Sympa

11 Trucs de pro pour trouver un vrai trésor dans n’importe quel marché aux puces

---7
622

Les vendeurs d’un marché aux puces peuvent être divisés en 3 catégories : les antiquaires, les acheteurs illégaux et ceux qui veulent simplement se débarrasser de la camelote et faire de l’argent. Et si les membres des premier et deuxième groupes savent ce qu’ils vendent et (généralement) combien coûtent leurs articles, c’est avec les vendeurs amateurs que les choses deviennent plus intéressantes : précisément parmi les tas de camelote il existe parfois des articles uniques qui pourraient faire fureur dans les ventes aux enchères mondiales.

Chez Sympa nous avons entendu beaucoup d’histoires sur la façon dont les gens ont touché le gros lot complètement par hasard en se promenant dans des marchés aux puces. C’est pourquoi nous avons décidé de déterminer ce à quoi il faut faire attention afin d’augmenter les chances de tomber sur un véritable trésor.

Quelques conseils de base pour les inexpérimentés

  • Tout d’abord, il faut arriver au moment de l’ouverture : ceux qui veulent trouver quelque chose qui vaut vraiment la peine dans un marché aux puces sont là très tôt. Les objets intéressants trouvent un propriétaire littéralement en quelques heures.
  • Deuxièmement, sache que dans tout marché aux puces, la moitié des objets qui s’y trouvent ont été fabriqués au cours des 20 dernières années, peu importe ce que les vendeurs en disent.
  • Enfin, avant tout, prends ce qui te plaît. C’est la chose la plus importante. Mais même comme ça, une fois à la maison, vérifie la marque et toutes les étiquettes (le cas échéant) et essaye de connaître l’historique de l’article.

Passons maintenant des conseils de base aux conseils spécifiques.

1. La porcelaine de valeur se distingue par des motifs inhabituels

Parmi l’abondance de la porcelaine dans les brocantes, qu’il s’agisse de vaisselle ou d’objets décoratifs, il y a parfois de véritables trésors. Par exemple, les peintures faites à la main passent d’une simple babiole à une pièce unique et leur prix augmente considérablement. Fais attention aux dessins, d’autant plus qu’il est assez facile de faire la différence entre l’œuvre d’un artiste et une impression : tu verras le relief et les coups de pinceau typiques d’un travail fait à la main. Ce que reflète l’image est également important : par exemple, si tu vois la lettre W en bas et une gravure avec vue sur Saint-Pétersbourg sur le côté, c’est que tu es peut-être face à une pièce de la célèbre collection Wedgwood.

Il est important d’examiner les figurines en porcelaine en détail. Les animaux et oiseaux qui ont l’air étranges à première vue peuvent par exemple s’avérer être des créations de la fabrique hongroise Herend, et celles-ci coûtent très cher.

2. Avant d’acheter une peinture regarde la signature

Bien sûr, il s’agit vraiment d’un coup de chance. Pour tomber volontairement sur le gros lot, tu dois au moins bien comprendre l’art et aller aux ventes de garage ainsi qu’aux ateliers. Et même comme ça, il est important de vérifier les signatures sur les tableaux et, au moindre soupçon, de consulter des professionnels. L’histoire connaît de nombreux cas où l’on a trouvé parmi de la camelote des oeuvres de peintres légendaires. Par exemple, il y a quelques années, un Américain a trouvé dans son garage un objet authentique de Jackson Pollock estimé à des millions de dollars et sans le savoir, il l’a vendu pour quelques centimes. Une autre fois, une femme a acheté le tableau perdu de Renoir dans un marché aux puces, mais elle a eu moins de chance : le tableau avait été déclaré volé et selon la loi, elle a dû le rendre au musée.

3. La valeur d’une montre réside dans ses défauts

Dans les marchés aux puces, tu peux en principe trouver de bons spécimens, mais ils n’auront pas une grande valeur. Cependant, il est important de faire attention au numéro de série de la montre : des détails inhabituels à ce sujet peuvent intéresser les collectionneurs.

Il y a des situations dans lesquelles les objets qui semblent discrets à première vue ont une longue histoire et donc leur prix augmente. Un Britannique a trouvé par hasard une montre qui avait été utilisée sur le tournage d’un film de James Bond, et ce trophée a été vendu aux enchères pour 160.000 USD.

4. Les prix des objets domestiques d’une époque antérieure augmentent avec le temps.

En achetant un fer à repasser qui a 50 ans d’âge, tu peux être sûr qu’il s’agit d’un bon investissement. Le fait est que personne ne s’est occupé de la conservation des objets domestiques du siècle dernier et qu’ils sont maintenant perdus ou endommagés. Ne sois donc pas surpris si dans quelques décennies, ton téléphone à cadran devient soudainement une cible de choix pour les collectionneurs.

5. Les jouets de Noël du siècle dernier sont appréciés pour leur caractère unique

Dans les marchés aux puces on vend parfois des jouets de différentes époques, mais il faut arriver à temps pour les acheter. Par exemple, dans certains marchés, ils apparaissent deux semaines avant les fêtes de fin d’année. Les jouets montés sur une pince ont une valeur particulière : les collectionneurs sont prêts à payer jusqu’à 1.000 USD pour certains d’entre eux. Les ornements peints à la main dans les années 1950 sont également intéressants. Bien sûr, tant qu’il n’y a pas de fissures ou d’éclats : les défauts réduisent considérablement le prix des articles, même les plus rares.

D’ailleurs les propriétaires de boules et de jouets de Noël peuvent gagner une bonne somme d’argent, aux enchères sur Internet, certains se vendent à 100 ou 200 USD.

6. Cherche des documents imprimés étrangers qui coïncident avec des dates importantes

Ce n’est pas le point le plus évident, mais il est bel et bien réel : ne sous-estime pas les journaux et les magazines (surtout si le numéro coïncide avec un événement historique) et lorsque tu achètes, essaie de déterminer le caractère unique de l’exemplaire choisi. Par exemple, il est logique que dans les endroits de l’ère post-soviétique, les journaux américains soient considérablement plus chers qu’aux États-Unis. De plus, avec le temps, les belles cartes postales du 20e siècle ont commencé à augmenter de prix, il est donc logique de les prendre en compte.

7. Les timbres en édition limitées peuvent coûter des millions

Si tu n’es pas un collectionneur avec de nombreuses années d’expérience, il est peu probable que tu puisses déterminer à l’œil nu un timbre rare, d’autant plus qu’il y a pas mal de chasseurs qui les cherchent. C’est pourquoi la question " Est-ce que ça vaut le coup d’essayer " suscite des débats dans la communauté des experts. Mais de joyeuses coïncidences existent. Si tu tombes sur un timbre rare, tu peux vraiment avoir touché le gros lot.

Les timbres les plus appréciés sont ceux dans lesquels des erreurs ont été commises lors de l’impression, ce qui les rend uniques. Par exemple, l’exemplaire jaune (sur la photo) allait à l’origine être imprimé en vert. Mais à l’imprimerie, il y a eu un malentendu et le timbre a fini par être mis en vente ainsi. Aussi, lors d’une recherche, il vaut la peine de bien se renseigner pour comprendre plus ou moins ce qui suscite de l’intérêt sur le marché.

8. Examine les vieux livres avec attention

Feuillète le livre et regarde la dernière page. Tu as peut-être entre les mains une publication d’un auteur célèbre qui est sortie en très petits tirages : dans ce cas c’est vraiment un objet de valeur. Et parfois il est possible de tomber sur des copies uniques. La photo en montre un exemple : un livre acheté dans un marché aux puces portait la signature d’Ernest Hemingway lui-même.

9. Recherche le raffinement dans la vaisselle et l’argenterie

Lorsque tu regardes des objets métalliques, il se peut que tu tombes sur de l’argent pur ou simplement un objet rare d’une collection très chère. Il y a des dessous de verre ou de la vaisselle datant de temps très anciens, mais les vendeurs connaissent généralement l’histoire de l’objet et en demandent une grosse somme. Certains peuvent exagérer la réalité pour augmenter le prix. Ainsi, seul un expert peut vraiment t’aider à déterminer le caractère unique d’une pièce.

Néanmoins, lorsque tu vas à un marché aux puces, essaie de te renseigner à l’avance pour avoir au moins une idée sur la vaisselle ancienne. Lorsque tu es dans un marché aux puces, vérifie la marque au dos de l’objet ainsi que sa finesse. Le chiffre 999 indique par exemple que tu as devant toi un article en argent massif.

10. Des pièces de grande valeur peuvent parfois se cacher entre des bijoux fantaisie

Bien que de tels cas soient rares, ils se produisent. Seuls des experts peuvent déterminer la valeur réelle d’un bijou, donc le conseil le plus important est d’acheter ceux qui te plaisent vraiment. Même le vendeur ne sait peut-être pas qu’il est en train de te vendre un vrai bijou. C’est ainsi qu’un habitant de Grande-Bretagne a acheté une “babiole” pour 13 USD et après quelques années, l’a vendue aux enchères pour 850.000 USD. Il s’est avéré que le bijou avait été fabriqué au 19ème siècle et que les diamants qu’il comportait étaient bien réels.

11. Fais attention à tous les jeux de société

“Dark Tower”, “Fireball Island” et “Jati”, pour la plupart des gens, ces mots ne signifient rien, mais les collectionneurs eux savent ce que c’est. Il est difficile de trouver de vieux jeux de société, et la plupart d’entre eux sont faits de papier ou de carton. Mais si tu trouves un exemplaire bien conservé, tu peux considérer que c’est un petit trésor.

Cependant, les jeux coûteux ne sont pas nécessairement vieux. Un des exemples : La guerre de l’Anneau commence en 2010. L’édition de la collection a été lancée avec un tirage limité et coûte maintenant jusqu’à 2.500 USD. Regarde quels articles sont très demandés et fais des recherches.

Souviens-toi de ces conseils importants, ils peuvent être particulièrement utiles aux voyageurs. Au fait, que penses-tu des marchés aux puces ? As-tu déjà réussi à trouver quelque chose d’intéressant ? Raconte-nous ton expérience dans la section commentaires de cet article.

Photo de couverture berksandwills / instagram.com
---7
622