Sympa
Sympa

12 Objets qui ont été créés uniquement pour les hommes ou pour les femmes, et qui sont devenus mixtes

Certaines choses qui nous entourent nous semblent si intrinsèquement masculines ou féminines que la simple idée de se “tromper” en utilisant certains articles peut surprendre bien des gens. Cependant, l’histoire de ces objets est souvent bien plus surprenante, car s’il apparaît qu’à l’origine, ils ont été créés pour un sexe bien défini, leur utilisation a bien changé au fil des années.

Chez Sympa, nous avons effectué des recherches sur certaines choses qui, lorsqu’elles ont été créées, étaient exclusivement réservées à l’usage des hommes ou des femmes, mais qui ont changé de destinataires au cours de l’histoire, ou qui sont même devenues fréquemment utilisées par tout le monde.

1. Les talons hauts ont été inventés pour les guerriers et les bouchers

À l’origine, les talons équipaient des chaussures spéciales... pour les guerriers perses et les bouchers égyptiens ! Le talon surélevé permettait au boucher de faire son travail sans salir ses chaussures. Au XVIIe siècle, les autres hommes ont adopté ce look, profitant ainsi de quelques centimètres supplémentaires pendant plusieurs années, jusqu’à ce que les femmes rejoignent la tendance.

2. Le rose était considéré comme une couleur virile

À l’origine, le rose était une couleur à la fois virile et élégante, et donc un ton standard pour les hommes. Cependant, l’arrivée du XIXe siècle a entraîné un changement d’opinion à l’égard de cette couleur, l’identifiant comme romantique en raison de sa proximité avec le rouge, et la transformant rapidement en une couleur liée aux émotions, à la tendresse et à la féminité.

Ce changement de perception a rapidement été mis à profit par les sociétés de publicité, qui ont créé des gammes entières de produits de couleur rose, avec des prix et des concepts différents, et qui ont ainsi rendu instantanément cette couleur féminine. On peut encore le voir sur les rasoirs, les brosses, les chapeaux ou dans de nombreux vêtements.

3. Le yoga a été inventé par des moines et était pratiqué exclusivement par des disciples masculins

Pratiqué à l’origine par les moines comme une discipline qui permettait de reconnecter le corps de ses disciples par différentes techniques de respiration, de méditation spirituelle et de postures, tout en obtenant plus de souplesse, le yoga consiste en réalité en un système complexe qui implique l’esprit, l’intellect, la respiration et le mental, et qui s’est transformé et adapté à différents publics au travers des âges et des régions qu’il a traversés.

De nos jours, ce qui est le plus couramment pratiqué en tant que yoga est “l’Asana”, c’est-à-dire la partie physique incluant différentes postures. Le yoga a été popularisé comme une forme de relaxation et d’exercice, et a connu une popularité croissante chez les femmes, même si de plus en plus d’hommes rejoignent désormais cette discipline.

4. Les bottes fourrées étaient à la base portées par les surfeurs

Elles sont si douces, chaudes et confortables. Qui aurait imaginé que ces bottes avaient vu le jour par le biais la culture du surf en Grande-Bretagne et aux États-Unis, dans les années 70 ? Elles étaient à l’origine utilisées pour réchauffer rapidement les pieds des surfeurs lorsqu’ils sortaient de l’eau glacée.

Finalement, ces bottes en peau de mouton fourrées sont devenues populaires auprès des petites amies des surfeurs, puis la branche publicitaire de la marque Deckers en a profité pour demander à diverses célébrités de porter leurs bottes afin de booster les ventes.

5. Avant le XIXe siècle, les femmes occidentales n’avaient pas besoin de se raser le corps

Si tu as vu des films ou des séries se déroulant au XIXe siècle où les jeunes femmes sont rasées de près, il s’agit de ce qu’on pourrait appeler un anachronisme de garde-robe ! En effet, le rasage était presque exclusivement réservé aux hommes. Cette pratique était plutôt orientée vers la pilosité faciale et le maintien d’une apparence soignée, comme par exemple à l’époque d’Alexandre le Grand, qui encourageait les membres de son armée à se raser le visage.

Comme la grande majorité des femmes n’avaient pas besoin de prendre soin d’une barbe, ce n’est qu’au XXe siècle que les fabricants de produits de rasage ont commencé à lancer des campagnes destinées aux dames, alors que la mode des jupes plus “révélatrices” et des manches courtes laissait place à l’idéal d’une peau lisse et propre chez les jeunes filles.

6. Le maquillage était utilisé pour mettre en valeur les traits masculins

Poudre, fard à joues, eye-liner, et même vernis à ongles, tous ces produits cosmétiques étaient à l’origine destinés à faire ou défaire l’apparence d’un homme. À travers les âges, diverses régions du monde ont connu des modes qui incluaient l’utilisation de maquillage par les hommes, comme l’application d’eye-liner en forme d’œil de chat, la peau blanchie à la poudre, ou les joues rougies par des pigments rouges.

C’est à l’époque victorienne que le maquillage est devenu une tendance exclusivement féminine, et qu’il a même ensuite été considéré comme de mauvais goût. Il n’a retrouvé son succès auprès des femmes que lorsque la mode est devenue plus libérée et moins pudique.

7. Les montres-bracelets ont été inventées pour les femmes

Avant, il existait les montres à gousset que les hommes respectables sortaient de leur veste dans les vieux films pour les regarder fixement, puis les refermer d’un clic décisif avant de les ranger dans une mystérieuse petite poche intérieure. Cependant, pour les femmes, il n’y avait pas de telle option, jusqu’à ce que la sœur de Napoléon, Caroline Murat, demande à un célèbre joaillier de lui fabriquer une belle montre qu’elle pourrait accrocher à son poignet.

8. Les serviettes hygiéniques sont nées des pansements conçus pour soigner les soldats

Certaines situations exigent de la flexibilité, de l’ingéniosité et un certain esprit pratique, surtout de la part du corps médical en temps de guerre ! Le manque de temps pour changer et laver les pansements des soldats a incité les infirmières françaises du XIXe siècle à créer un pansement hygiénique à partir d’un matériau suffisamment absorbant et bon marché pour pouvoir être jeté sans générer trop de frais.

L’avantage évident de ce produit a donné naissance à une industrie qui fournit désormais toutes sortes d’articles jetables adaptés à différents besoins, tout en étant beaucoup plus compacts, plus confortables et plus pratiques.

9. Certains chapeaux comme le fedora et le trilby étaient au départ exclusivement destinés aux femmes

Ces chapeaux ont à l’origine été créés pour deux femmes en particulier, et le célèbre fedora a même été nommé d’après le personnage de la pièce de théâtre pour lequel il a été conçu, interprété à l’origine par Sarah Bernhardt.

La popularité de ce personnage et de son style ont conduit à la création de reproductions de ce chapeau, tout en modifiant certains détails au fil des années, pour en faire aujourd’hui un accessoire capable d’apporter une touche fraîche et unique à des tenues aussi bien féminines que masculines.

10. Les leggings étaient un élément essentiel de la tenue des hommes du Moyen Âge

Le legging a figuré dans les garde-robes européennes tout au long de l’histoire. Les chevaliers du Moyen Âge savaient d’ailleurs parfaitement les utiliser, en le combinant à des cotes de mailles et autres matériaux complémentaires pour former des tenues plus colorées et élégantes.

Bien que les leggings n’aient jamais perdu leur place auprès des hommes dans divers domaines artistiques ou sportifs (comme la danse classique ou la gymnastique), ils sont désormais davantage portés par les femmes, que ce soit avec des chemisiers longs, des vêtements de sport ou sous des robes, jupes ou shorts.

11. La programmation informatique était considérée comme un travail de femme

L’invention de l’ordinateur au XXe siècle a rapidement donné naissance au domaine de la programmation informatique, mais il s’agissait d’une profession féminine. Cependant, la récession américaine des années 70, ainsi que les publicités pour les ordinateurs domestiques ont peu à peu laissé place à cette image d’informaticien intello réservée à leurs homologues masculins.

La récession des années 70 a peut-être entraîné une inversion de la tendance, car il n’y avait jusque-là jamais eu autant de demande de programmeurs. Pendant ce temps, les campagnes de publicité pour les ordinateurs domestiques présentaient ces outils technologiques comme des “jouets pour les garçons”.

Aujourd’hui, cette perception persiste encore, même si heureusement, l’intérêt des femmes pour ce domaine a permis de rééquilibrer le nombre de programmeurs masculins et féminins.

12. Les perruques étaient réservées aux chevaliers du XVIIe siècle

Si tu as déjà vu un juge dans un dessin animé ou dans un film historique, l’image d’un homme en robe noire et perruque blanche te vient probablement à l’esprit. C’est parce que cette tenue est calquée sur la tenue des hommes européens du XVIIe siècle, lorsque les perruques de crin poudrées étaient tendance chez les représentants masculins des classes moyennes et supérieures. En Angleterre, les perruques font d’ailleurs toujours partie de la tenue officielle des juges et des avocats dans les salles d’audience.

Aujourd’hui, porter des perruques dans la vie quotidienne en tant qu’accessoire de mode est plus populaire auprès des femmes, surtout grâce à des célébrités comme Katy Perry ou Lady Gaga, qui portent souvent des modèles très créatifs et colorés.

Et toi, quel genre de chose réservée à un autre genre aimerais-tu adopter ? Y a-t-il un accessoire traditionnellement féminin ou masculin que tu es heureux de pouvoir porter ? N’hésite pas à laisser tes messages et photos dans les commentaires, et à partager cet article aux personnes de ton entourage !

Partager cet article