Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

14 Méchants du grand écran qui ont gagné les cœurs des spectateurs

312-
682

Nous pouvons tous citer spontanément quelques méchants de cinéma que l’on ne peut pas s’empêcher d’aimer, malgré leur caractère diabolique, voire franchement cruel. Une étude récente est arrivée à la conclusion que nous retrouvons en nous certains traits des vilains. Par exemple, la ruse de Petyr Baelish ou l’intelligence de Moriarty. Et le fait de voir ce personnage agir à l’écran donne au spectateur l’occasion de se mettre dans la peau du méchant et de voir ce qui en résultera. Comme pouvoir être méchant par procuration en somme...

Sympa n’a pu non plus résister au charme de certains méchants du grand et du petit écran, de ceux qui font de l’ombre aux vrais héros. Et nous sommes prêts à te révéler les qualités qui nous ont séduits.

Le Fantôme de l’Opéra (2004)

Beaucoup de spectateurs s’interrogent sur la pertinence du choix que fait l’héroïne du film entre le vicomte Raoul de Chagny et le Fantôme de l’Opéra. Il est évident que le beau vicomte n’est pas, à bien des égards, à la hauteur du méchant génie, même si ce dernier cache son visage défiguré sous un masque.

Gladiator (2000)

Le méchant ambitieux et possessif du film ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs. Dans la vraie vie, rares sont ceux qui oseraient se mettre en travers de la route d’une telle personne. Joaquin Phoenix a livré une performance hallucinante : le regard et les gestes de l’empereur donnent vraiment froid dans le dos.

Game of Thrones (2011–2019)

Pendant plusieurs années, l’une des plus grandes séries de notre temps nous a donné des palpitations grâce à ses héros inoubliables. On se souvient de Ned Stark comme du personnage le plus honnête et le plus noble de l’histoire. Cependant, son ennemi, Petyr Baelish, surnommé Littlefinger, a provoqué plus d’admiration du côté des fans. Ce stratège exceptionnel, dont les véritables desseins sont difficiles à percer, s’est imposé comme le héros préféré de Game of Thrones pour beaucoup de gens.

Piège de cristal (1988)

Alan Rickman, le méchant principal de cette production, est doté d’une intelligence hors du commun, de très bonnes manières et d’un calme inébranlable. De quoi susciter l’admiration pour cet anti-héros. Le personnage de Bruce Willis, qui se range du côté du bien, mérite aussi des éloges, même s’il n’a pas le raffinement séduisant de son ennemi.

La Momie (1999)

Brendan Fraser est convaincant dans le rôle du brave capitaine, mais le prêtre égyptien ressuscité Imhotep l’a éclipsé : ce personnage, doté de la sagesse des anciens, a en plus une bonne mine pour quelqu’un qui a passé mille ans dans un sarcophage. Son charme ne fait qu’augmenter lorsqu’on apprend que c’est l’amour pour une femme qui est à l’origine de toutes les atrocités qu’il commet.

X-Men : Le Commencement (2011)

Michael Fassbender a incarné l’un des super-vilains les plus remarquables de l’univers Marvel dans sa jeunesse, et son Magnéto n’est pas moins charismatique que le personnage joué par le brillant Ian McKellen. Ce héros au passé tragique semble beaucoup plus cohérent dans ses objectifs que de nombreux personnages positifs.

Twilight, chapitre I : Fascination (2008)

Certes, Robert Pattinson a gagné le cœur de millions de jeunes filles du monde entier, et pourtant, beaucoup d’entre elles ont aussi noté que le principal méchant du premier film de la franchise n’en est pas moins très séduisant. Sa détermination de vampire implacable lui confère un charme particulier. Pour l’acteur Ce rôle a ouvert la voie à de nombreux grands rôles à Cam Gigandet.

Sherlock (2010–2017)

Il est impossible de ne pas admirer un homme capable de rivaliser en intelligence avec Sherlock Holmes. Et même si les intentions de ce personnage sont loin d’être bonnes, l’image d’un Britannique élégant, avec un esprit affuté, a de quoi envoûter le public. L’acteur Andrew Scott a tellement bien incarné Moriarty que nous avons craqué pour ce méchant.

The Patriot : Le Chemin de la liberté (2000)

Contrairement au courageux personnage de Mel Gibson, l’acteur Jason Isaacs, sous les traits du colonel des Dragons, incarne le mal absolu. Le public ne prend pas le parti de ce personnage, mais ne peut pourtant pas s’empêcher d’apprécier son puissant charisme. À propos, avais-tu reconnu Jason Isaacs dans le rôle de Lucius Malefoy dans la saga Harry Potter, un autre célèbre méchant ?

Charmed (1998–2006)

Cole, qui a longtemps caché son côté démoniaque, n’était pas le personnage-clé de la série, mais a tout de même marqué les esprits. En matière de gentillesse, il est l’opposé de l’angélique Leo, l’un des principaux personnages masculins, mais il a pour autant gagné l’amour des spectatrices.

La piel que habito (2011)

Dans ce film, Antonio Banderas apparaît dans un rôle inhabituel et incarne le génie maléfique de la chirurgie, le docteur Ledgard, qui n’hésite pas à mener illégalement des tests sur un humain. Et, il faut bien l’admettre, la performance de l’acteur est époustouflante. Le calme de ce personnage que rien n’ébranle a séduit le public, et malgré la mauvaise volonté qui le guide, on finit par tomber sous son charme.

Batman et Robin (1997)

Un super-héros exceptionnel a besoin d’un ennemi aussi exceptionnel que lui. Dans ce film, Batman est confronté à Mister Freeze, incarné par Arnold Schwarzenegger, et même si ce dernier veut geler le monde entier, le spectateur se montre compatissant face à l’histoire de ce méchant. Après tout, toutes ses actions viennent du désir de soigner sa bien-aimée.

Django Unchained (2012)

Dans les films de Quentin Tarantino, il n’y a pas de répartition claire et nette entre les personnages méchants et les gentils : les héros ne sont pas tous sans péché et les vilains s’avèrent capables d’actions généreuses. On trouve cependant des méchants indécrottables qui donnent des frissons. Ainsi, tous ceux qui ont vu ce film se souviennent sûrement du cruel Calvin Candie, interprété par Leonardo DiCaprio.

Dracula (1992)

L’un des plus grands acteurs de notre temps, Gary Oldman, était si bluffant sous les traits du vampire vieux de plusieurs siècles qu’il n’a laissé aucune chance au jeune Keanu Reeves. Rien de surprenant à ce que l’héroïne principale n’ait pas résisté non plus au charme du vilain raffiné qui se nourrit de sang.

Et toi, quel est ton méchant préféré ? Quels sont les traits qui t’attirent chez lui ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

312-
682
Partager cet article