Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Raisons pour lesquelles un voyage en gondole à Venise coûte si cher (Les Vénitiens ne sont pas les seuls à le savoir)

Les gondoliers de Venise ne sont pas seulement des bateliers, mais aussi une caste d’élite. Au lieu d’être un simple moyen de transport, la gondole est devenue la principale attraction touristique, et les étrangers sont prêts à payer extrêmement cher pour une balade romantique le long des célèbres canaux de Venise.

Sympa a décidé de découvrir à quoi ressemble la vie et le travail des gondoliers, dans le but également de découvrir pourquoi un simple voyage en gondole est un service qui coûte aussi cher.

Où peut-on apprendre à être gondolier ?

Les jeunes Vénitiens commencent à aller à l’école à l’âge de six ans. De 14 à 19 ans, ils choisissent une spécialité, afin de poursuivre leurs études secondaires. La manœuvre des gondoles ou d’autres moyens de transports maritimes fait justement partie de ces spécialités et sont très populaires. Étudier dans de telles écoles est quelque chose de très prestigieux, donc très cher : environ 4 000 € par an. En plus des cours habituels, les futurs gondoliers suivent de nombreux cours d’éducation physique. La plupart des cours sont pratiques, car les étudiants s’entraînent directement sur les canaux étroits de Venise.

Le femme gondolière

Il n’est pas rare de voir des filles dans les écoles de gondoliers. Mais peu d’entre elles réussissent les examens leur permettant de travailler dans cette spécialité. Dans l’association des gondoliers, on a tendance à dire que ce n’est pas un travail pour les femmes. Il n’y a actuellement que trois femmes gondolières. En 2009, pour la première fois en 900 ans, Giorgia Boscolo est devenue une batelière certifiée. Son amour pour ce métier lui a été transmis par son père, qui était lui-même gondolier.

La gondolière la plus célèbre est l’Allemande Alexandra Hai. Pendant longtemps, elle a travaillé sans licence, et c’est seulement grâce au tribunal qu’elle a obtenu le droit d’exercer ce métier.

Combien gagnent-ils ?

Les revenus des gondoliers sont l’une des raisons pour lesquelles l’intérêt pour la profession a augmenté. Ils gagnent pratiquement les meilleurs salaires de toute la ville de Venise, environ 12 500 € par mois. A titre de comparaison : un chauffeur de bateau-taxi gagne environ 3 500 €, un plombier 1500 €, un policier 2500 €, et le propriétaire d’une cafétéria 4000 €.

La population locale n’aime pas beaucoup les gondoliers, et les considère comme très insolents. Peut-être que cela est dû à une certaine jalousie envers leur travail aussi bien rémunéré.

Horaires quotidiens et tarifs

Prix officiel pour ce service : 30 minutes coûtent 80 €, et après 19h00 elles valent 100 €. Si tu loues une gondole à Rialto ou San Marco, un voyage bien plus court te coûtera le même prix.

Les gondoliers travaillent par équipes de 72 personnes et à chaque trois jours, l’équipe est remplacée par une nouvelle pour un autre intervalle de 72 heures. La journée de travail débute à 9h00 et s’étend jusqu’au dernier client. D’ailleurs, le gondolier, en tant que propriétaire unique de son bateau, peut travailler moins s’il le désire, comme par exemple en hiver, quand il y a peu de touristes.

Les bénéfices nets sont d’environ 25 % des revenus. Le reste est consacré à l’entretien de la gondole et aux différentes contributions.

Caste d’élite

On estime qu’à Venise, il n’y a que 425 gondoliers. En réalité, ce chiffre est très variable, et il est difficile de connaître les données précises. Au total, il y a plus de 430 gondoliers certifiés, qui sont ceux qui possèdent leur propre gondole. De plus, il y a 150 bateliers titulaires d’un permis de gondole qui peuvent remplacer les gondoliers si ces derniers tombent malades.

Une autre croyance veut que cette profession ne se transmette que par le père. C’est faux. N’importe qui peut étudier et travailler, il n’y a pas de lois qui interdisent ou limitent cette activité. La principale difficulté est de passer l’examen, qui peut nécessiter plusieurs années pour être obtenu. Il est effectivement beaucoup plus facile pour les enfants de gondoliers de réussir cet examen, car beaucoup d’entre eux apprennent à ramer dès leur plus jeune âge.

Signe caractéristique

Beaucoup de touristes reconnaissent les gondoliers de loin grâce à leur maillot rayé et à leur chapeau de paille. Mais tout n’est pas si simple, l’uniforme de gondolier est strictement réglementé. Par exemple, les rayures ne peuvent être que bleues ou rouges, d’une largeur de 2,5 cm, et le pantalon doit être noir et classique. Jusqu’à récemment, seules les chaussures noires étaient autorisées, mais maintenant, les gondoliers peuvent en choisir la couleur.

Les gondoliers ont tout de même le choix entre porter le chapeau ou non. En raison de l’inconfort, beaucoup ignorent ces chapeaux très voyants. En hiver, l’Association des Gondoliers permet l’utilisation de vestes et de foulards noirs à rayures.

Traditions

L’île de Venise compte environ 50 000 habitants. Par rapport à l’énorme flux touristique, la vie est devenue très chère pour les Vénitiens, et il est de plus en plus inconfortable pour eux de vivre dans leur propre ville. Les gondoliers ne font pas exception. C’est pourquoi il n’est pas surprenant qu’en dehors de leurs heures de travail, on ne les voit presque jamais sur leurs bateaux.

Il y a encore tout juste 50 ans, Venise n’était pas aussi populaire auprès des touristes, et le métier de gondolier n’était pas considéré comme si prestigieux. À cette époque, les bateliers suivaient une tradition : chaque dimanche, ils faisaient des sorties sur l’eau avec toute leur famille.

Pour le prix d’une voiture

C’est un plaisir coûteux que d’avoir sa propre gondole. Le prix moyen pour une telle embarcation est de 30 à 90 000 €. Un menuisier spécialisé peut fabriquer une gondole en quelques mois selon des dimensions et un aspect physique strictement établis. Une gondole peut servir 20 ans ou plus, selon l’entretien qu’on lui accorde.

Comme pour une voiture, on peut économiser ou acheter une gondole d’occasion. Mais à ce prix s’ajoutent différents services et frais supplémentaires. Par exemple, un stationnement d’un an coûte environ 700 €.

Règles de circulation sur l’eau

Certains gondoliers se poussent parfois du pied sur les murs des maisons pour passer certains endroits étroits. C’est plus simple, mais selon les règles, c’est interdit. Si un étudiant commet une telle erreur, il ratera immédiatement son examen. Un professionnel doit savoir traverser n’importe quel type de passage uniquement en utilisant sa rame, et sans rien toucher.

Il existe également d’autres règles de circulation sur l’eau. Par exemple, à la tombée de la nuit, il est obligatoire d’allumer une lanterne à l’arrière de la gondole. Si un batelier l’oublie, il devra payer une amende de 150 €. La principale interdiction est d’aller en mer. À chaque carrefour, il y a des feux de signalisation, mais les professionnels ne leur font pas confiance, et préfèrent crier à haute voix pour informer les autres bateliers de leur arrivée.

Alors, que penses-tu de cet article ? As-tu déjà eu l’occasion de faire un tour de gondole à Venise ?Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les autres personnes de ton entourage !