Sympa
Sympa

Notre esprit nous joue des tours avec ces 10 illusions psychologiques étranges

Nous nous sommes habitués à croire que nous contrôlons notre corps et notre esprit, car après tout, qui d'autre le pourrait ? Pourtant, l'esprit est déroutant et complexe, car il recèle de nombreux secrets qui n'ont à ce jour pas été complètement découverts. Et en réalité, il peut nous manipuler lorsque l'on s'y attend le moins. Par exemple, lorsque l'on a des doutes avant de commencer un nouveau travail, il se trouve que cela veut dire que nous avons d'autant plus de chance de l'aimer et d'y briller.

Chez Sympa, nous sommes toujours à l'affût des nouvelles découvertes sur l'humanité, afin de pouvoir les partager aussitôt avec nos lecteurs ; c'est pourquoi nous avons rassemblé aujourd'hui 10 tours psychologiques étranges que notre esprit nous joue à notre insu.

10. L'effet de halo

Un effet bien connu et largement utilisé par les publicitaires : l'idée est qu'un individu prendra plus facilement une décision d'achat en fonction de la personne qui représente le produit ou le service. C'est pourquoi beaucoup de mannequins et d'actrices sont les égéries de grandes marques de maquillage ou de célèbres magasins de prêt à porter. On a tendance à penser que les célèbrités ne se trompent jamais, et on associe cette certitude au produit qu'elles représentent. En général, les gens sont moins sévères avec les célébrités ou les gens connus, même lorsqu'il s'agit d'un crime ou d'un accident : on ne les sanctionne pas de la même manière qu'on le ferait avec des gens ordinaires.

9. L'effet spectateur

Cet effet psychologique est un peu inquiétant : dans une foule, les gens ont moins tendance à aider une personne en difficulté, car ils se disent inconsciemment que quelqu'un d'autre le fera. Il y a quelques années, plusieurs expériences ont été réalisées sur le sujet, qui ont révélé que lorsque dans une foule un individu décide d'aider quelqu'un en situation d'urgence, d'autres vont immédiatement suivre son exemple. Mais le plus difficile et le plus important est de trouver le "héros" initial qui va lancer le mouvement.

8. L'effet Spotlight ou effet projecteur

As-tu déjà trop réfléchi à l'impression que tu donnes aux autres ? Penses-tu que tu es trop maladroit, ou au contraire, que tu portes le plus beau costume de la soirée ? Ce phénomène est connu sous le nom d'effet Spotlight, ou "projecteur" : on pense qu'on est en permanence le centre de l'attention, et que tout faux-pas que l'on commet sera tout de suite remarqué par les autres. Cet effet psychologique trompe notre esprit, de telle sorte que l'on pense que les gens fixent leur regard sur nous, et que tout ce que l'on fait est jugé et examiné par les autres, alors qu'en réalité, cette exagération mentale est loin d'être vraie.

7. L'effet de désinhibition sur les réseaux sociaux

Les médias ont grandement contribué au développement de cet effet, qui est notamment à l'œuvre derrière les "trolls" et la cyber-intimidation. Sur Internet, où tout le monde peut se cacher derrière un pseudo, on a tendance à être plus sévères, plus critiques et plus durs que dans la vie réelle. Il est beaucoup plus facile de critiquer en ligne que de le faire en face à face, et beaucoup de gens cèdent à la tentation de manifester leur mécontentement, au lieu de rester calme et poli.

6. L'effet "cheer-leader"

Les pom-pom girls ne sont-elles pas toutes jolies ? En réalité non : c'est "l'effet cheer-leader" ou "effet pom-pom girl", qui a une énorme influence dans le domaine des relations publiques. Cet effet fonctionne de la façon suivante : une personne semble plus attirante lorsqu'elle est entourée d'un groupe de gens qui sont eux-mêmes attirants. Cet effet est également connu comme "l'effet d'attraction de groupe", et il survient parce que ton cerveau calcule le "niveau d'attractivité moyen" dans le groupe, et non le niveau individuel de chacun de ses membres.

5. L'effet ou syndrome de Dunning-Kruger

As-tu déjà vu quelqu'un d'inexpérimenté dans un domaine, sans aucune connaissance préalable, et qui bizarrement, a beaucoup de succès dans ce domaine ? Ou au contraire, un professionnel de son domaine qui lutte depuis des années pour réussir, mais sans être en mesure de progresser ? C'est l'effet Dunning-Kruger, qui explique comment les novices dans un domaine donné sont plus susceptibles de percer : ils sont moins familiers avec ses limites et ses règles, et ne savent pas ce qui est impossible, à la différence des initiés, qui sont déjà enfermés dans un cadre.

4. Le déjà-vu

La plupart d'entre nous connaissent bien cet effet. Le déjà-vu, c'est cette impression d'avoir déjà vécu une situation qui t'arrive. Avant que la psychologie lui ait donné ce nom, l'effet de déjà-vu a regroupé les gens qui vivaient une expérience psychique pour la première fois, comme s'ils étaient témoins d'une prémonition ou d'une prophétie. La psychologie n'apporte toujours pas de réponse claire à cette question que nous nous posons tous : qu'est-ce qui déclenche cette sensation ? À ce jour, l'effet de déjà-vu reste un phénomène non résolu, même si certains avancent l'hypothèse d'une altération du fonctionnement du cortex rhinal, situé sous l'hippocampe, au cœur du cerveau.

3. L'effet Google

Google a contribué au phénomène d'oubli immédiat de l'information, qui s'explique par le fait que nous sommes sûrs de pouvoir tout trouver rapidement sur Internet. C'est pourquoi cet effet est appelé l'effet Google.

2. La paréidolie

D'étymologie latine, la paréidolie est un effet qui nous fait voir des choses que nous connaissons dans des lieux inconnus ou inhabituels, comme la ressemblance entre cette balançoire et la Tortue Ninja Raphaël, ou entre cette mandarine et une affiche de Spiderman.

Si tu remarques les similitudes entre ces deux images, c'est de la paréidolie.

1. Le phénomène de l'escalator en panne

Ce phénomène trompe notre perception du monde réel. Il survient lorsque l'on s'attend à ce que quelque chose se passe, mais qu'elle n'arrive pas vraiment. Ce phénomène se produit par exemple dans les cas suivants : on s'attend à une dernière marche à la fin des escaliers, mais elle n'est pas là ; ou bien on monte un escalator en panne, et on a l'impression de ne pas avancer. On commence alors à se sentir nauséeux et nos pieds s'emmêlent, ou bien on perd l'équilibre. C'est ce genre de sensations que recouvre le "phénomène de l'escalier mécanique en panne".

As-tu déjà vécu l'un de ces effets psychologiques ? Essaie de te rappeler la dernière fois que tu es tombé dans un piège de ton propre esprit, et raconte-nous ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture Vik92/imgur
Sympa/C’est curieux/Notre esprit nous joue des tours avec ces 10 illusions psychologiques étranges
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire