20 Futés qui s’en sortent toujours blancs comme neige

Il y a des individus dont le cerveau marche comme sur une autre fréquence. Le fonctionnement d’une personne rusée comme un renard laisse souvent son entourage perplexe.

Chez Sympa, nous avons tendance à penser que la ruse reste la meilleure tactique militaire. Nous te proposons donc d’apprécier les compétences de nos futurs conquérants à leur juste valeur.

“J’ai vu ceci dans un cinéma de campagne. C’est à la fois drôle et triste.”

“La propriétaire d’une boutique qui se trouve à côté de la nôtre vient parfois nous demander de vérifier l’authenticité des grosses coupures après le règlement par ses clients. Un jour elle est venue avec un billet de 2000 roubles, je l’ai examiné et...”

Je n’avais jamais vu de faux billets tellement bien faits. J’ai dû contrarier la vendeuse en lui disant qu’elle avait été victime d’une escroquerie.

“Je pense que nous en avons tous marre de voir des incivilités dans les couloirs de notre immeuble. Il n’y a pas longtemps j’ai trouvé un gadget au supermarché qui m’a coûté 3 euros.”

C’est une caméra factice, qui ressemble à s’en méprendre à une vraie caméra de surveillance, il y a même une petite lumière rouge clignotante. Je l’ai collée sur du ruban adhésif double face au-dessus de la porte. Cela fait déjà une semaine que personne n’a fait de bêtises.

Radine

Au collège, j’avais une copine, Anna. Lorsqu’elle était invitée aux anniversaires de ses camarades de classe, elle n’achetait jamais de cadeau, pour éviter les dépenses. Elle trouvait un chat errant dans la rue et l’offrait. Une fois, elle est même arrivée avec un chiot.

“Mon collègue de bureau cache le sucre dans un paquet de sel. C’est génial comme idée !”

Une stratégie de distraction infaillible

Je devais me faire extraire une dent par un chirurgien-dentiste. J’ai rempli le questionnaire, le chirurgien (une menue dame blonde) est venue me chercher, nous sommes rentrés dans son cabinet. Là, je commence à trembler. Elle m’installe sur le fauteuil et me fait une injection d’anesthésiant. Ensuite, elle prend la pince et me dit :

— Si je vous fais mal, levez la main.

Elle approche la pince de ma bouche. Ma main se lève immédiatement.

— Déjà ? — me demande-t-elle.

— Non, pardon, je ne le fais pas exprès, c’est instinctif.

Une deuxième fois, elle essaye de faire rentrer la pince dans ma bouche. Ma main se lève de nouveau.

— On n’y arrivera pas comme cela, je crois. Ce que je vous propose, si ça vous fait vraiment mal, vous m’attrapez l’oreille gauche.

J’ai à peine commencé à réfléchir au sens de sa phrase, alors qu’elle me montrait déjà ma dent dans sa pince.

La bouche pleine de compresses, je lui demande :

— Et ça marche souvent, votre histoire d’oreille ?

— Toujours, — dit-elle en rigolant.

“Deux de 0,25, s’il-vous-plaît !”

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué

J’ai été en voyage au Japon et je me suis acheté des lunettes avec un appareil photo intégré. Je me suis équipé de ces lunettes pour aller visiter un musée où la photographie et les vidéos étaient interdites (je suis rusé comme un renard !). Je me suis promené partout et vu plein de sculptures. Le soir en rentrant à l’hôtel j’ai voulu regarder l’enregistrement de ma visite sur mon ordinateur. Et là, je n’ai vu que des plafonds et des lustres, et de nouveau, des plafonds et des lustres. Pas une seule sculpture ! En fait, lorsque je suis entré dans le musée, j’ai fait glisser mes lunettes sur la tête par habitude. Quel idiot ...

Le renardeau est petit, mais il est déjà rusé

C’est blâmable, mais tellement astucieux

Ma femme m’a récemment raconté comment son amie d’enfance allait voir son amant sans que son mari ne s’en aperçoive. Elle avait un fils de deux ans, qu’elle traînait partout avec elle, même quand elle allait rejoindre son copain. Le garçon savait déjà parler et pouvait le rapporter à son père. Pour éviter que cela ne se produise, elle n’a jamais appelé son amant par son prénom en présence de son fils. Elle l’a toujours appelé Natalie. Quand ils rentraient à la maison le soir, son père lui demandait : “Où étiez-vous avec maman ?” Et le petit répondait : “Chez Natalie.”

“J’ai décidé de décoller le sticker ‘Bonne année !’ au cas où je voudrais offrir cette boîte de thé à mon tour. Mais quelqu’un avait été plus rusé que moi (” Merci, maîtresse ! " est marqué sur la boîte)"

Un vrai vendeur est l’acteur dans l’âme

Un jour au marché, j’ai entendu une dame parler au vendeur : “Je vous prends deux barquettes de framboises, non, même trois, elles sont excellentes. J’en ai pris la dernière fois, elles sont parties très vite.” Tout de suite, tous ceux qui faisaient la queue après la dame ont commencé à acheter les framboises. Y compris moi. J’ai fait mon tour du marché et en revenant je suis repassé par le même chemin. Et je suis tombé sur la même dame en train de remettre les barquettes sur l’étalage. Je l’ai revue plusieurs fois ensuite, en train de faire l’éloge des tomates ou des pêches.

“On a eu une coupure d’électricité à la maison, mon pote m’a proposé une partie de bataille navale. À la fin du jeu, il s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas”

C’est le pot de terre contre le pot de fer

Je reçois souvent des appels de personnes qui se trompent de numéro de téléphone. Et en plus, ils demandent : “Qui est-ce?” Je réponds alors : " Où ? " ce qui surprend mon interlocuteur. Mais un jour, un type sournois m’a répondu : “Là-bas, derrière l’arrêt d’autobus.” Et cette fois-ci, j’étais à mon tour interloqué.

“Je ne comprenais pas pourquoi mon déodorant était parti aussi vite. J’en ai acheté un neuf et je l’ai ouvert pour vérifier...”

Elle ira loin, cette petite...

Un jour, ma petite-fille de cinq ans m’appelle et me dit : “Papy, tu me manques tellement, quand est-ce que tu viens nous voir ? Nous avons un lion qui s’est installé tout près de chez nous, tu dois absolument voir ça, je t’y emmènerai.” J’avais trois jours de congé, donc j’ai décidé d’aller la voir. Lorsque je suis arrivé, ma petite-fille m’a emmené voir le Roi Lion. Et chez le Lion, on a dépensé 100 euros pour des jeux et des jouets.

Le portable vendu comme étanche ne se trouve pas vraiment dans l’eau

Je n’ai pas menti, je n’ai pas tout dit

C’est arrivé tout à l’heure, pendant que je faisais la queue à la caisse. Un homme arrive en courant :

— S’il-vous-plaît, j’ai besoin d’une bouteille d’eau de toute urgence, ma femme est en train de mourir dehors !

La caissière écarquille les yeux : — Venez monsieur, je vous ouvre le frigidaire.

L’homme a pris une bouteille d’eau et pendant qu’il était en train de la payer, il a sorti :

— Oh, c’est très gentil de votre part. Sinon, j’aurais été obligé de faire la queue, alors que ma femme, dehors, elle meurt ... de soif.

Et avant d’entendre toute l’indignation des personnes dans la file d’attente, il s’est dépêché de quitter les lieux.

“Je t’ai laissé un peu de brownie”

Je me demande comment ma femme a deviné...

Je n’aurais jamais pensé que mon mari était si rusé. Il avait donné à sa maîtresse un faux prénom. Un jour il a reçu un appel d’un numéro inconnu, et vu qu’il n’était pas là, j’ai décroché à sa place. La femme à l’autre bout du fil a demandé un " Romain ". J’ai pensé que cette personne s’était trompée de numéro, puisque mon mari s’appelle Dominique.

Et toi, à quel genre de personnes rusées as-tu eu affaire ?

Partager cet article