11 Caractéristiques physiques assez rares qui font de leurs possesseurs des exceptions à la règle

Chaque personne est unique, et bien que nous partagions tous certaines caractéristiques, il n’y a pas un visage dans le monde qui soit parfaitement identique à un autre. Nous ne sommes pas seulement différents des autres espèces, nous le sommes aussi les uns des autres, mais dans une moindre mesure. Mais parmi toutes ces caractéristiques et traits physiques qui définissent l’être humain, certaines sont peu fréquentes, rares, voire dans certains cas extraordinaires.

Chez Sympa, nous avons analysé différentes caractéristiques du corps humain, et nous en avons découvert 11 qui sont très rares. Vérifie dès maintenant et dis-nous ensuite si, par un étrange hasard, tu possèdes l’une d’elles.

1. Yeux verts

La couleur des yeux est déterminée par la quantité de mélanine, le même pigment marron responsable de la couleur de nos cheveux et de notre peau. Le marron est la couleur d’yeux la plus courante. Plus de la moitié de la population mondiale a les yeux de cette couleur. Le niveau élevé de mélanine contribue à protéger les yeux des rayons nocifs du soleil. Cela explique pourquoi les yeux marrons sont plus fréquents dans les pays chauds que dans les pays froids, là où ces pigments protecteurs ne sont pas aussi nécessaires.

Les yeux gris et verts sont les moins courants. Les yeux verts sont même les plus rares. Seuls 3 % de la population mondiale a les yeux gris, et 2 % seulement a les yeux verts. Ces nuances sont dues à la faible quantité de mélanine présente dans l’iris. Plus la quantité de ce pigment est faible, plus la couleur marron s’estompe.

2. Pic de veuve

Le pic de la veuve est une pointe en forme de V située en haut du front. Il est formé par l’implantation des cheveux. On l’appelle ainsi parce que c’est la manière dont les femmes de l’époque victorienne portaient leur coiffe lorsqu’elles étaient endeuillées.

Les recherches sur cette particularité en ont déduit qu’il s’agit d’une caractéristique rare. Sur le nombre total de personnes observées, 67% n’avaient pas de pic de veuve, et 33% en avaient un. Il semble que les gènes, l’âge et le sexe soient des variables influençant ce trait.

3. Dents de sagesse

La plupart des gens atteignent l’âge adulte après s’être fait retirer les dents de sagesse. En effet, lorsqu’elles apparaissent vers l’adolescence, elles n’ont généralement pas assez d’espace pour pousser correctement, soit parce que la mâchoire est trop petite, soit tout simplement parce que la bouche est déjà pleine de dents...

En raison de ce manque d’espace, ces molaires peuvent pousser horizontalement, ne sortir que partiellement de la gencive, ou encore rester coincées entre la gencive et l’os de la mâchoire, et ainsi provoquer des infections, ne laissant pas d’autre choix que de les extraire. Une étude portant sur des personnes âgées de 18 à 38 ans a montré qu’arrivées à l’âge de la majorité, seules 31 % d’entre elles avaient conservé leurs dents de sagesse, et ce chiffre a encore diminué au cours des années suivantes.

4. Muscle long palmaire

Pour savoir si tu as ce tendon ou pas, il suffit de presser ton pouce et ton petit doigt l’un contre l’autre et de regarder ton poignet. Cette protubérance qui est censée apparaître est appelée le Palmaris Longus. On dit qu’il s’agit d’un vestige de l’évolution que nous avons hérité de nos ancêtres qui avaient besoin de la force de ce tendon pour grimper aux arbres.

Cependant, aujourd’hui, sa présence ou son absence ne nous rend pas plus forts ou plus faibles, et ne nous confère pas de meilleure prise. Malgré cela, seules 14 % des personnes n’ont pas cette protubérance lorsqu’elles pressent leurs doigts, et cela concerne davantage les femmes que les hommes. Ce pourcentage varie chez les populations africaines, asiatiques et amérindiennes.

5. Sinus préauriculaire

C’est un petit orifice qui peut avoir la forme d’un nodule, d’une bosse ou d’une fossette, et qui est une caractéristique très rare. Il est situé juste devant l’oreille, au-dessus du canal auditif, et on ne l’observe généralement que d’un seul côté. Bien que sa fréquence varie d’une population à l’autre, il est le plus souvent observé dans les populations asiatiques et africaines, ne dépassant jamais les 10 %.

Comme pour le muscle long palmaire vu plus haut, il existe des théories selon lesquelles il s’agirait d’un vestige de l’évolution. Des études allant dans ce sens soutiennent que nos oreilles ont évolué à partir de poissons ancestraux, dont la capacité à entendre serait basée sur une ouverture brachiale qui ressemblerait à cette fossette particulière.

6. Double rangée de cils

Cette rangée de cils supplémentaire est une caractéristique rare, dont le terme médical exact est distichiasis. Bien que cela puisse sembler au premier abord être le rêve de nombreuses femmes, il s’agit en fait d’une affection qui implique la croissance anormale des cils dans les ouvertures des glandes de Meibomius, les glandes sébacées réparties le long de la paupière.

La croissance de cils sur le bord fin de la peau la plus proche de l’œil peut entraîner un frottement contre le globe oculaire et provoquer une irritation et un larmoiement fréquent, ainsi que d’autres complications.

7. Nombril externe

Une étude a démontré que seuls 4% des adultes ont un nombril externe. Plusieurs raisons déterminent le type de nombril que nous aurons à l’âge adulte, et aucune d’entre elles n’est liée à la façon dont le cordon ombilical a été coupé à la naissance, même si on pense souvent que c’est la cause.

Le nombril est en fait la cicatrice qui subsiste après la chute du petit morceau du cordon ombilical qui est resté après la coupure du cordon, environ deux semaines après la naissance. C’est la façon dont notre peau se développe au fur et à mesure de la cicatrisation qui déterminera la forme du nombril.

8. Une pupille plus grande que l’autre

Nos pupilles changent de taille pour réguler la quantité de lumière qui pénètre dans nos yeux. C’est pourquoi elles grossissent dans l’obscurité et rapetissent lorsqu’il y a beaucoup de lumière. En général, les pupilles de chaque œil se dilatent ou se contractent en même temps, mais ce n’est pas toujours le cas, et elles peuvent ainsi apparaître de tailles différentes.

Ce décalage est médicalement connu sous le nom d’anisocorie. Dans les cas où elle se produit naturellement, la différence entre chaque pupille est généralement toujours la même. Des études montrent que seulement 15 à 30 % de la population est concernée.

9. Syndrome des cheveux incoiffables

Ce syndrome se caractérise par des cheveux secs et crépus qui ne peuvent être peignés. Il survient dans l’enfance, généralement au cours des premières années de vie, mais peut apparaître jusqu’à l’âge de 12 ans. Les cheveux ne poussent pas vers le bas, mais vers l’extérieur et dans de multiples directions, et leur couleur est généralement claire ou dorée.

Malgré leur apparence, ce type de cheveux n’est pas fragile ou cassant, et il pousse à un rythme normal, voire légèrement plus lent. À l’adolescence, son aspect s’améliore généralement et il reprend une texture normale.

10. Orteil de Morton

L’orteil de Morton est le nom donné à la structure du pied dans laquelle le deuxième orteil est plus long que le premier. Ce type de pied est le moins fréquent dans le monde, et selon le type de population, sa prévalence varie entre 3 et 22 %.

11. Cheveux roux et yeux bleus

Parmi les couleurs de cheveux naturelles possibles, les couleurs foncées sont les plus courantes. On estime que 90 % de la population mondiale a les cheveux bruns ou noirs. De l’autre côté du spectre se trouvent les cheveux roux : seuls 1 à 2 % des gens sont roux.

Les yeux bleus sont tout aussi rares, mais plus courants que les cheveux roux. Si ces deux traits sont rares chez les hommes comme chez les femmes, des recherches ont démontré que les cheveux roux sont plus fréquents chez les femmes et que les yeux bleus sont plus fréquents chez les hommes.

Alors, possèdes-tu certaines caractéristiques physiques rares ? N’hésite pas à partager ton expérience et tes photos avec nous dans les commentaires !

Partager cet article