Sympa

16 Chaussures et baskets qui ont marqué un avant et un après dans l’histoire de l’humanité

Les chaussures sont presque aussi importantes qu’un vêtement et elles nous donnent une certaine personnalité. Suite à leur apparition dans des films ou après s’être imposées dans les tendances, certaines chaussures et baskets sont devenues emblématiques et constituent une source d’inspiration pour des créateurs qui ont vu l’opportunité et les ont prises comme exemple pour leurs propres créations. D’autres se sont transformées en véritables classiques et ont été imitées pour proposer des répliques plus abordables.

Chez Sympa, nous souhaitons présenter une collection de 16 paires de chaussures et de baskets qui ont révolutionné l’industrie de la mode, et qui ont ébloui tout le monde dans des films cultes. Elles ont été appréciées par des millions de personnes, en plus de marquer les tendances de mode qui perdurent encore aujourd’hui.

1. Les chaussures rouges de Judy Garland dans Le Magicien d’Oz

Les chaussures rouges de l’héroïne principale, Dorothy, sont un élément clé dans le scénario du film à succès de 1939, Le Magicien d’Oz. Lorsque la jeune femme arrive dans le pays d’Oz à la suite d’une tempête, le personnage interprété par Judy Garland doit taper des pieds trois fois et répéter la phrase “Je veux retrouver ceux que j’aime” pour pouvoir rentrer chez elle.

Pour le film, plusieurs paires de chaussures ont été créées et personne ne connaît leur valeur exacte, mais seulement 5 paires ont survécu, l’une d’elles a été volée à Grand Rapids, dans le Minnesota, en 2005 et récupérée 13 ans plus tard. Les chaussures emblématiques étaient composées de plusieurs matériaux comme des fils de soie, du plastique, du verre, de la pulpe de cellulose, etc. Les sequins de couleur rouge lui donnent de la brillance et de la couleur, mais les lacets comportaient également des perles rouges en verre.

Ces chaussures ont provoqué une certaine fascination pas seulement à cause de leur vol, mais également parce qu’elles ont été imitées et ont servi de source d’inspiration pour tout type de produits marketing. Une imitation de cette paire de chaussures en version adulte coûte environ 40 dollars.

2. Les Converse Chuck Taylor All Star

Les Converse All Star iconiques sont les baskets les plus vendues de l’histoire. Elles sont fabriquées à partir de caoutchouc et de toile, ce qui a incité plusieurs marques à les imiter avec des designs similaires. Elles ont une longue histoire qui remonte aux années 30. Ce modèle de basket porte le nom du joueur de basket charismatique Chuck Taylor, qui avait 18 ans lorsque sa carrière professionnelle a débuté.

Chuck Taylor a contacté Converse pour se plaindre que les All Star lui faisaient mal aux pieds et a suggéré quelques modifications sur sa forme, pour avoir un meilleur amortissement. L’entreprise américaine était ravie du jeune homme, au point d’inclure sa signature sur le patch des baskets. À partir de ce moment-là, elles se sont fait connaître sous le nom de Chuck Taylor ou Chucks, propulsant son succès, surtout que le basket atteignait des sommets pour devenir un sport olympique.

Au fil du temps, d’autres modèles ont vu le jour et les matériaux ont été perfectionnés, mais ils n’ont jamais perdu leur vigueur, qu’ils conservent encore jusqu’à aujourd’hui.

3. Les chaussons de danse du film Les chaussons rouges

Les chaussons rouges est un film dramatique britannique de 1948, où nous retrouvons Moira Shearer. Pendant de nombreuses années et encore aujourd’hui, il a inspiré la confection de pointes et de demi-pointes de couleur rouge.

Dans le film, inspiré d’un conte de fées, une ballerine rejoint une compagnie de danse classique, et finalement, elle doit prouver son dévouement envers son métier quand elle doit choisir entre sa carrière et son histoire d’amour avec un compositeur.

Les chaussons rouges est célèbre pour avoir mis en scène une séquence de ballet de 17 minutes (d’une chorégraphie intitulée The Ballet of the Red Shoes). Cette scène et le film ont inspiré plusieurs générations de jeunes filles à devenir ballerines, en rêvant qu’un jour, elles pourraient fouler les scènes où elles ont vu triompher la ballerine aux chaussons rouges.

4. Les Nike Air Jordan 1

Air Jordan est un modèle de chaussures de basket-ball, de vêtements sportswear et casual produits par Nike. Au départ, la ligne a été créée exclusivement pour l’ancien joueur de la NBA, Michael Jordan, considéré par la plupart des spécialistes comme le meilleur joueur de basket-ball de tous les temps. Les chaussures originales étaient composées de bleu et de noir. Elles avaient été fabriquées pour Michael Jordan au début de l’année 1984 et finalement, elles ont été vendues au public à la fin de cette même année.

À la fin des années 80 et au début des années 90, ces chaussures ont suscité une véritable frénésie. Une publicité de Nike mettait en scène un personnage interprété par l’acteur Mars Blackmon qui essayait de trouver l’origine du talent de Michael Jordan, se convainquant que ses victoires venaient de ses baskets. Cette campagne a produit une forte demande de ce produit, au point qu’il se faisait voler à main armée.

Les Air Jordan 1 ont été lancées sur le marché de 1985 à 1986, avec d’autres lancements en 1994, 2001, 2004 et 2007–2018, en variant beaucoup les couleurs, les formes, les matériaux, mais elles ont su conserver leur essence.

5. Les baskets Nike de Michael J. Fox dans Retour vers le futur 2

Tous les fans de Retour vers le futur ont rêvé des Nike “auto-ajustables” que Marty McFly portait dans le futur et qui lui permettaient de monter sur son skate volant. Ce modèle, appelé MAG, a été une source d’inspiration pour créer plusieurs éditions destinées à la vente. La dernière a été lancée en mars 2020, à New York.

La boutique American Eagle SoHo de New York a mis en vente les baskets exclusives pour une valeur de 50 000 dollars. Il s’agit de 89 paires exclusives, comme celles qui ont été mises aux enchères sur eBay en 2016, et dont les bénéfices étaient reversés à l’association contre le Parkinson de Michael J. Fox, le personnage principal de la saga.

Bien qu’elles soient spectaculaires, les spécialistes ont affirmé qu’elles ne seraient pas utiles au quotidien à cause de leur poids et de leur inconfort.

6. Les “Pigalle” de Christian Louboutin

Pour créer cette paire de chaussures, le créateur français Christian Louboutin ne s’est pas inspiré d’un film, mais ce sont les célébrités qui ont popularisé les Pigalle, ces classiques stilettos qui se caractérisent par une semelle rouge et un talon aiguille de 10 centimètres. Christian Louboutin ne les a pas seulement créées pour faire parler de lui, mais aussi comme un élément de base de la garde-robe et une chaussure qui peut durer toute une vie.

Il s’agit de l’une des paires de chaussures les plus convoitées et un modèle emblématique de la marque. Mis en vente en 2004, ces talons aiguilles sont devenus un classique chez de nombreuses stars, pas seulement sur le tapis rouge, mais également sur leurs photos, lors d’événement ou dans leur vie quotidienne. Les Pigalle sont disponibles sous de nombreuses versions, mais elles conservent l’âme de la version originale.

7. Les bottes vernies de Julia Roberts dans Pretty Woman

En 1990, Pretty Woman a un véritable succès au box-office. En plus de lancer la carrière de Julia Roberts, ce film était une référence en matière de mode pour son époque. Julia Roberts n’avait que 23 ans et des jambes de 110 centimètres. Comme elle le disait si bien, elles allaient à la perfection avec des bottes vernies qui montaient plus haut que le genou.

Selon la production du film, ces bottes avaient été achetées dans une boutique prénommée NaNa, à Chelsea (Royaume-Uni). Les journaux catégorisaient Vivian (le personnage principal dans le film) comme “la Cendrillon aux bottes vernies”.

Il n’est pas étonnant que ces chaussures aient connu un franc succès chez les jeunes femmes, qui se sont ruées en masse dans les magasins pour se procurer le même type de bottes.

8. Les bottes UGG

Ces bottes fourrées ont une origine incertaine. Il semblerait qu’elles aient été créées en Nouvelle-Zélande ou en Australie, au début du XIXe siècle.

Les pilotes de la Première Guerre Mondiale les portaient parce qu’ils avaient apparemment une certaine facilité à les enfiler. Dans les années 20, les tondeurs de moutons dans les zones rurales australiennes ont commencé à les porter, pour ensuite, dans les années 60 et 70, les nageurs professionnels et les surfeurs les enfilaient pour rester au chaud lorsqu’ils étaient hors de l’eau.

Aujourd’hui, ces bottes unisexes fabriquées de peau de mouton avec une fourrure à l’intérieur, un extérieur tanné et une semelle synthétique, sont toujours d’actualité. Dans les années 2000, elles se sont popularisées aux États-Unis, engendrant une augmentation des ventes au niveau mondial. Ces bottes ont été tellement inspirantes, qu’elles ont connu de nombreux litiges, en plus du grand nombre de contrefaçons et d’imitations.

9. Les baskets Nike de Tom Hanks dans Forrest Gump

En 1994, le film Forrest Gump, merveilleusement interprété par l’acteur Tom Hanks, a conquis le cœur de millions de personnes à travers le monde et depuis, il est devenu culte. Grâce au modèle Cortez de Nike, le personnage principal du film a couru des milliers de kilomètres en se remémorant la phrase de sa meilleure amie, “Cours Forrest, cours”.

En réalité, ces baskets datent de 1972, bien avant la sortie du film, mais Forrest Gump les a rendues célèbres. Il existe des modèles de plusieurs coloris, pour les hommes comme pour les femmes. En 2017, Nike a relancé la version classique en blanc, rouge et bleu, qui s’est fait connaître par le personnage incarné par Tom Hanks.

10. Les chaussures bicolores de Chanel

Les chaussures bicolores de Chanel, également connues sous le nom de slingback, sont un classique qui continue de se réinventer, devenant une véritable “obsession” pour de nombreuses femmes. Si tu peux te les permettre, les modèles contemporains de Chanel sont toujours une valeur sûre parce qu’ils ne se démodent pas. Avec sa combinaison de couleurs beige et noire, la version talon haut coûte aux environs de 880 dollars et le modèle plat, en cuir de chèvre, aux alentours de 800 dollars.

Il existe d’autres alternatives plus économiques de marques qui se sont inspirées de ce classique et qui ont sorti leurs propres versions, telles que Zara, Uterqüe, Loéil, etc.

Coco Chanel a lancé cette paire de chaussures à la fin de sa carrière, en 1957. Son objectif était de créer une chaussure intemporelle, qui permettrait à la femme d’être toujours bien chaussée, d’être élégante quelle que soit sa tenue, et d’avoir une chaussure qu’elle pourrait combiner avec tout et qui cacherait la saleté (ce qui explique la pointe noire). Au vu des résultats, il semblerait que la créatrice française ait réussi sa mission.

11. Les ’’manolos’’ de Sarah Jessica Parker dans Sex and the City

Sarah Jessica Parker, sous le personnage de Carrie Bradshaw dans la série Sex and the City, a transformé ses inséparables “manolos” en un accessoire quotidien indispensable pour la plupart des femmes. La paire la plus emblématique est celle qu’elle a portée lors de son mariage avec l’amour de sa vie, le célèbre Mr. Big : une paire de talons bleus composée de sublimes détails.

Ce modèle est connu sous le nom de Hangisi et ses ventes ont littéralement augmenté après la sortie de Sex and the City, le film en 2008, devenant la paire la plus vendue de la marque. De plus, ces chaussures font partie des plus copiées dans le monde. Même Sarah Jessica Parker, qui reconnaît être une shoes addict comme son personnage, a créé un modèle très similaire pour sa propre firme, SJP.

L’une des dernières imitations des Hangisi provient de l’enseigne britannique Marks & Spencer, lançant une version très économique de ce modèle. Alors que les “manolos” originales coûtent environ 965 dollars, pour se procurer les Marks & Spencer, il ne faudra débourser que 47 dollars.

12. Les chaussures Armadillo de Alexander McQueen pour Lady Gaga

Les Amardillo sont les chaussures iconiques que porte la chanteuse Lady Gaga dans son clip Bad romance et elles paraissent complètement importables.

Peu avant son décès, le créateur britannique Alexander McQueen a présenté sa dernière création, ces surprenantes Armadillo boots, qui ont surpris le public de par leur structure innovante, leur aspect un peu grotesque et leur originalité, des détails qui cassent tous les codes.

Leur structure est tellement complexe qu’il n’y a eu que 21 répliques de ce modèle. Depuis, elles se sont transformées en une pièce de musée et un objet de bienfaisance à travers une vente aux enchères, au cours de laquelle Lady Gaga a fait l’acquisition de trois paires de ces chaussures exclusives qu’elle adore et qu’elle a su populariser.

13. Les chaussures en verre de Lily James dans Cendrillon

En 2015, lors du tournage du film Cendrillon, l’actrice principale, Lily James, a été tellement impressionnée en portant des chaussures décorées avec des cristaux Swarovski, car elle était consciente de leur valeur totalement démesurée ; “elles sont encore plus chères que mon appartement”, a-t-elle confié.

La chef d’entreprise autrichienne Nadja Swarovski, leader de la marque, a affirmé que comme les chaussures de verre avaient une place centrale dans le scénario de Cendrillon, le modèle devait être “parfait”. Ainsi, pour créer la chaussure en cristal mythique du conte de fées classique, une équipe de 8 personnes a travaillé pendant 150 heures pour confectionner 6 versions différentes jusqu’à obtenir le modèle final, une merveilleuse pièce composée de 221 cristaux.

Un tel projet a motivé à produire plusieurs répliques de cette paire de chaussures, mais plutôt en acrylique, parce qu’elles sont plus économiques. Le film a inspiré de nombreux produits de marketing, comme des porte-clés, des décorations, etc.

14. Les chaussures “anti-gravité” de Michael Jackson

En 1988, le roi de la pop, Michael Jackson, sortait son clip de la chanson Smooth Criminal, dans lequel il a époustouflé ses fans en effectuant un mystérieux pas de danse où il défiait totalement les lois de la gravité.

Ce pas, au cours duquel son corps et celui de l’un de ses danseurs s’inclinait à 45° par rapport au sol, a inspiré la création de chaussures “anti-gravité” pour lesquelles Michael Jackson a déposé un brevet en 1996, et qu’il a ensuite portées lors de ses tournées et concerts.

Pour y parvenir, il a contacté deux inventeurs qui l’ont aidé à fabriquer ces chaussures qui fonctionnaient grâce à des taquets qui s’accrochaient à des vis fixes sur la superficie de la scène. De cette façon, le roi de la pop et ses danseurs pouvaient s’incliner à cet angle. D’après le résumé du brevet et les images de la United States Patent and Trademark Office des États-Unis, il s’agit d’une paire de chaussures perforées qui permet à une personne de s’incliner vers l’avant, au-delà du centre de gravité et sans perdre l’équilibre.

15. Le “téléphone-chaussure” de Max la Menace

La série tout public Max la Menace est sortie aux États-Unis en 1965 et peu de temps après, elle est devenue très populaire dans le monde entier. Il s’agit d’une parodie des films et des séries d’espionnage et elle était jouée par Don Adams, incarnant Maxwell Smart, l’agent 86, et Barbara Feldon, l’agent 99, qui est par la suite devenue son épouse.

Les deux agents étaient chargés de nombreuses missions, mais l’incompétence de Maxwell Smart causait toujours des problèmes. Malgré tout, il n’a jamais raté ses missions grâce à l’aide de l’agent 99 et le plus important, grâce à son infaillible “téléphone-chaussure”, un téléphone portable en avance sur son époque, dont le corps était une chaussure et qui possédait un clavier sur la semelle.

Peu de personnes s’imaginaient que ce téléphone-chaussure inspirerait un créateur britannique à concevoir un modèle similaire dans le but de réutiliser d’anciens téléphones portables à l’intérieur d’une chaussure : il sera baptisé “Walkie Talkie”. Avec ce prototype, l’utilisateur percevait une vibration dans le pied lorsqu’il recevait un appel, il devait retirer ses chaussures, rapprocher la chaussure de son oreille et discuter.

16. Les chaussures du mariage de Bella Swan, conçues par Manolo Blahnik

L’une des mariées les plus belles du grand écran était Kristen Stewart, lorsqu’elle incarnait Bella dans Twilight, l’une des sagas de vampires les plus romantiques du cinéma et de la littérature. L’un des accessoires les plus impressionnants du film étaient ses chaussures de mariée, créées exclusivement par le créateur espagnol Manolo Blahnik pour le film.

Par la suite, elles ont été commercialisées en blanc, noir et myrtille, et plus tard, elles ont inspiré de nombreuses marques à créer différentes répliques qui sont beaucoup plus accessibles. Sur la boutique en ligne Neiman Marcus, la version originale était vendue, mais elle est désormais épuisée. Mais sur eBay, elles sont proposées (avec les taxes) aux alentours de 1500 dollars.

La paire de chaussures, qui porte le nom de Swan en honneur au personnage, à bout rond, recouverte de satin et ornée de cristaux. Ces chaussures de luxe font désormais partie de la collection resort du créateur et continuent de faire rêver les jeunes filles.

Quel est ton modèle préféré ? Lequel aimerais-tu avoir dans ta garde-robe ? As-tu déjà dépensé une somme importante pour la paire de chaussures de tes rêves ? N’hésite pas à partager tes réponses dans les commentaires !

Photo de couverture Arroser / Wikimedia Commons, Chanel