’in English et dans aucune autre langue. Du coup, le mercredi on ne se parle pas. © WebDiez / Pikabu

  • J’ai appris une superbe phrase en italien : “Buonanotte al secchio”. Elle est généralement utilisée dans le sens de “fini, ça suffit”, quand il est clair qu’il est plus facile de clore un sujet que d’expliquer quelque chose à son interlocuteur. Ce que je trouve vraiment drôle, c’est qu’elle se traduit littéralement comme “Bonne nuit au seau”. © bennet_forever / Twitter

  • — Merci à notre prof d’anglais : elle nous a donné un cours complet sur les acronymes, les émoticônes et autres mots d’argot. En anglais, bien sûr. Cela consistait en des dictées d’abréviations. Elle nous dictait, par exemple : “Drôle à se rouler par terre”, et tu devais écrire en anglais “LOL” et la signification.
    — “Drôle à se rouler par terre” c’est " ROFL " (rolling on the floor laughing).
    — Je n’avais que 10 sur 20 en anglais. © unknown / bash.im

  • J’adore mon livre d’espagnol pour ses exemples. Exercice : Traduire en espagnol “Pourquoi es-tu si triste ?” - “Je n’ai nulle part où aller” ; “Je préfère les pièces avec des plafonds bas : j’y parais plus grand” ; “Pourquoi mon oreiller est-il dans le réfrigérateur ?” ; “Mon Dieu ! Qu’est-ce qui se trouve sous la couette alors ?” © unknown / bash.im

  • L’année dernière, je suis allé voir mes amis et on a décidé de faire une partie de mini-golf ensemble. De temps en temps, je sortais des jurons en allemand, parce que mes amis, qui ne connaissaient pas la langue, trouvaient ça drôle. Soudain, une dame est venue me voir et m’a demandé : “Vous êtes Allemand, n’est-ce pas ?!” J’ai émis un petit “oui”, car j’étais très gêné à l’idée qu’elle ait compris toutes les grossièretés qui étaient sorties de ma bouche. Mais en fait, il s’est avéré que son fils savait parler allemand et qu’elle avait reconnu cette langue du fait de sa sonorité. L’instant d’une seconde, je me suis senti vraiment bête ! © IMPF / reddit

  • Dans mon manuel d’espagnol, je tombe parfois sur des dialogues sympathiques du genre : “Bonjour ! Comment vous appelez-vous ?” - “Bonjour ! Je m’appelle Luis Alberto Montenegro Guevara Diaz de la Prada.” — “Au revoir !” © unknown / bash.im

  • Dans notre enfance, ma sœur et moi avions un hobby : aller au cinéma de plein air à proximité de chez nous et mener des discussions en anglais lors de la séance, comme si on commentait le film. Ceux qui étaient assis à côté de nous se retournaient, l’air surpris, et nous regardaient avec curiosité. Quant à nous, à la fin de la séance nous quittions le cinéma avec un sentiment de satisfaction d’avoir bien joué les étrangères. En vérité, nous ne connaissions pas du tout l’anglais à l’époque, nous émettions simplement des sons que l’on pensait ressembler à de l’anglais. À mon avis, cela devait être quelque chose, vu de l’extérieur ! © Подслушано / vk

  • — Alors, comment avance ton apprentissage du chinois ?
    — Comment dire... Les Chinois comprennent déjà que je parle leur langue, mais ils ne comprennent pas encore ce que je dis. © unknown / bash.im

  • À trois ans, je parlais couramment le vietnamien et le français, et je switchais de l’un à l’autre sans le savoir. Un jour à l’école, j’ai demandé à ma maîtresse la permission d’aller aux toilettes. Apparemment, en vietnamien. La maîtresse a répondu : “Ma puce, je ne comprends pas ce que tu dis.” Mais mon for intérieur persistait : “Que voulez-vous dire? J’ai besoin d’aller aux toilettes! Laisse-moi aller aux toilettes !” Je criais de désespoir, puis j’ai essayé de m’échapper malgré tout. On m’a emmenée dans le bureau du directeur et on a appelé ma mère en pensant que je cherchais à fuguer. Quand ma mère est venue me chercher, je lui ai tout expliqué. Et ce jour-là, elle m’a laissé faire cinq tours de manège. © Ly Nguyen / Quora

  • En japonais, la sonorité des mots “mignon” et “effrayant” est très similaire. J’ai donc voyagé à travers le Japon en disant aux gens que leurs enfants et leurs chiens étaient effrayants. © David Stewart / Quora

  • Mon ancien patron, un Australien d’origine coréenne, avait appris seulement quelques phrases en chinois lorsqu’il est arrivé en Chine. Lors d’une conversation téléphonique il devait dire en chinois que quelqu’un n’était pas disponible. Seulement au lieu de “Il n’est pas là”, il a dit “Il n’est plus”. Cela m’a paru amusant. Mais voilà que peu de temps après, je me suis retrouvée dans une situation similaire. En demandant à un fonctionnaire haut placé s’il n’était pas devenu fou, je voulais en réalité seulement savoir s’il était enrhumé. © Christine Peng / Quora

  • C’était chez un barbier en Jordanie. J’ai essayé de demander : “Où êtes-vous né ?” (cela ressemble à “Wen inweledat” ) ? Mon interlocuteur a entendu cette phrase un peu différemment et a compris : “Où est votre fils?” (“Wen weledak ?”). Et il a répondu : “Je n’ai pas d’enfants, j’ai 26 ans”. Au début, je n’ai rien compris, mais nous avons réussi à éclaircir le malentendu. © Pinuzzo / Reddit

  • Pendant mes années universitaires, j’ai passé un semestre en Argentine. La mère de la famille qui m’accueillait était une femme adorable. Quand nous discutions, elle prononçait mon prénom au début de chaque phrase. Toutes ses phrases commençaient par “Joe ... Joe ... Joe ...”. Cela me rendait fou. Un soir après le dîner, j’étais allongé dans mon lit et j’ai entendu la maîtresse de maison parler de moi à quelqu’un, car j’ai distingué mon prénom plusieurs fois dans la conversation. Cela m’a paru très bizarre. Au bout de quelques jours, j’ai découvert que mon prénom ressemblait beaucoup au mot “yo” qui signifie “je” en espagnol. © Joe DeSorte / Quora

  • J’habite en Allemagne, et il y a une cantine dans notre usine. Les prix sont raisonnables et le personnel peut prendre un petit déjeuner et un déjeuner copieux et de qualité. J’ai récemment appris que la direction avait trouvé une idée pour motiver les employés à apprendre l’anglais. Un jour par semaine, on peut déjeuner aux frais de l’entreprise, à condition que la conversation à table se déroule uniquement en anglais. Quelle brillante idée ! © Подслушано / vk

  • Je travaille dans une école de langues étrangères. Aujourd’hui, un monsieur âgé s’appuyant sur une canne est passé nous voir, et il nous a demandé de lui écrire les paroles de la chanson de Demis Roussos “Goodbye, my love, goodbye” en phonétique française. Il allait la chanter à sa bien-aimée qui partait pour un tour du monde. Ah, vraiment, l’amour n’a pas d’âge ! © Подслушано / vk

  • Une dame âgée s’est assise à côté de moi dans le bus. Puis elle a commencé à me parler dans un bon anglais. Elle a dit qu’elle aimait bien cette langue, et elle m’a chuchoté à l’oreille : “C’est pour que le contrôleur ne me comprenne pas et que le chauffeur me laisse passer sans ticket.” Quelle mamie maligne ! © Подслушано / vk

Et toi, as-tu déjà vécu des histoires drôles ou embarrassantes à cause de tes connaissances (suffisantes ou pas ) dans une langue étrangère ? N’hésite pas à partager tes anecdotes avec nous dans les commentaires !

Partager cet article