Sympa

Les internautes ont raconté des histoires réelles auxquelles il est difficile de croire

----
61k

Il nous semble parfois que les coïncidences peu probables ne se produisent que dans les films, mais c’est totalement faux, et les internautes nous le prouvent : ils ont partagé avec nous des histoires que nous croyions impossibles dans la vie réelle.

En préparant cette sélection, Sympa aussi n’arrivait pas à croire que certaines situations soient vraiment arrivées. Nous te proposons à toi aussi de lire ces histoires incroyables où sont présentées des coïncidences et des circonstances incroyables. Et à la fin de l’article, tu trouveras un bonus : une histoire qui ressemble plus à une merveilleuse comédie.

  • Quand j’étais petit, mes parents et moi sommes allés rendre visite à de la famille dans une grande ville. Nous sommes allés nous promener sur la place centrale, et là-bas, j’ai vu pour la première fois de ma vie une machine attrape-peluche. J’avais 1 euro dans ma poche, je l’ai utilisé et j’ai sorti une peluche du premier essai. Ensuite, je suis allé demander encore 1 euro à ma mère... Ce jour-là, j’ai gagné 25 fois de suite. Par contre, je n’ai plus jamais gagné en 17 ans. © Human7 / Pikabu
  • Un jour, quand j’étais encore étudiant à l’université, j’ai eu un emploi à temps partiel : j’ai servi un banquet. L’événement se déroulait en plein air, sur une énorme plateforme sans arbres. À la fin de cette fête, il ne restait que quelques invités et nous avons donc commencé à tout nettoyer. Là, j’ai baillé, et un oiseau (le seul à plusieurs kilomètres à la ronde) m’a fait caca dans la bouche. Voici une autre histoire : j’ai un anévrisme cérébral et les médecins m’ont annoncé que je n’avais qu’une chance sur 25 000 de survivre. Mais voilà, je suis encore vivant, et je n’ai jamais arrêté de chercher ce foutu oiseau. Je garde une bouteille de vin pour fêter le jour où je le retrouverai enfin. Donc, gare à toi crétin emplumé. © Fumidor / Reddit
  • Un jour, j’étais assis à un arrêt de bus en train de résoudre des mots fléchés en marmonnant les questions et les réponses. Et voilà que sur la question concernant un héros des Star Wars, j’ai répondu à voix haute : “Yoda”. L’homme qui était assis à côté de moi s’est retourné et s’est exclamé avec grande joie : “Kyllä !” Il s’est avéré qu’il est finlandais, et il a pensé que je lui proposais de boire. Il a alors répondu : “Oui !” © NebesnyKot / Pikabu
  • Je vis dans une petite ville avec une population de 80 000 personnes, mais mon ancien camarade de classe et moi n’ont pas pu nous rencontrer pendant 2 ans. Soit il était au travail, soit c’est moi qui étais occupé. Et voilà qu’en 2010, j’ai fait un voyage à travers l’Europe avec un groupe touristique. Nous sommes arrivés à Paris pour une semaine, avons fait le tour des musées et prenions des photos. Un jour, quand nous sommes sortis du Louvre et attendions tranquillement les autres à côté de la pyramide de verre, j’ai aperçu mon camarade de classe. Quand il m’a vu, il m’a lancé mine de rien : “Oh, salut, je suis un peu occupé. Et si on s’appelait dans deux semaines pour nous rencontrer ?” Et puis il est parti. En fait, nous avons vraiment trouvé le temps de nous voir une fois revenus dans notre ville natale. © Raduga88 / Pikabu

Un Irlandais a accidentellement rencontré son sosie du Texas dans un avion.

  • Quand j’étais enfant, nous allions souvent à des matchs de hockey en famille. Un jour, quand nous étions à un de ces matchs, papa m’a soudainement demandé si je voulais manger quelques bretzels chauds. Quelle question, bien sûr ! J’avais pris ma bouteille de Sprite avec moi. Sur le chemin du retour, nous avons oublié où étaient nos places. En fin de compte, nous avons confondu les secteurs (nous sommes arrivés au secteur 16 au lieu du 15) et au lieu de monter les escaliers pour contourner le secteur et rejoindre nos places, nous avons agi comme ces gens mal élevés qui essayent de se faufiler entre les rangées. Je tenais ma bouteille par le col près de mon ventre, pour qu’elle ne prenne pas trop de place lorsque nous passions à côté des gens. Tout à coup, ma bouteille a disparu. J’ai baissé les yeux, et j’ai vu qu’elle était brisée. Il s’est avéré que la rondelle qui était en jeu avait survolé la vitre et était tombée dans les tribunes. Elle avait volé en plein dans ma bouteille. Sans cette dernière, la rondelle m’aurait frappé en plein dans l’estomac. Si nous n’avions pas confondu nos secteurs, elle aurait frappé la jeune fille qui se trouvait derrière moi. Après, l’entraîneur m’a appelé, il m’a offert le bâton de gardien, l’a signé, et m’a félicité pour mon sauvetage réussi. © Dakrys / Reddit
  • Un jour, il y a longtemps, je me reposais à Sébastopol. Alors que je me promenais à Chersonèse, j’ai reçu un message de mon ami Greg : “Je suis à Chersonèse, à côté de la cloche. C’est cool ici, dommage que tu ne sois pas là”. Et moi, j’ai répondu en plaisantant : “Crie mon nom, et je viendrais”, et je me suis immédiatement dirigé vers le lieu de rencontre. Dieu merci j’étais à 100 mètres de cette cloche. Alors que je m’approchais, j’ai entendu le cri de Greg : “Vincent !” Je m’apprêtais déjà à répondre, mais là, Vincent, l’ancien voisin de Greg, est sorti des buissons avec les mots : “Je suis ici !”. Cette situation nous a longtemps fait rire. J’espère qu’il ne faut pas préciser que nous vivons tous à des milliers de kilomètres de Sébastopol ? © PshikSoSkripoM / Pikabu
  • Je voyageais en Cambodge, du nord du pays jusqu’à la capitale. Quand je faisais de l’auto-stop, une Jeep s’est arrêtée et le conducteur a accepté de me déposer. Nous avons commencé à discuter, et il m’a demandé d’où est-ce que je venais (j’ai un visage asiatique, il est donc impossible de deviner que je vienne de France) et je lui ai répondu que je suis Français. L’homme a alors commencé à parler en français, et il le faisait si bien que j’en suis resté sans voix. Il s’est avéré qu’il avait passé ses années universitaires à Paris dans le cadre d’un programme d’échange. Il devait y passer 5-6 ans, mais il faisait l’idiot et a vécu en France 9 ans. Il m’a dit que ça faisait 28 ans qu’il n’avait pas parlé en français. Ça aussi, c’est une situation qui a une chance sur un million de se produire. © borkhonchik / Pikabu
  • Quand j’étais petite, suite à la remarque de ma mère que je devrais soigneusement ranger mes vêtements sur la chaise, j’ai ostensiblement froissé mon pull et je l’ai lancé à travers toute la pièce. Et (oh, horreur !) il a atterri exactement sur le dossier de la chaise, et s’est délicatement posé dessus. Ma mère a plaisanté que je n’aurais jamais pu si bien accrocher un vêtement par moi-même (et c’est vrai). © wumpscut / Pikabu
  • Nous nous apprêtions à retourner à Paris d’une résidence senior où vit ma belle-mère. Nous avons mis beaucoup de temps à nous préparer, car comme toujours, elle faisait tout pour nous rendre fous. On a quitté la résidence quelques minutes plus tard, ce qui m’énervait vraiment : je déteste prendre du retard pour des raisons stupides. Quand nous étions à Chartres, un accident de voiture a eu lieu à exactement 200 mètres devant nous : une Honda a dérapé vers notre rangée à 140 km/h et elle a eu une collision frontale avec une Corolla. Maintenant, je ne m’énerve plus quand nous n’arrivons pas à sortir à l’heure. © starruenosar / Pikabu
  • J’étais petite et je devais aller au village avec mon père, mais soudainement, la livraison du piano que m’ont acheté mes parents pour l’école de musique a été retardée. J’étais tellement excitée, que je voulais absolument être la première à l’essayer. En fin de compte, je ne suis pas allée voir grand-mère, et on dirait que c’était le destin. En fait, mon père conduit assez bien : il maitrise bien la voiture, et sait ce qu’il faut faire, mais disons qu’il ne prend jamais la peine d’être trop prudent. Mais parfois, il est nécessaire de faire plus attention, car il y a beaucoup d’idiots sur les routes, et il arrive que la voiture roule à une grande vitesse. Bref, il y a eu un accident. Et cet accident était si sérieux, que mon père a survécu par miracle. Je me souviens des photos du véhicule : il était entièrement froissé, et seul le siège du conducteur était resté intact. Aucun doute : s’il y avait eu quelqu’un d’autre dans cette voiture, personne n’aurait survécu. © KingZabor / Pikabu
  • Mon mari et moi avons passé notre lune de miel en Thaïlande. À l’hôtel, nous avons fait la connaissance d’un jeune couple. Il s’est avéré, qu’ils se sont mariés le lendemain de notre propre mariage. Ils viennent de la même ville que nous, et ils ont célébré dans le même restaurant que nous, mais le jour suivant. © jmaranello / Pikabu
  • Je suis allé en vacances dans une autre ville, dans une station balnéaire. J’étais assise dans un café quand une femme y est entrée et s’est tournée vers moi. Elle a commencé à me regarder, et moi, je la regardais aussi. Ensuite, elle s’est approchée de moi, et m’a demandé : “Nous sommes-nous déjà rencontrées quelque part ?”. Je me suis posé la même question. Nous avons fait le tour de toutes les villes que nous avons visité, mais nous n’avons trouvé aucun endroit en commun. Plus tard, il s’est avéré qu’il s’agissait de ma grand-mère paternelle que je n’avais jamais rencontrée auparavant. Elle m’a reconnue grâce à une photo qu’une amie lui a donnée. L’histoire s’est déroulée à 7 500 km de chez nous. © Sveto4ka1054 / Pikabu ©
  • Lors de mon dernier emploi, je devais souvent avoir une tonne de clés avec moi, et après chaque relève, je devais accrocher le trousseau sur un crochet. Donc, chaque fois que j’entrais dans le cabinet, je le lançais sur l’étagère, en essayant de faire en sorte que l’anneau s’accroche au crochet, mais je n’y étais jamais arrivé et les clés tombaient tout le temps au sol. Je les soulevais, les remettais en place, et j’allais m’asseoir pour écrire mon rapport. Un jour, j’ai terminé ma relève un peu plus tard que d’habitude, et, en entrant dans le cabinet, j’ai vu que la direction était venue avec une inspection. J’ai lancé les clés comme d’habitude, mais cette fois, elles sont tombées exactement sur le crochet. Tout le monde était stupéfait, mais mon chef a dit : “Je parie que tu ne pourras pas y arriver une deuxième fois”. J’ai pris le trousseau, je me suis approché de la porte, je l’ai lancé une deuxième fois, et je suis tombé encore une fois dans le mille ! En 2 ans de travail, c’étaient les deux seules fois que j’y suis arrivé. © mighty_adventurer / Reddit

" J’ai retrouvé mon sosie qui s’appelle “Quand je serai grande” dans une exposition d’art local. Ce qui est curieux, c’est que mon premier rêve d’enfant était de devenir cosmonaute ".

  • Je m’attendais à ce que mes trois enfants naissent à des dates complètement différentes, mais après la naissance de mes deux premiers, je savais exactement quand attendre le troisième, et j’avais raison : mes trois enfants ont la même date d’anniversaire. © GuLena27 / Pikabu
  • Mon homonyme qui a la même date de naissance que moi est mort. À l’époque, je travaillais dans le cabinet juridique qui s’occupait de son testament. Mes collègues étaient choqués et ont demandé à confirmer plusieurs détails, afin de s’assurer que ce n’est pas moi qui suis mort. © uramit / Reddit
  • Vous n’y croirez pas, mais la clé de mon ancien appartement convient parfaitement à la porte d’entrée de mon petit ami. Elles sont similaires, mais ont néanmoins quelques différences. Pourtant, cette clé ouvre une porte étrangère bien mieux que celle qui m’a été donnée par mon partenaire. Je l’ai découvert par un pur hasard, quand j’ai commencé à porter les deux clés dans un même trousseau. Maintenant, quand on me dit : “Vous avez emménagé si vite !”, je réponds : “Rien d’étonnant : j’ai juste changé de porte, mais pas la clé !” ou encore “Nous étions destinés à nous rencontrer !” Ce qui est étonnant, c’est que nous vivions à 60 km l’un de l’autre. © nkate123456789 / Pikabu
  • Au travail, la collègue de ma mère lui racontait qu’elle contrôlait entièrement tout ce qui se passe avec elle, qu’elle était maître de sa vie, etc. Ma mère lui a demandé de donner un quelconque exemple, et la femme a répondu que ce soir elle s’apprêtait à peindre les murs de sa salle de bain et que rien ne pourrait l’empêcher de le faire. Ma mère a dit que n’importe quelle urgence pourrait arriver et perturber ses plans. Par exemple, il pourrait y avoir une fuite du radiateur... La collègue n’a fait que rire. Le lendemain, elle est venue au travail déprimée, et a lancé à ma mère : “Tanya, t’es une sorcière !”, puis elle a commencé à l’éviter. Il s’est avéré que ses plans n’étaient pas destinés à se réaliser : le radiateur a explosé et elle a dû passer sa soirée à nettoyer la salle de bain. © Flake.DKK / Pikabu

Bonus

J’enseignais la langue anglaise en Corée. Un jour, je suis allée dans un bar où des soirées de stand-up étaient organisées une fois par mois. Il y avait toujours beaucoup d’étrangers qui y allaient. Là-bas, j’ai entamé une conversation avec le premier homme d’apparence européenne qui m’a plu :

— Tu viens d’où ?

— D’Ottawa.

— Eh bah dis donc, moi aussi je suis d’Ottawa ! Où vivais-tu exactement ?

— Côte-de-Sable.

— Sérieux ?! Haha, il y a 4 ans, on a volé ma voiture et elle a été retrouvée à Côte-de-Sable.

Il est devenu tout pâle :

— C’était pas une Honda Civic des années 1988–1991 par hasard ?

— Oui...

— Je crois que c’est moi qui l’ait volée. Hum... je vais t’offrir un verre ... © homerjaythompson / Reddit

Et toi, t’est-il déjà arrivé quelque chose qui semble statistiquement impossible ?

Photo de couverture Sveto4ka1054 / Pikabu
----
61k