Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Films qui donnent dès le début un indice sur la fin, mais peu d’entre nous l’ont remarqué

Il est bien connu que lorsqu’on regarde un film une deuxième fois, on y découvre beaucoup plus de choses. De nombreux réalisateurs nous laissent intentionnellement des indices, et ils le font souvent au tout début du film. Par exemple, savais-tu que dans Le Parrain, les oranges sont un présage sinistre des combats à venir ?

Chez Sympa, nous complétons aujourd’hui notre liste de détails filmographiques difficiles à remarquer du premier coup. Attention : si tu n’as jamais vu l’un des films cités ci-dessous, tu risques de tomber sur des spoilers. Et, bien évidemment, un petit bonus t’attend à la fin de l’article. Te souviens-tu de Belle dans La Belle et la Bête ? Eh bien, ce n’est pas pour rien qu’elle porte une robe bleue.

1. Us, 2019

Les sosies apparaissent à l’écran exactement au moment où Adelaide remarque l’heure sur l’horloge : 11h11. Cependant, les spectateurs attentifs ont sûrement déjà aperçu ces nombres bien avant cette scène-là, bien qu’ils ne soient pas toujours évidents :

  • Dans l’une des premières scènes du film, en guise de cadeau d’anniversaire, Adelaide choisit à la foire un T-shirt avec le numéro 11.
  • Ce même personnage rencontre à la plage un homme tenant une pancarte où il est écrit Jeremiah 11:11. Il s’agit en fait d’une référence à la Bible, et la citation exacte du livre saint est la suivante : “Voici, je vais faire venir sur eux des malheurs Dont ils ne pourront se délivrer. Ils crieront vers moi, Et je ne les écouterai pas”. À ce moment-là, il est déjà possible de deviner que les héros devront bientôt faire face à quelque chose qu’ils ne pourront pas surmonter.

Ce nombre est utilisé tout au long du film.

  • Lorsque les doubles apparaissent en ville, l’un d’eux a “11:11” gravé sur le front.
  • Lorsque la famille des personnages principaux regarde le journal télévisé, nous voyons que c’est la chaîne 11 qui est allumée.
  • On trouve même ce nombre dans des objets qui semblent à première vue complètement innocents. Par exemple, les ciseaux représentent 2 lames (un autre indice sous-entendant les jumeaux) qui rappellent le chiffre 11.
  • Il en va de même pour le T-shirt du personnage principal : à première vue, le symbole “H” ressemble à “11”, mais les vêtements d’Adelaide ont aussi une autre signification : “Tho” se traduit par “lapin”, et cet animal est un autre symbole de ce film.

2. Shining, 1980

Les fans de Shining essaient désespérément de prouver que l’hôtel Overlook, montré dans le film, est plus petit à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il font même des plans détaillés de l’établissement, en comparant les images faites des deux côtés.

Dans le film, le réalisateur Stanley Kubrick a souhaité modifier la perception d’Overlook pour tenir en haleine le spectateur et montrer progressivement l’évolution du comportement de Jack Terrance. Ainsi, certains téléspectateurs auraient pu deviner sa folie bien avant qu’elle ne devienne évidente.

3. Les Infiltrés, 2006

Dans Les Infiltrés, qui a reçu l’Oscar du meilleur film, Martin Scorsese a utilisé le symbole de la croix en guise de présage : l’apparition d’une croix signifiait que du sang serait bientôt versé. D’ailleurs, un procédé du même genre a aussi été utilisé dans Le Parrain : avant la mort de l’un des personnages, les cinéastes nous montraient des oranges bien juteuses.

Et le tout premier film où cette astuce a été utilisée est Scarface, en 1932, dans lequel le réalisateur du film a également utilisé le symbole de la croix.

4. The Thing, 1982

Te souviens-tu de la scène de début ? Un hélicoptère avec des scientifiques étrangers poursuit un chien et atterrit près de la station où se trouvent les personnages principaux. Un des passagers leur crie quelque chose d’incompréhensible, puis tire.

Bref, ce charabia n’est rien d’autre que du norvégien. Et le scientifique a crié : “Éloignez-vous de lui, bon sang ! Ce n’est pas un chien, mais une créature qui fait semblant d’être un chien !” On se demande si les gens qui comprennent le norvégien ont eu autant de plaisir que nous à regarder la suite du film.

5. Total Recall, 1990

Après avoir regardé ce film culte, certains téléspectateurs étaient convaincus que la fin est heureuse, alors que d’autres pensaient au contraire que ce happy end n’est rien d’autre qu’un rêve artificiel, et cette théorie s’est, en effet, avérée être la bonne.

Au début du film, le protagoniste Douglas Quaid contacte la société Recall. Un employé de l’entreprise lit à voix haute le nom du programme qui est transplanté dans la mémoire du personnage : “Une nouveauté ! Ciel bleu sur Mars”.

Et maintenant, souvenons-nous de la scène finale : l’atmosphère de la mystérieuse planète rouge est dégagée, et le ciel devient bleu.

6. Le Silence des agneaux, 1991

Dans sa toute première conversation avec Clarice, le docteur Lecter mentionne qu’il a mangé du foie avec des haricots et bu un excellent chianti. Et il ne s’agit pas seulement d’une menace, mais d’un message pour le spectateur.

Dans le roman, sur lequel est basé le film, il est mentionné que les criminels dangereux et mentalement instables doivent prendre des médicaments contenant des inhibiteurs de la monoamine oxydase. Et ces pilules sont totalement incompatibles avec les produits suivants : le foie, les haricots et le vin.

Il existe une théorie selon laquelle Lecter aurait ainsi laissé sous-entendre à Clarice et au spectateur qu’il ne prend plus ses médicaments et qu’il a l’intention de s’évader, ce qu’il a d’ailleurs finalement réussi à faire.

7. Saw, 2004

Au début du film, le spectateur voit John Kramer allongé sur un lit d’hôpital. Ça n’a duré que quelques secondes, et bien évidemment, peu de gens ont remarqué le dessin dans le coin droit. Il s’agit en fait du dessin de l’un des pièges mortels que l’antagoniste principal a conçu pour ses victimes. Bref, c’est l’un des indices les plus évidents laissés par le réalisateur pour découvrir qui est le méchant du film.

8. The Truman Show, 1998

Dans l’une des premières scènes, nous pouvons brièvement apercevoir un petit flacon de vitamine D. C’est un indice pour les spectateurs curieux : c’est la vitamine que doivent consommer les gens qui ne passent pas assez de temps au soleil. Et, comme on le découvre plus tard, dans le Truman Show tout est artificiel, même la lumière du soleil.

9. Shutter Island, 2010

Dans le film, il y a un détail, petit mais crucial, qui permet de bien comprendre l’intrigue. Lors de sa conversation avec l’inspecteur, la patiente demande de l’eau. Mais quand la femme boit, le verre qu’elle tenait dans sa main disparaît soudainement.

Le personnage principal, Teddy Daniels, déteste l’eau, car trop de souvenirs négatifs y sont associés. Le verre disparu montre donc en quelque sorte son état mental : c’est comme s’il refusait la réalité, la changeait pour ne plus voir une chose qu’il déteste tant.

D’ailleurs, nous voyons cette scène à travers ses yeux, c’est donc un des indices qui nous montre que le personnage est pour le moins que l’on puisse dire, légèrement dérangé. Ce n’est pas surprenant, car Martin Scorsese est un vrai génie en ce qui concerne les indices : ses films s’en passent rarement.

Bonus : La Belle et la Bête, 1991

Disney a très élégamment distingué Belle des autres personnages, nous indiquant ainsi que ce personnage est spécial. Non, elle n’est pas incroyablement belle, intelligente, ou quoi que ce soit d’autre, mais elle est habillée en bleu vif. Et aucun autre villageois ne porte de vêtements de cette couleur.

Alors, as-tu appris des choses grâce à notre article ?
Et toi, as-tu déjà remarqué des indices essentiels dans tes films préférés ?
N’hésite pas à donner ton avis et à partager ton expérience avec nous
dans les commentaires !

Photo de couverture The Departed / Warner Bros.