Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 Faits controversés sur la Chine qui démontrent qu’ils vivent dans un “autre” univers

La Chine est la perle orientale, un pays avec une histoire millénaire et une culture épatante. Apparemment, nous pourrions penser que nous savons déjà tout sur cette nation et ses habitants, mais les Chinois n’ont de cesse de nous surprendre. On pourrait presque croire que la Chine n’est pas un État, mais bel et bien un univers. Tu ne nous crois pas ? Dans quelle autre partie du monde la réincarnation est-elle réglementée par la loi, et où trouve-t-on des oies au lieu de chiens policiers ?

Sympa a jeté un coup d’œil au monde glorieux de la Chine, et a décidé de partager avec toi les faits les plus impressionnants à propos de ce pays.

Des oies policières

La police dans les zones rurales de la province de Xinjiang, au lieu d’avoir des chiens policiers, elle a... des oies. Les oies entraînées protègent les commissariats de police. Leur vue et leur ouïe sont tout aussi bonnes que celles des chiens, mais leur agressivité et leur instinct prononcés pour la protection du territoire leur permettent d’être meilleures gardiennes que les chiens. De plus, dans l’armée chinoise, il y a une autre troupe volante avec un total de 10 000 pigeons voyageurs. Cette armée de pigeons donne un avantage certain aux Chinois si les hautes technologies venaient à défaillir.

La réincarnation est illégale

Les bouddhistes tibétains croient que les lamas mais aussi d’autres figures religieuses peuvent renaître à travers le processus de réincarnation, ce qu’ils font régulièrement pour poursuivre leurs activités religieuses. Ces gens sont connus sous le nom de tulkus et l’on croit que ce sont des “bouddhas vivants”. En 2007, le gouvernement chinois a approuvé un décret dans lequel chacune de ces personnes qui planifie de renaître doit remplir un formulaire et le livrer aux diverses institutions gouvernementales pour approbation.

Beaucoup de Chinois vivent encore dans des grottes

Un yaodong ou “habitat troglodytique” est une forme de maison paticulière ou plutôt de refuge dans la terre, plutôt courant sur le territoire du plateau de Loess, au nord de la Chine. En général, de telles maisons sont taillées dans une pente ou s’excavent horizontalement. Grâce à leur construction particulière, en hiver, les “habitats troglodytiques” sont chauds et ils restent frais en été. Près de quarante millions de personnes au nord de la Chine vivent dans des yaodongs. Beaucoup des “habitats troglodytiques” sont remis par héritage et leur valeur peut atteindre près de quarante mille euros.

Un pourcentage élevé de pollution dans tout le pays

Dans de nombreuses mégalopoles de Chine, surtout à Pékin, Urumqi, Lanzhou, Chongqing, le smog fait partie du paysage. Beaucoup de Chinois ne sortent pas dans la rue sans leur masque. Les dommages que peut provoquer une promenade dans les rues de Pékin sans porter de masque reviennent à fumer un paquet de cigarettes par jour.

Un seul fuseau horaire

La Chine est située sur quatre fuseaux horaires, mais officiellement, le seul horaire dans le pays entier se détermine en fonction de l’horaire de Pékin. Par conséquent, dans la province de Xinjiang, la partie la plus occidentale du pays, le soleil se lève officiellement à 10 heures.

L’argent est vu comme une divinité

Les Chinois ont une relation très spéciale avec l’argent ; ils le respectent et l’honorent comme un dieu. C’est pour cela qu’à l’occasion de nombreuses fêtes, on accepte uniquement l’argent en cadeau, du moment qu’il est donné dans une enveloppe rouge. Si tu offres à quelqu’un de l’argent sans l’avoir rangé dans une enveloppe, alors il ne l’acceptera pas (prends cela en note). La couleur rouge dans la culture chinoise symbolise la vie et la prospérité.

En Chine, il n’est pas habituel de laisser sortir les gens qui descendent de la rame de métro

Dans le métro de Chine, les files d’attente pour entrer dans le wagon sont vraiment immenses durant les heures de pointe. C’est pour cela que personne ne laisse passer qui que ce soit ; si tu dois sortir à cette station, tu devras te frayer un passage entre une multitude d’individus. Personne ne dit rien, et c’est ainsi que tout le monde fait. En général, les Chinois ne sont pas particulièrement aimables et nos normes d’étiquette sont très différentes des leurs.

Le “666” est le nombre porte-bonheur en Chine

Dû à une consonnance avec un mot chinois déterminé, ce nombre peut signifier la fidélité. Par exemple, le numéro “4” (sì) ressemble au mot “mort”, et il est évité autant que possible par les Chinois. Le numéro “6” (liù) signifie chance, et la combinaison de trois six laisse généralement présager bonne chance, c’est pour cela que le nombre “666” s’utilise fréquemment dans les annonces publicitaires, les étiquettes et dans les conversations.

Les sous-produits sont parfois deux fois plus chers que la viande

Avant tout, il faut se souvenir que dans les boutiques chinoises, le prix vaut pour 500 grammes. Dans les supermarchés, il y a beaucoup de produits peu habituels, et nous ne parlons pas seulement de fruits exotiques ou de sucreries mystérieuses, mais aussi de pattes ou de têtes de poulet, ou d’autres sous-produits. Dans certains pays, ces produits s’achètent pour faire des soupes ou pour nourrir les animaux. Cependant, les Chinois, au contraire, les consomment en tant qu’aliments. Ils aiment surtout les pattes de poulet. Elles contiennent beaucoup de collagène, lequel influe sur la santé de la peau, mais ils ne mangent ni le foie ni les rognons. C’est pour cela que certains sous-produits en Chine coûtent plus cher que la viande elle-même.

Des crapauds vivants dans les supermarchés

À vrai dire, la cuisine chinoise n’existe pas. Chaque région du pays a sa propre gastronomie et ses propres plats. Mais un grand nombre de Chinois ne boivent pas de lait de vache et ne consomment pas de produits laitiers, car beaucoup sont allergiques au lactose. Cependant, dans presque tous les supermarchés, les Chinois peuvent se procurer des tortues ou des crapauds qui peuvent être écorchés pour l’acheteur.

L’importance du mot dépend de sa prononciation

On pourrait non seulement écrire une thèse sur la singularité et la difficulté de la langue chinoise, mais voici un exemple qui te montrera en quoi consiste sa principale caractéristique. Le chinois est une langue tonale, c’est-à-dire que le même mot peut être prononcé avec différents tons et aura des significations totalement distinctes. Voici un virelangue chinois : Shí shì shī shì shī shì, shì shī, shì shí shí shī. Shì shí shí shì shì shì shī. Shí shí, shì shí shī shì shì. Shì shí, shì shī shì shì shì. Shì shì shì shí shī, shì shǐ shì, shǐ shì shí shī shì shì. Shì shí shì shí shī shī, shì shí shì. Shí shì shī, shì shǐ shì shì shí shì. Shí shì shì, shì shǐ shì shí shí shī shī. Shí shí, shǐ shì shì shí shī shī, shí shí shí shī shī. Shì shì shì shì.

En français, on pourrait le traduire de cette manière :

Sur une tanière de pierre se trouvait le poète Shi, qui adorait manger des lions, et qui avait décidé d’en manger dix. Il avait l’habitude d’aller au marché à la recherche de lions. Un jour, à dix heures pile, dix lions venaient d’arriver au marché. À ce moment-là, Shi venait d’arriver au marché lui aussi. En voyant ces lions, il les a tués avec des flèches. Il a rapporté les dépouilles des dix lions à la tanière de pierre. La tanière de pierre était humide. Il a demandé à ses serviteurs de la nettoyer. Après que la tanière de pierre ait été nettoyée, il a essayé de manger ces dix lions. Quand il a fini de les manger, il s’est rendu compte que ces dix lions étaient en réalité dix dépouilles de lions de pierre. Essaie d’expliquer cela.

La grand-mère est à la tête de la famille, et autres caractéristiques de la mentalité chinoise

  • Presque tous les Chinois parlent à voix haute. Cela n’a rien à voir avec leur culture, c’est simplement une caractéristique de leur langue, la tonalité correcte est très importante pour transmettre le sens du mot.
  • Les Chinois arrivent souvent en retard. Les causes peuvent varier, mais eux-mêmes ne se préoccupent pas de cela. De plus, ils ont une relation plutôt philosophique avec le temps et la vie.
  • Les Chinois adorent travailler. Un grand nombre d’habitants part en vacances en même temps : lors du Nouvel An Chinois.
  • Les Chinois n’aiment pas prendre le soleil, surtout les femmes. Elles tentent à tout prix d’éviter les rayons solaires pour conserver une peau claire.
  • La couleur blanche en Chine représente la lutte et la douleur.
  • Le membre principal de la famille en chine est la grand-mère, autant du côté de la mère que du côté du père. Pour les Chinois, une femme âgée est considérée comme la gardienne des traditions familiales et sa mort est une perte très amère.
  • Un grand nombre d’hommes marchent torse nu durant l’été. Ainsi, ils montrent qu’ils ont suffisamment de disponibilités pour manger copieux et en excès. Les femmes ne peuvent pas porter de décolleté même quand il fait très chaud, car c’est très inapproprié.
  • Les pandas sont une espèce en voie d’extinction, ils sont même inclus dans le livre rouge de Chine. Si quelqu’un tue cet animal, il encourt une peine de dix ans de prison et peut même être condamné à mort.
  • La courtoisie entre les Chinois est elle aussi particulière. Les Chinois peuvent te dire directement tout ce qu’ils pensent. Ils ne connaissent pas l’entraide : retenir la porte pour quelqu’un, aider à porter des sacs lourds ou demander si tu as besoin d’aide spontanément si tu te sens mal dans la rue.

Es-tu déjà allé en Chine ? Quelles sont les particularités de ce pays qui t’ont choqué ?

Photo de couverture eastnews