Sympa
Sympa

14 Petits détails vestimentaires qui aident à mieux comprendre un film ou une série

Les costumes des héros des films ou des séries peuvent en dire plus sur eux que leurs actions. Mais les vêtements ne dévoilent pas facilement leurs secrets. Lorsque l’on suit le déroulement de l’histoire, nous ne prêtons souvent aucune attention à ce que portent les personnages. C’est pourquoi cela vaut peut-être la peine de revoir notre film préféré pour étudier les détails qui nous ont échappés.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui passé en revue pour toi 14 films et séries cultes afin d’y dénicher des détails vestimentaires qui donnent des indices sur l’histoire.

Le Jeu de la Dame

Selon la costumière Gabriele Binder, la personnalité de la joueuse d’échecs est mise en valeur par des tenues aux motifs géométriques. Par exemple, le manteau à carreaux vintage que Beth porte à la fin de l’histoire a été conçu par des designers spécialement pour la série, et la robe que l’héroïne porte à un tournoi à Paris est inspirée des élégantes créations de Pierre Cardin.

Grâce aux tenues de l’héroïne, les costumiers ont réussi à “boucler” l’histoire. Au début de la série, lorsque sa personnalité commence à se former, elle est vêtue d’une robe brodée par sa mère, c’est l’objet qui lui est le plus cher. Lors du tournoi final qui conclut la série, la jeune femme choisit une tenue similaire de la même couleur.

Inception

Le costumier Jeffrey Kurland a dû relire le scénario plusieurs fois pour comprendre où les événements se déroulaient, dans la réalité ou à un certain niveau de sommeil. Les tenues des héros devaient se transformer lors des passages d’un rêve à la réalité et vice versa, tout en conservant le style unique de chaque personnage.

Par exemple, plus profondément le héros de Leonardo DiCaprio plonge dans le sommeil, plus sa tenue devient formelle, alors que dans la vie réelle, il porte une chemise déboutonnée. Dans le rêve du 1er niveau, il y ajoute une veste et une cravate, mais globalement, il a une tenue assez décontractée. Dans le rêve du 2ème niveau, il est vêtu d’un très élégant costume deux pièces. C’est assez symbolique, vu l’histoire du personnage.

Tous les protagonistes du film devaient porter des costumes. C’est pourquoi la tâche des costumiers consistant à créer des détails distinctifs pour chacun d’eux a été particulièrement difficile. “Le choix était très limité”, raconte l’un des stylistes. “Les couleurs, la forme des revers, c’est tout ce que nous pouvions changer”.

Mais ils ont relevé le défi haut la main. Par exemple, le personnage de Joseph Gordon-Levitt porte un costume trois pièces, à la différence du héros incarné par DiCaprio. La personnalité du personnage interprété par Tom Hardy est mise en évidence grâce aux chaussettes rouges qu’il dévoile de manière nonchalante.

Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1

Il y a un détail des tenues de Dolores Ombrage qui en dit long sur ses goûts et son caractère. Son écharpe est en forme de chat, mais l’animal fait davantage penser à un serpent : il a une tête étroite et allongée, ainsi qu’un long corps. De cette manière, le costumier nous indique subtilement qu’Ombrage vénère secrètement Voldemort.

Sailor et Lula

Pour le tournage du film en 1990, Nicolas Cage a spécialement acheté une veste en peau de serpent dans une friperie. Il a demandé au réalisateur David Lynch que cette veste, des vêtements noirs et des grosses chaussures, fassent partie du look de son personnage. Dans son interview avec Marilyn Manson, l’acteur a déclaré qu’il rendait ainsi hommage à Marlon Brando, car ce dernier portait les mêmes vêtements dans le film L’homme à la peau de serpent (1960).

Dans Sailor et Lula, quand quelqu’un fait une remarque à Sailor (le personnage de Nicolas Cage) au sujet de sa tenue en disant qu’il porte une veste de clown stupide, le héros répond : “C’est une veste en peau de serpent, pour moi c’est un symbole d’identité et de liberté personnelle, en laquelle je crois.”

Anna Karénine

Pour la costumière Jacqueline Durran, le film a été une incroyable occasion d’expérimenter avec de somptueux chapeaux, des voiles et des bijoux de luxe. Par conséquent, elle a décidé de s’amuser au maximum. L’héroïne incarnée par Keira Knightley porte des perles et des boucles d’oreilles Chanel, et des plumes de son chapeau sont attachées avec un diamant. Tous ces détails sont un symbole du luxe qui entoure l’héroïne.

Et grâce au voile, le réalisateur a réussi à créer une image très marquante qui met en valeur le personnage. Quand Anna revient du rendez-vous avec son fils, elle pleure sans retirer son voile. C’est une sorte de symbole de la détresse maternelle.

Drive

Pour le tournage de Drive, la célèbre veste a été choisie par Ryan Gosling lui-même. Les costumiers ont simplement dû y ajouter de la personnalité. Selon Nicholas Refn, lorsqu’un réalisateur travaille avec de bons acteurs, il les autorise souvent à choisir leur garde-robe, car cela les aide à incarner au mieux leur personnage.

Mais le scorpion dans le dos n’était pas là au début. Les costumiers se sont d’abord inspirés des uniformes militaires avec les symboles des aigles et d’autres signes, avant d’opter pour cet animal. La veste vue de face est assez banale, mais vue de dos, elle révèle tout son “caractère”. Et pour rendre ce vêtement encore plus emblématique, les créateurs ont décidé d’inclure dans le sujet du film la fable du Scorpion et de la Grenouille.

Sex education

L’équipe des costumiers a été confrontée à un challenge : transformer des adultes en ados. Ce n’est pas dû au hasard si les looks des héros de la série sont si marquants : les créateurs se sont inspirés de bandes dessinées. Les costumiers ont commencé par représenter les héros sous forme de personnages de dessins animés, pour ensuite les imaginer en chair et en os. Grâce à cette technique, ils ont créé des personnages iconiques que le spectateur reconnaît immédiatement grâce à leurs tenues.

Mary

Insignifiant à première vue, un détail du costume de Frank, le personnage incarné par Chris Evans, nous en dit long sur lui. Lors de sa rencontre avec Mary, il porte son T-shirt à l’envers : il était tellement pressé de sauver Fred et de ramener la fille qu’il ne s’en est pas rendu compte. De tels détails décrivent le personnage aussi bien que ses mots et ses actes.

Fight club

Le fait que Tyler soit le fruit de l’imagination du narrateur est évoqué par le costume du héros. Ses vêtements contrastent fortement avec son environnement, avec les autres personnages et avec les tenues du narrateur. Les costumiers semblent ainsi insister sur le fait que ce personnage ne devrait pas être là.

Emily in Paris

La célèbre Patricia Field, costumière de Sex and the City, a été la consultante en costumes pour cette série. “Pour moi, l’héroïne de Emily in Paris est en quelque sorte une nouvelle version de Carrie”, dit-elle. C’est pourquoi il y a tant de similitudes dans les looks des deux femmes. Par exemple, l’héroïne incarnée par Sarah Jessica Parker et celle interprétée par Lily Collins portent toutes les deux des bérets qui leur vont à merveille.

De plus, le personnage de Lily Collins a été inspiré par l’héroïne incarnée par Audrey Hepburn dans le film Drôle de frimousse (1957). “J’ai voulu rendre hommage à cette actrice. Au début, j’avais peur que le public de 2020 ne le comprenne pas. Mais cela a fonctionné”, a déclaré Patricia Field.

Les Guerriers de la nuit

Parfois, les costumes ont un rôle purement fonctionnel. Ainsi, dans le film Les Guerriers de la nuit, Mercy apparaît soudainement vêtue d’une veste, déclarant l’avoir volée. En fait, l’actrice s’est blessée au poignet lors d’une cascade et a donc enfilé une veste pour cacher le pansement.

Autant en emporte le vent

Les robes de Scarlett O’Hara sont des tenues légendaires. Grâce à elles, les costumiers ont habilement mis l’accent sur l’évolution du caractère du personnage. Au début, une fille naïve et excentrique apparaît vêtue d’une magnifique robe blanche, le blanc étant ici le symbole de l’innocence. Avec le temps, l’héroïne évolue et ses tenues changent. Elle devient plus forte, et au point culminant de son histoire, on voit Scarlett en robe rouge, couleur symbolisant la passion.

Django Unchained

Plusieurs éléments de la tenue de Django font référence à des westerns. Le réalisateur Quentin Tarantino a écrit dans le scénario que le personnage serait vêtu d’une veste verte traditionnelle.

Pour créer le chapeau, la costumière Sharen Davis s’est adressée à l’homme qui a confectionné le chapeau de Michael Landon pour la série Bonanza. “Le chapeau de Django appartient en fait à Little Joe. Je l’ai juste un peu modifié”, a-t-elle confié.

Quant à ses fameuses lunettes rondes, Django les a empruntées au héros incarné par Charles Bronson dans Bison blanc. Selon la costumière, elles étaient fabriquées en métal forgé, comme en 1830, et n’ont pas été très faciles à porter pour l’acteur. Mais sur grand écran, ces lunettes en mettent plein la vue.

La La Land

Pour les costumiers, l’un des plus grands challenges a été le choix des chaussures. On ne peut plus imaginer Sebastian sans ses chaussures bicolores, qui nous renvoient aux vieux films en noir et blanc. Mais cette solution n’a pas été facile à trouver. Selon la costumière Mary Zophres, Ryan Gosling n’a pas aimé la première version des chaussures, car il se sentait mal à l’aise quand il dansait. Il fallait trouver des chaussures appropriées non seulement du point de vue esthétique, mais également spécifiquement conçues pour la danse.

Quand la costumière a vu la scène où Sebastian et Mia ont les pieds qui se touchent lorsqu’ils sont assis côte à côte sur un banc dans un parc, elle a décidé de les chausser pareil pour souligner le lien entre les personnages.

Alors, avais-tu déjà remarqué tous ces détails vestimentaires ? Et toi, penses-tu que les costumes des personnages peuvent aider à révéler leur caractère ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article