Sympa
Sympa

16 Fois où les réalisateurs sont allés très loin dans la précision des détails

Certains cinéastes aiment ajouter à leurs films ce que l’on appelle des œufs de Pâques (ou easter eggs). Il s’agit de petits détails que seuls des spectateurs très attentifs remarquent immédiatement. Des communautés entières y sont consacrées sur les réseaux sociaux.

En entrant dans l’une d’elles, chez Sympa, on s’est demandé comment n’avions-nous pas remarqué des choses aussi évidentes auparavant. Maintenant, en connaissant leurs secrets, nous pouvons revoir ces films comme si c’était la première fois.

Les sourcils des habitants de Pandore

Avatar est, avec Titanic, l’une des plus grandes œuvres du réalisateur James Cameron. Dans cette histoire, les humains doivent se rendre sur la planète Pandora, où vivent les Na’vis, d’immenses créatures de couleur bleue. Afin de s’assurer que les membres de l’expédition ne se distingue pas des humanoïdes par leur apparence, chaque participant s’est vu préparer un avatar : un corps ressemblant aux Na’vis.

Bien que tous les personnages à la peau bleue des films soient semblables les uns aux autres, le spectateur peut voir deux différences extérieures entre les véritables habitants de Pandora et les humains qui arrivent sur la planète. Tout d’abord, les ingénieurs ont créé des avatars avec les cinq doigts habituels, alors que les Na’vis en ont quatre. De plus, les vrais humanoïdes n’ont pas de sourcils. Les rayures sur leur peau peuvent ressembler des sourcils, mais les Na’vis n’ont pas de poils. Les avatars, par contre, en ont.

La robe de Miss Détective au concours de talents

La robe colorée de l’héroïne de la comédie Miss Détective a été vue par tous dans le film. C’est difficile de ne pas se rappeler à quel point c’était drôle sur l’agent Grace. Mais seuls quelques-uns ont remarqué d’où était venue l’idée d’habiller un agent du FBI dans une telle tenue. Les personnages ont eu trop peu de temps pour trouver des vêtements pour le concours de talents. Ils ont donc simplement copié la tenue de la fille qui distribuait des prospectus à l’entrée de l’événement.

Le prix pour le jeu vidéo Matrix

Un autre détail que l’on ne peut discerner qu’en mettant le film en pause et en regardant attentivement est la récompense sur le bureau de Neo. Dans la quatrième partie de Matrix, la caméra passe au-dessus du bureau du protagoniste et révèle une statuette.

Il est écrit dessus qu’il est consacré au travail sur le jeu vidéo Matrix. Et ce jeu a été créé par Deus Machina, la société appartenant au personnage de Keanu Reeves. Le fait est que le prix a été décerné en 1999, l’année où le premier volet de la franchise est sorti. Les réalisateurs du film encouragent donc le public à se poser la question suivante : qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui est faux dans cette histoire ?

Les vêtements des personnages de Encanto : La Fantastique Famille Madrigal

Les vêtements des personnages du dessin animé Encanto : La Fantastique Famille Madrigal reflètent leur essence. Par exemple, la robe de Louise, le personnage le plus fort du film, comporte des images d’haltères, Dolores a des ondes sonores sur sa jupe car elle a une super ouïe, et Pepa a des symboles météorologiques, car son humeur détermine le temps qu’il fait dans la ville. Et si tu regardes bien, tu trouveras dans la tenue de chaque personnage quelque chose qui en dit long sur lui.

Le signe de la Veuve noire dans les dessins de Peter Parker

Dans le film Spider-Man de 2002, le personnage de Tobey Maguire avait des idées sur ce à quoi ressemblerait son costume de super-héros et ce que serait son symbole. L’une des options que Peter Parker avait écartées était la marque de Black Widow, une autre héroïne de Marvel Comics : il s’agit d’un sablier rouge, qui a été légèrement modifié dans les films, mais qui reste perceptible.

D’ailleurs, les fans ont une théorie sur la raison pour laquelle le costume de Spider-Man est rouge. Le super-héros a choisi cette couleur parce qu’elle est associée à sa petite amie préférée aux cheveux roux, Mary Jane.

Les lacets de chaussures de Forrest Gump

Seul le spectateur attentif remarquera que dans la scène où Forrest Gump est à l’arrêt de bus, ses baskets sont très sales, mais les lacets sont ultra blancs. Selon les fans du film, le héros du film montre ainsi qu’il fait de son mieux pour garder le cadeau de la femme qu’il aime. Pendant toutes ces années, Gump n’a pas cessé de porter ces chaussures et a tout fait pour qu’elles continuent à servir.

Il y a une autre hypothèse : cette fois, les téléspectateurs se souviennent des paroles de l’ami de Forrest, le lieutenant Dan, qui lui a appris à toujours prendre soin de ses pieds.

L’étagère du président Orlean dans Don’t Look Up : Déni cosmique

Dans Don’t Look Up, un livre écrit par la présidente Orlean, incarnée par Meryl Streep, revient sans cesse dans le cadre. Mais surtout, il y a des copies dans le bureau de l’auteure de l’œuvre elle-même. Selon le public, c’est ainsi que les réalisateurs ont décidé de montrer l’arrogance du personnage. C’est un comportement narcissique classique, selon eux.

La chaussure dans Vice-versa

Pixar aime laisser des œufs de Pâques dans ses dessins animés. C’est ce qui s’est passé avec le film Vice-versa, récompensé par un Oscar. Les téléspectateurs attentifs y ont trouvé un élément qu’ils connaissaient depuis longtemps. Nous parlons d’une chaussure, qui s’avère être, entre autres, dans la tête de l’héroïne. La même botte peut également être vue dans un film précédent du studio, WALL-E. C’est dans celle-ci que le petit robot faisait pousser une plante.

Nick Fury et Jules Winnfield sont la même personne

Une autre source inépuisable de messages cachés est constituée par les films Marvel. On pense que Nick Fury du Marvel Cinematic Universe et Jules Winnfield de Pulp Fiction sont la même personne. Les deux personnages sont liés par l’acteur qui les a joués, Samuel L. Jackson, et les mots que Jules prononce à la fin du film de Tarantino sont écrits sur la pierre tombale de Nick Fury.

Un cadre avec le journal dans Le Pôle Express

On peut voir un journal dans l’un des plans du film Le Pôle Express. Le nom du centre commercial Lone Pine Mall figure sur un panneau. Si tu penses avoir déjà vu cette combinaison de mots quelque part, ton intuition est correcte. C’était le nom du centre commercial dans le film Retour vers le futur de 1985. Les téléspectateurs ont même trouvé une explication à cette coïncidence : le film d’action Le Pôle Express se déroule à Noël en 1956 et les événements du film de Zemeckis en 1955. C’est-à-dire que les héros des deux films ont vécu au même moment. Cela signifie qu’ils pouvaient fréquenter les mêmes centres commerciaux.

Le logo Nike sur l’armure d’un chevalier

Dans le film Chevalier, les téléspectateurs ont discerné une marque qu’ils connaissaient : Nike, ou plutôt son insigne. Selon l’histoire, ça a été signé par le maître de l’armure du chevalier.

D’ailleurs, le fondateur de l’entreprise, qui fabrique des vêtements de sport, a donné son feu vert pour un tel easter egg dans le film. Et il a remarqué qu’il y a quelque chose d’autre qui le relie à ce film. Le nom de l’homme d’affaires est Philip Knight, ce qui signifie “chevalier” en anglais. Le film s’intitule The Story of a Knight (l’histoire d’un chevalier), ce qui, dans son cas, pourrait être interprété comme “L’histoire de Knight”.

La silhouette d’un homme dans les montagnes dans L’Odyssée de Pi

L’Odyssée de Pi est imprégnée de l’esprit de l’unité humaine et naturelle. Les scientifiques et les téléspectateurs l’ont remarqué. Certains plans de ce film sont bien plus symboliques qu’il n’y paraît au premier abord. Les cinéphiles ont discerné dans la représentation des montagnes et des collines vertes la silhouette allongée d’un être humain.

La plaque de la voiture dans Spider-Man : No Way Home

Selon les fans du Marvel, ces films mettent souvent en scène un obscur numéro de plaque de voiture. Par exemple, la plaque d’immatriculation de cette voiture de Spider-Man : No Way Home renvoie les spectateurs à la bande dessinée de 1963 où le super-héros rencontre pour la première fois le méchant Octopus.

Le Dr. Toad au générique de Mme Doubtfire

Peu d’entre nous regardent attentivement les crédits à la fin des films. Mais c’est là que résident parfois les détails intéressants, comme dans le cas de Madame Doubtfire. Le rôle du barman est joué par un certain acteur sans nom ni prénom. À la place, son pseudonyme : Dr. Toad.

En fait, c’est le demi-frère de l’acteur Robin Williams, Robert dont le surnom est Todd. Peut-être que l’homme n’a pas voulu donner son vrai nom parce qu’il n’est pas du tout acteur, l’œuvre de sa vie a toujours été la viticulture.

Les pieds nus d’Hector dans le dessin animé Coco

Hector a les pieds nus la plupart du temps dans Coco. Ce n’est qu’à la fin de l’histoire qu’il apparaît portant des chaussures. De cette façon, on montre au public que les proches ont accepté le personnage et lui ont permis d’atteindre la chose la plus sacrée, toute la famille Rivera étant dans le commerce de la chaussure.

Le col de Peeta Mellark

Dans Hunger Games : La Révolte — Partie 1 Peeta parle à Katniss à travers la télévision. Tous ceux qui se trouvent devant l’écran écoutent attentivement le gagnant des Hunger Games, mais seule sa partenaire se rend compte qu’il est forcé de faire ce discours. Les réalisateurs ont également laissé dans ce plan un indice au spectateur que le héros ne livre pas volontairement le texte : il suffit de regarder son col pointu qui semble le menacer comme une pointe de couteau.

Parmi les détails suivants, quels sont ceux que tu avais déjà remarqués en regardant le film ? Et toi, as-tu d’autres easter eggs à partager avec nous ?

Sympa/C’est curieux/16 Fois où les réalisateurs sont allés très loin dans la précision des détails
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire