Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

L’humour des enfants n’a pas de limite, en voici 12 exemples

----
46k

Les fameux "mots d'enfants" sont de jolis petits cailloux jetés sur le chemin de la parentalité. Les enfants ont leur propre vision et compréhension du monde et ils ne sont pas encore limités ni par des schémas ni par des cadres précis. Leurs déclarations, solutions et conseils en sont donc d'autant plus surprenants et sont toujours à l'origine d'une multitude d'émotions positives.

Sympa a rassemblé des histoires de paroles d'enfants qui brillent par leur génie et leur grand sens de l'humour.

On se promenait avec ma fille quand elle s'écria :

- Maria a trois ans et moi j'en ai quatre, ah ah ah !

J'ai répondu :

- Et moi j'en ai 30, ah ah ah !

Et là, ma fille me dit :

- 30 ans ! Maman, là ce n'est plus "ah ah ah", mais "aïe, aïe, aïe" !

Je suis professeur de mathématiques dans une école. Un jour, alors que nous étions en train de nous promener dans la rue avec ma fille, un de mes élèves s'approcha de moi à plusieurs reprises pour me poser des questions du type : "il y a 365 jours dans l'année ?", "il y a 60 minutes dans une heure ?" mais il ne disait pas pourquoi il avait besoin de ces informations.

Au bout d'un moment, je vis à côté de lui un groupe de jeunes qui étaient en pleine conversation sur un sujet précis. Il s'avéra que mon élève était en train de calculer l'âge de chacun d'entre eux en jours, heures, minutes et même secondes. Ils étaient tous très fiers. L'un d'eux avait 71 175 heures, un autre avait plus de quatre millions de minutes. Ils avaient tous tellement hâte de savoir. Le point culminant de l'histoire fut au moment où un jeune s'approcha pour qu'il lui calcule son âge et que mon élève lui dit : "toi, tu ne m'as pas prêté ton vélo hier, tu as donc neuf ans tout juste". Bien vu ! Ce jeune a un brillant futur devant lui.

Ma fille est rentrée à la maison sans sa luge, prétextant qu'un grand-père et sa petite-fille la lui avait empruntée. Elle leur avait donné notre adresse et ils lui avaient promis de la lui rapporter.

Nous étions bien sûr, très fiers, avec mon mari, d'avoir élevé une petite fille si gentille et généreuse, nous lui avons tout de même fait un petit sermon pour avoir été trop confiante.

Deux heures plus tard, on frappe à la porte. Ils nous rendent la luge et nous donnent des bonbons. Ma fille met les mains dans ses poches et leur dit :

"OK très bien, je vous rends votre téléphone".

Une publicité sur les shampoings passait à la télé :

- Ton shampoing ne résout qu'un seul problème, alors que le nôtre en résout cinq !

Ma fille de neuf ans, qui répond à la télé :

- Bien, alors, tu as plus de problèmes que nous.

Arthur, un garçon de huit ans, voulait avoir un frère et il était impatient de le voir arriver. Ses parents lui avaient promis que le bébé arriverait bientôt à la maison. Et un jour, enfin, ses parents rentrent de la clinique avec un paquet qui couinait faiblement.

- On te présente ton nouveau petit frère. Il va maintenant vivre avec nous.

Arthur regarde avec méfiance le visage ridé de ce bébé pendant un long moment. Il affiche un air de plus en plus dépité.

- Pourquoi ne m'avez-vous pas dit qu'il serait plus jeune ? Je pensais que j'aurais un grand frère ! Je n'ai pas besoin d'un petit frère, j'en veux un grand !

Mon fils m'a envoyé trois SMS, les uns après les autres.

1. "Maman, tu es la meilleure mère du monde".

2. "Maman, je t'aime".

3. "J'ai eu une très mauvaise note au contrôle".

Quand mon frère avait cinq ans, il fut expulsé de la crèche parce qu'il était trop câlin. Il embrassait tout le temps les filles de son groupe, et elles ne voulaient plus aller à l'école parce qu'il y avait Pierre ! Et lui passait ses journées à courir après elles pour les embrasser. On ne pouvait pas lui parler ni le gronder, cela ne servait à rien.

Mais dans l'autre crèche, une des maîtresses lui donna un livre illustré pour les plus grands sur d'où viennent les bébés. Le lendemain, Pierre entra à l'école et... il ne toucha personne ! Il arrêta de courir derrière les filles. Tout se termina aussi vite que ça avait commencé.

Quand mon frère grandit, je me suis souvenue de cette histoire et je lui ai demandé pourquoi il embrassait tout le monde. Il répondit en bégayant qu'il aimait juste les bisous. Mais alors pourquoi avait-il arrêté ? Il avait peur qu'elles ne tombent toutes enceintes.

Ma nièce était en train de regarder une pièce d'opéra à la télé et a dit : "Quand on crie comme ça à la crèche, on se fait gronder ."

Je suis rentrée à la maison après le travail, ai enlevé mes chaussures et mon manteau. J'ai vu que ma nièce de cinq ans venait nous rendre visite et en me voyant, elle s'est approchée de moi et m'a dit joyeusement :

- Tonton, regarde ce que grand-mère m'a acheté !

Elle me montrait une poupée de Ken.

Je lui ai demandé :

- Qui c'est ?

- Tonton, tu ne vois pas ? C'est Ken ! Il te ressemble. Il est beau, grand, aux cheveux blonds... C'est juste qu'il n'a pas de ventre comme toi.

- Papa, c'est quoi un vrai homme ?

- Eh bien, c'est une personne forte qui aime, protège et prend soin de sa famille !

- C'est génial ! Je veux être un vrai homme, comme maman !

Nous partions faire un tour avec mes enfants. Alex, mon fils, attrapa deux poupées et dit :

- J'y vais avec eux !

Isabelle, la deuxième, lui répondit :

- Ah ! On dirait une fille avec tes poupées.

Alex, fièrement :

- Je suis leur père !

Nous étions en voiture avec mon fils ainé de six ans. Soudain, je l'entends demander depuis le siège arrière :

- Papa, c'est la route pour Orléans ?

- Tout à fait, c'est l'autoroute A20 qui va de Paris à Orléans.

- Ne m'en dis pas trop, dis-moi juste que oui, ça suffira.

Partage en commentaires les phrases amusantes de tes enfants. Les adultes en rigoleront aussi !

----
46k