Sympa

8 Méchants du cinéma qui n’apparaissent que très peu de temps dans le film

La construction d’un méchant cinématographique est un énorme défi pour les acteurs, les scénaristes et les réalisateurs qui interviennent dans le film. Par conséquent, il est très important que le public se souvienne de lui bien que son rôle de personnage soit hostile et mauvais.

Chez Sympa, nous avons compilé certains méchants du cinéma qui sont parvenus à rester dans l’esprit du spectateur, même lorsque leur participation dans le film est minime.

1. Pinhead (Hellraiser : Le Pacte)

Ce personnage au visage pâle couvert de clous sur toute la surface de sa tête chauve, était un méchant du cinéma qui a laissé une trace importante dans l’esprit du public et dont le physique est reconnaissable, même pour une personne qui n’a pas vu le film. Il s’agit de Pinhead, de Hellraiser : Le Pacte (1987). Le film est basé sur le roman de Clive Barker qui raconte l’histoire d’un mystérieux cube qui, une fois activé, ouvre un portail qui laisse place à d’étranges créatures, les cénobites.

Pinhead est le leader des cénobites qui, avec d’autres méchants, jouent avec les désirs et les faiblesses de personnes jusqu’à les pousser à leur limite. Interprété merveilleusement par l’acteur Doug Bradley et bien qu’il soit le visage principal de la publicité du film, il n’y apparaît qu’une dizaine de minutes.

2. Hannibal Lecter (Le silence des agneaux)

Un autre des méchants les plus célèbres, également nommé comme le méchant numéro un de tous les temps par l’American Film Institute, est le Dr. Hannibal Lecter, du film Le silence des agneaux (1991). Un psychiatre brillant avec un passé rempli d’horreur, ce tueur en série fait des choses atroces à ses victimes tout au long de la saga.

En plus d’être joué merveilleusement bien par Anthony Hopkins, ce qui lui a permis de recevoir plusieurs reconnaissances dans sa carrière, le macabre Dr. Lecter n’est resté que 16 minutes à l’écran dans le premier film. Cela ne veut pas dire que ce personnage n’est pas resté gravé dans nos mémoires dès la première minute. Il est reconnaissable instantanément par son costume de prisonnier rempli d’accessoires sécurisés et, surtout, par le masque qui l’empêchait de mordre.

3. Dark Vador (Star Wars)

Son costume totalement noir, son masque qui laisse parfois échapper un étrange souffle et pas des moindres, et sa voix grave, rendent ce personnage l’un des plus téméraires de la saga des films Star Wars.

Dark Vador, né sous le nom d’Anakin Skywalker, a évolué de plus en plus à chaque nouveau volet, au point de montrer sa vulnérabilité et quelques-uns de ses points faibles. Cependant, dans le premier film (1997), il fait une apparition de 12 minutes. Quoi qu’il en soit, l’interprétation de David Prowse et James Earl Jones (voix) ont marqué le chemin de l’esthétique et du style du personnage pour les les représentations suivantes.

4. Jigsaw (Saw)

Le terrifiant Jigsaw est un tueur en série qui tend des pièges mortels à ses victimes pour tester leur volonté de survivre face à un opposant (une autre victime, en d’autres mots). Dans Saw (2004), le premier volet de la saga, l’identité de l’assassin est totalement inconnue, tenant en haleine le spectateur. Finalement, il a été révélé que le cruel Jigsaw est, en réalité, John Kramer (incarné par Tobin Bell), un patient atteint de cancer, qui a été pris en charge au départ par le personnage principal, le docteur Lawrence Gordon.

L’intrigue va prendre un tournant inespéré, le corps sans vie de Jigsaw se lève doucement, regarde la caméra et se révèle comme étant l’assassin. Techniquement, le méchant n’apparaît que 2 minutes pendant le film.

5. Freddy Krueger (Les griffes de la nuit)

S’il y a bien un méchant du cinéma qui a terrorisé des milliers de personnes (surtout des enfants et des adolescents), il s’agit bien de Freddy Krueger, le personnage principal du film Les griffes de la nuit (1984). Ce premier volet raconte l’histoire de Nancy Thompson et ses amies, qui seront les victimes de Freddy. Sa première apparition à l’écran est dans la scène où Tina, l’une des jeunes filles, rêve et Freddy interrompt son rêve.

Cette scène est devenue extrêmement célèbre parce qu’elle donne particulièrement la chair de poule, mais le plus curieux est que le méchant n’est présent que 7 minutes. Bien que l’interprétation soit brève, Robert Englund, l’acteur qui l’incarne, a fait un merveilleux travail pour que son personnage reste gravé dans nos mémoires.

6. Lord Voldemort (Harry Potter)

L’antagoniste d’Harry Potter, le jeune sorcier qui a su conquérir le cœur de nombreuses personnes dans le monde entier, est le détesté Lord Voldemort. Né en tant que Tom Ryddle, ce méchant au corps pâle et la voix grave représente une menace dans Harry Potter à l’école des sorciers (2001), le premier volet de la saga. Harry doit se confronter à son rival à la fin du film, de manière très brève. Le plus étrange est qu’il tient en haleine toutes les intrigues, cassant le schéma à la fin de l’histoire, dans Harry Potter et les Reliques de la Mort (2010 et 2011).

Malgré ce qui a été dit précédemment, Ralph Fiennes est chargé de donner vie au personnage de Voldemort et il a construit un méchant mémorable, cruel et sans scrupules. Sa première apparition ne se produit que dans le quatrième film, Harry Potter et la Coupe de feu (2005) et nous ne le retrouvons que 15 minutes.

7. Norman Stansfield (Léon)

Gary Oldman est connu pour interpréter des méchants et, sans aucun doute, Norman Stansfield est l’un des meilleurs. Ce personnage, présent dans le film Léon (1994), est un agent de la DEA très intelligent, mais corrompu, imprévisible et sans scrupules.

Bien qu’il ne passe pas beaucoup de temps à l’écran, Gary Oldman est parvenu à lui donner suffisamment d’énergie et à lui permettre de ne pas tomber dans l’oubli.

8. John Doe (Seven)

John Doe (Kevin Spacey), un tueur en série qui commet ses crimes représentant les sept péchés capitaux (ce qui explique le nom du film), passe le plus clair de son temps en ennemi invisible travaillant dans les ombres et jouant continuellement avec les personnages principaux, les détectives William Somerset (Morgan Freeman) et David Mills (Brad Pitt).

Lorsque le cruel John Doe se rend à la police, près de 90 minutes se sont déjà écoulées depuis le début du film. La froideur et le manque de regret dans le jeu d’acteur de Kevin Spacey font de lui l’un des méchants les plus terrifiants de l’histoire du cinéma.

De toutes les scènes citées dans l’article, laquelle a eu le plus d’impact sur toi ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !