Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une photographe crée des photos époustouflantes pour souligner le lien étroit entre les humains et les animaux

----
370

Anastasiya Dobrovolskaya est une photographe portraitiste qui montre les humains et les animaux de façon très sensible. Comme elle le dit elle-même, “Je m’efforce de montrer la beauté extérieure et intérieure des personnes et des animaux, ainsi que de mettre en valeur leur caractère unique, leur profondeur et leur individualité. Je rêve que chaque individu à l’apparence inhabituelle puisse croire en sa beauté.”

Sympa souhaite aujourd’hui te présenter l’art d’Anastasiya en partageant ses magnifiques œuvres, accompagnées d’une interview exclusive éclairante.

Elle a appris la photographie dès son plus jeune âge

La passion d’Anastasiya pour la photographie remonte à son enfance. Son arrière-grand-père était photographe et il a transmis ce talent à sa descendance, jusqu’à Anastasiya et sa sœur. Anastasiya prend des photos depuis qu’elle est enfant, juste “pour rester en phase avec sa famille”. Mais jusqu’à récemment, elle ne prévoyait pas de faire de la photographie son métier.

Pour son 20e anniversaire, les parents d’Anastasiya lui ont offert un appareil photo, qu’elle a utilisé pour capturer tout ce qui l’entourait. Quelques années plus tard, elle a opté pour un appareil plus avancé afin de pouvoir prendre des clichés en macro. Comme elle le dit, “Je pouvais rester assise pendant des heures au-dessus d’un parterre de fleurs dans le parc, à attendre qu’un beau papillon se pose sur l’une d’entre elles.”

Mais la photographie n’était restée qu’un passe-temps jusqu’à ce qu’elle décide de quitter son travail à cause d’une dépression. Ce n’était pas facile au début, et elle a fini par y retourner pour partir à nouveau, mais cette fois pour de bon. Sa troisième tentative pour devenir photographe professionnelle s’est avérée un succès en 2018.

Elle est tombée amoureuse de la photographie de portrait alors qu’elle luttait contre la dépression

Anastasiya, étant la fille de deux médecins, a toujours cru qu’aider les autres devait apporter un certain bien-être. Toutefois, elle n’a pas suivi leur trace. Elle a décidé d’essayer la photographie de portrait lorsqu’elle luttait contre sa dépression et ses troubles anxieux.

À cette époque, “j’ai réalisé qu’une photo n’est pas seulement une belle image avec une jolie fille en robe. On peut vraiment mettre du sens dans son travail.” Après avoir découvert Diana, une fille atteinte de vitiligo, elle a commencé à imaginer quel serait le meilleur animal pour l’accompagner sur une photo. Juste avant cela, elle a appris l’existence d’une fille qui avait sauvé un renard tacheté d’une usine de fourrure. Ces deux événements ont amorcé le démarrage de son projet “Beauté différente”.

L’un des points forts de ce projet est le photo-shooting qui incluait de nombreuses jeunes femmes atteintes d’alopécie. Après la séance, la mère d’une des filles a appelé Anastasiya pour la remercier de son travail. Elle lui a dit ces mots : “Nastya, après ton shooting, Masha a dit qu’elle se sentait belle pour la première fois de sa vie. Merci. Toute la famille pleure.”

Sa photo virale de renards l’a poussée à quitter son ancien travail

Anastasiya raconte : “Mon idée initiale était de prendre une photo d’une fille blonde tenant un renard à la fourrure claire et d’une fille à la peau foncée tenant un renard à la fourrure foncée”. Mais cela lui a semblé banal, c’est pourquoi elle a décidé de mélanger les couleurs des renards et d’ajouter aussi des robes. Alors que beaucoup de gens pensent que cette photo soutient la lutte contre l’utilisation de la fourrure animale, elle manifeste en réalité l’égalité dans son sens le plus profond.

Comme elle le dit, la photo “montre l’harmonie au sein d’une même personne et l’égalité entre différentes personnes, quels que soient leur apparence, leur environnement et leurs croyances.” La couleur des cheveux des mannequins symbolise leurs caractéristiques extérieures. La couleur de leur robe montre leurs croyances et leurs valeurs, tandis que les renards symbolisent leur environnement social.

Elle aime faire correspondre l’apparence d’une personne à celle d’un animal

Par exemple, si elle photographie un mannequin albinos, elle choisira un animal à la fourrure ou à la peau blanche. Si elle a affaire à un mannequin aux yeux bleus, elle optera pour un animal aux yeux de la même couleur. Ainsi, elle estime que “si un animal peut être à ce point semblable à un humain, alors ses désirs et ses intérêts ne devraient pas être moins valorisés que ceux des humains”. D’un autre côté, poursuit-elle, “si une personne ressemble tellement à un animal, elle ne peut pas être considérée comme laide à cause d’une caractéristique spécifique de son apparence.”

Anastasiya veut faire savoir à tout le monde que tous les animaux qui participent à ses séances photos appartiennent à leurs propriétaires légaux. La plupart des animaux sauvages “ont été sauvés de mauvaises conditions, dans des usines de fourrure, tandis que d’autres ont été abandonnés par leurs propriétaires”. Aucun animal n’est drogué ou ne se fait arracher les dents. Tous les grands animaux “vivent à la campagne, dans des espaces ouverts ou des enclos spécialement équipés, et font de l’exercice régulièrement.”

Elle a remporté un prix pour sa série “Aliens”

Anastasiya déclare : “Je n’ai jamais aspiré à des prix et des titres dans le domaine de la photographie.” Elle ne participe aux 35 AWARDS chaque année que par habitude. En 2020, sa photo a remporté le concours et a également été incluse dans les 100 meilleures œuvres de l’année du concours. La sélection a été faite parmi un total de 419 000 candidatures.

Dans son esprit, “gagner un concours photo est un plaisir, peut-être un honneur, mais pas plus.” La véritable réussite, c’est quand son travail inspire les gens à arrêter d’acheter de la fourrure animale ou quand elle voit comment il augmente l’estime de soi de ses mannequins.

Toutes les tenues sont confectionnées par son amie styliste

Helena est la créatrice personnelle d’Anastasiya, ainsi que sa source d’inspiration. On peut la voir dans de nombreux photo-shootings posant en tant que mannequin. Comme le souligne Anastasiya, “les vêtements sont toujours choisis de manière à souligner, mais pas à éclipser, la beauté de l’être humain et de l’animal”.

Elle a pour objectif de créer une exposition avec ses œuvres

Anastasiya aimerait être mondialement connue pour son travail. Elle dit : “Je voudrais faire imprimer un livre avec mes photos, car beaucoup de gens le réclament.” Son ambition est d’être en couverture de Vogue avec l’une des femmes du projet “Different Beauty”.

As-tu déjà eu l’occasion de quitter ton travail pour t’investir dans ta véritable passion ? Et si oui, quelles ont été les conséquences de ce choix ? Partage ton expérience dans les commentaires !

----
370
Partager cet article