Sympa
Sympa

Depuis des années, les scientifiques essaient de trouver les réponses aux questions posées par les enfants

D'après l'Institut Britannique d'Ingénierie et de Technologie, 83% des parents ne savent pas répondre aux questions de leurs enfants. Il semblerait que la plupart d'entre eux redoutent le fameux "pourquoi" des enfants curieux. De plus, deux tiers des participants ont confessé qu'il leur était plus facile de mentir que d'admettre qu'ils ne connaissaient pas la réponse. Mais ne juge pas trop vite ces pauvres parents : même les scientifiques sont encore loin de tout savoir.

Sympa a dressé une liste de questions infantiles capables de déconcerter n'importe quel adulte.

1. Jusqu'à quel âge peut-on vivre ?

La longévité d'un individu est la durée de vie pour laquelle il est programmé en tant qu'espèce biologique. À ce titre, il a été prouvé scientifiquement que les femmes avaient une espérance de vie plus élevée que les hommes. D'après le Livre des Records, la personne la plus âgée du monde était la Française Jeanne Calment, morte en 1997 à l'âge de 122 ans. Toutefois, en 2017, on a appris l'existence d'un grand-père indonésien, Ghoto, qui aurait vécu 146 ans. Ses papiers ont été authentifiés : Mbath Gotho est vraiment né en décembre 1870.

Mais le record peut encore être battu : on ne connaît pas l'âge maximum que peut atteindre un être humain.

2. Pourquoi avons-nous différents types de sang ?

Les différences de composition du sang humain ont été découvertes au début du XXème siècle. On doit cette découverte au chercheur viennois Karl Landsteiner en 1900. Ses expériences ont permis de classer le sang en quatre groupes : 0 (I), A (II), B (III) et AB (IV). Aujourd'hui, le sang d'un donneur est sélectionné en prenant en compte la compatibilité maximale des antigènes, c'est-à-dire une certaine structure à la surface des cellules. Si elles sont différentes de celles du receveur, le corps ne les acceptera pas.

Toutefois, la question de savoir pourquoi nous avons différents types de sang reste ouverte. Il existe une version selon laquelle les humains n'avaient autrefois pas d'antigènes et que le sang était uniquement du groupe O. La formation des antigènes aurait été influencée par le climat, l'alimentation et d'autres facteurs externes.

3. Pourquoi tournons-nous en rond lorsque nous avons les yeux fermés ?

Tu connais certainement cette théorie selon laquelle lorsqu'une personne se perd, elle se met à tourner en rond. Il se produit la même chose si l'on ferme les yeux : on commence par prendre une direction puis à faire des cercles.

Jan Souman, chercheur à l'Institut Max Planck de Cybernétique Biologique, en Allemagne, a réalisé une série d'expériences et a découvert que ce fait était directement lié à l'absence d'un point de référence dans l'espace. Sans avoir d'objectif devant les yeux, un individu se fie à ses autres sens et dévie progressivement de sa ligne. Mais il existe d'autres explications possibles, basées sur l'asymétrie du corps : une jambe peut être plus musclée et plus longue que l'autre, si bien que le pas effectué par cette jambe est légèrement plus grand.

4. Comment les animaux anticipent-ils un tremblement de terre ?

On sait depuis l'an 373 avant JC que les animaux sont capables de prévoir un tremblement de terre, car ils avaient quitté la ville grecque d'Hellas quelques jours avant la catastrophe. Depuis, l'homme a été témoin de cette étonnante capacité à plusieurs occasions, tant chez les animaux domestiques que sauvages.

Depuis les années 70, les scientifiques tentent de découvrir les raisons de ce comportement animal. Ils l'associent à leur capacité auditive aiguë, et aussi à leur aptitude à réagir à l'inclinaison de la Terre, aux changements des eaux souterraines, et aux champs électriques magnétiques.

5. Pourquoi "tombons-nous" lorsque nous dormons ?

Cette sensation, qui porte le nom scientifique de "secousse hypnique", s'explique par la contraction involontaire des muscles. Certains scientifiques l'associent aux réflexes des primates. Lorsqu'ils dorment dans les branches des arbres, ces secousses leur permettent de ressentir le vide, et de garder leur corps dans une position stable.

Selon une autre version, une "secousse hypnique" peut être due à un changement de l'activité du sommeil. Au moment où nous sursautons, les deux systèmes cérébraux luttent pour le contrôle du corps, et le mouvement brusque est la dernière décharge d'énergie accumulée pendant la journée.

6. Comment fonctionne un vélo ?

Posons la question en d'autres termes : "Qu'est-ce qui fait qu'un vélo avance et ne tombe pas ?". Jusqu'à un passé récent, cette question trouvait sa réponse dans les propriétés de la physique que l'on apprend à l'école : l'inertie gyroscopique (la capacité d'un corps qui se déplace rapidement à conserver sa position dans l'espace), et l'effet de caster (direction constante basée sur la force centrifuge).

Mais en 2011, l'ingénieur américain Andy Ruina a construit un modèle de vélo original qui a réfuté ces deux affirmations, mais a quand même continué à avancer en conservant son équilibre. Et si les scientifiques avaient déjà des doutes sur l'effet gyroscopique, désormais ils savent que l'axe de la fourche avant n'a pas besoin d'avoir une conception spéciale. Même si dans ce cas, le vélo ressemblerait davantage à un scooter.

7. Pourquoi la glace est-elle glissante ?

Les scientifiques ont découvert que son caractère glissant était dû à la formation d'une fine couche d'eau à la surface de la glace. Mais on ne sait pas exactement comment elle se forme.

Les physiciens pensent qu'elle est due au fait que la température de fusion de la glace diminue lorsque la pression augmente. Ainsi, lorsque tu es debout sur la glace, la couche supérieure fond, ce qui entraîne la formation d'eau et le glissement. Mais si tu te déplaces, la zone où tu te trouvais va de nouveau geler. D'autres affirment que la glace ne fond pas à cause de la pression, mais de la friction. Un autre groupe de sceptiques est persuadé que cela est lié aux propriétés naturelles de la glace, qui aurait de toute façon une couche liquide, indépendamment des facteurs extérieurs.

8. Pourquoi les gens sourient-ils ?

D'après le psychologue américain Paul Ekman, il n'existe pas moins de 18 motifs de sourires. Parmi eux se trouvent le bonheur, la honte, la séduction, le sarcasme et bien d'autres.

Chez les primates, le sourire exprime également une large gamme d'émotions. Initialement, ils montraient leurs dents pour exprimer l'agression. Mais au fil de leur évolution, ils ont commencé à maîtriser un autre type de sourire, exprimant la soumission à un dominant.

Le "sourire reflet" est observé chez l'être humain même avant sa naissance. Il devient conscient à 45 jours. Certains chercheurs ont émis l'hypothèse que le sourire aidait les enfants à manipuler leurs parents : ils l'utilisent pour que les adultes leur sourient en retour.

9. Quand les requins dorment-ils ?

Pourquoi cette question ? Parce que pour survivre, les requins doivent être en mouvement permanent. Et ce pour deux raisons : tout d'abord, les requins n'ont pas de vessie natatoire, si bien que s'ils s'arrêtent de nager, ils cessent de flotter ; ensuite, les muscles de leur mâchoire sont incapables de pomper l'eau à travers leurs branchies.

Pendant des années, les scientifiques étaient convaincus que ces prédateurs ne savaient tout simplement pas se reposer, jusqu'à ce que des pêcheurs mexicains découvrent des grottes sous-marines pleines de requins qui se tenaient là de façon pacifique. Les ichtyologues n'affirment pas avec certitude que les requins s'y rendent pour dormir, mais certains suggèrent qu'ils accèdent là à un état proche de la transe.

Bonus : où trouver les réponses

Naturellement, les chercheurs de l'Institut d'Ingénierie et de Technologie n'ont pas tellement apprécié les résultats de l'enquête évoquée au début de cet article. Si bien que, avec l'aide du portail britannique pour les parents, Mumsnet, ils ont décidé de publier sur Twitter des réponses aux questions les plus difficiles du monde de la science et de la technologie.

Toi aussi tu peux mettre à l'épreuve tes connaissances avec le hashtag #AskTheEngineers.

Quant à nous, comme d'habitude, nous attendons tes histoires et ton avis dans les commentaires.

Photo de couverture Pixabay
Sympa/C’est curieux/Depuis des années, les scientifiques essaient de trouver les réponses aux questions posées par les enfants
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire