Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Dans les écoles danoises, les enfants suivent des cours pour apprendre l’empathie

L’éducation est l’une des choses les plus importantes dans la croissance et le développement d’un enfant. Beaucoup de valeurs proviennent de leur cercle familial, mais quelques institutions ont aussi pour vocation de leur enseigner certains principes dès l’école. Au Danemark, par exemple, les enfants ont l’opportunité d’apprendre l’empathie en classe, afin de devenir des adultes heureux et épanouis qui pourront transmettre cette qualité aux générations à venir.

Sympa considère qu’apprendre à être empathique dès le plus jeune âge est important pour identifier, comprendre et reconnaître les sentiments des autres, et pour avoir la capacité de bien s’intégrer dans la société. C’est pour cela que nous cautionnons ce système éducatif qui est un exemple à suivre.

Ce qui se cache derrière le bonheur au Danemark

Selon un rapport sur le bonheur mondial (World Happiness Report), le Danemark est considéré comme l’un des pays les plus heureux du monde. Il est probable que l’éducation des enfants y soit pour beaucoup, car dans ce pays où l’éducation est obligatoire pour les bambins âgés de six à seize ans, en plus des matières habituelles, ils ont aussi droit à un cours pour apprendre l’empathie.

Un cours pour apprendre à comprendre les autres

La maîtresse et écrivaine danoise Iben Sandahl est la fondatrice de The Danish Way (“La méthode danoise”). Dans sa publication intitulée Class Time (“Temps de classe”), elle affirme qu’octroyer un temps pour que les élèves puissent s’engager pour leur développement mental est fondamental pour qu’ils puissent avoir une meilleure compréhension et qu’ils s’acceptent mieux eux-mêmes ainsi que les autres. Chaque semaine, les enfants ont droit à une heure de cours sur ce thème. En apprenant ce qu’est l’empathie, ils peuvent avoir une vision plus large du bien-être, tant à l’école que dans leur vie quotidienne.

Elle a mentionné les objectifs de ce cours, mais le plus important, c’est encore que les enfants se sentent à l’aise et qu’ils soient dans un environnement où ils se sentent suffisamment en confiance pour parler avec les autres de leurs soucis. L’une des choses fondamentales est que tout le monde montre du respect, et après que quelqu’un a exprimé ses sentiments, il doit écouter ce que pensent ses camarades pour résoudre le problème. Selon l’auteure, cette méthodologie a été introduite dans le système éducatif du Danemark dès 1993 et a été annexée en tant que matière à part entière à raison d’une heure de cours par semaine.

La méthodologie pour enseigner l’empathie

En cherchant la raison qui expliquait le bonheur des Danois, les auteures Iben et Jessica Alexander ont publié un livre dans lequel elles ont tenté de percer le secret et de comprendre de manière complète la méthode d’enseignement de l’empathie auprès des enfants. Elles ont dévoilé que la clé n’était pas la richesse, le système social ou le gouvernement, mais bel et bien l’éducation, car les parents y sont pour beaucoup dans le comportement des enfants. En enseignant aux petits à être heureux et résilients, tout en ressentant une certaine confiance émotionnelle, on peut leur donner l’opportunité de devenir des adultes responsables qui transmettront à leur tour ce bonheur et qui partageront ces mêmes valeurs avec leurs propres enfants.

L’importance de l’empathie

Comme elles l’évoquent dans le livre, la méthode d’éducation des parents n’est pas la seule raison qui se cache derrière le bonheur danois, mais c’est sans conteste un élément important. D’autres facteurs permettent aux enfants de jouer pour apprendre, d’être authentiques pour prendre confiance en eux, de pouvoir voir les choses sous une perspective différente, de comprendre le sens de la négociation, et d’apprendre à se sentir à l’aise et se connecter avec les autres.

Dans un entretien, Jessica Alexander a réaffirmé que permettre aux enfants de se sentir libres lorsqu’ils jouent leur permet de développer les capacités nécessaires pour comprendre les autres. Après tout, peu importe si un enfant n’est pas doué dans une discipline. S’il n’arrive pas à s’entendre avec ses pairs et qu’il n’est pas empathique avec les autres, il est fort probable qu’il n’arrive pas aussi loin dans la vie qu’on l’espérait. Il est donc important d’enseigner aux enfants en bas âge l’empathie, la camaraderie et le travail en équipe.

Alors, que penses-tu du système éducatif danois ?
Et toi, considères-tu que les autres pays devraient suivre l’exemple du Danemark ?
N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture Klaus Vedfelt / Getty Images