13 Anecdotes qui montrent à quel point il faut de la sagesse pour travailler au service clientèle

Gens
Il y a 1 an

Travailler avec des clients peut être parfois assez délicat, et il n’y a que l’expérience qui nous permet vraiment d’apprendre à le faire correctement. En général, on a la chance d’avoir affaire à des personnes polies, mais de temps en temps, certains employés doivent faire face à des personnes qui se sont sans doute levées du mauvais pied et qui s’en prennent à quiconque croise leur chemin. Même si les employés parviennent généralement à s’en sortir, il reste parfois cet arrière-goût d’amertume que nous retrouvons dans leurs anecdotes (pas toujours) amusantes.

Chez Sympa, nous avons sélectionné quelques histoires publiées sur Facebook par des internautes qui ont raconté à quoi peut ressembler la vie au service clientèle.

  • J’ai travaillé dans un bazar. Un jour, une dame est arrivée avec un sac en plastique rempli de pièces. Je lui ai montré différents porte-monnaie. Elle en a choisi un, elle a compté l’argent pour l’acheter, et elle a laissé toutes ses pièces à la caisse. En fait, elle est repartie avec un porte-monnaie vide. Maria De Lurdes Fernandes/Facebook
  • Une cliente a appelé le restaurant où je travaille pour savoir si on vendait de la soupe. J’ai dit oui, et lui ai donné les prix des récipients de 350 ml, 500 ml et un litre. Elle m’a répondu : “Mais je ne sais même pas combien fait un litre”. Silence total au téléphone. J’étais sans voix. Rose Leao/Facebook
  • J’ai travaillé sur un marché de fruits et légumes en Espagne, et un jour, j’ai servi une dame âgée. Elle était accompagnée de son petit-fils de 10 ans, et elle m’a demandé s’il y avait des fruits coupés à emporter. J’ai dit qu’on avait un petit plateau avec des tranches de melon et de pastèque. Elle a répondu que son petit-fils n’aimait pas ces fruits et m’a demandé si j’avais une autre option. J’ai dit non.
    — “Vous ne pouvez pas me vendre une pomme épluchée ?” a-t-elle demandé.
    — “Oui, mais elle s’oxyderait très vite. Si vous voulez, je peux la laver” lui ai-je suggéré.
    — “Non, il ne la mangera que si on l’épluche. Que pouvez-vous m’offrir d’autre ?” a-t-elle poursuivi.
    — “Des raisins, madame. Si vous le souhaitez, je peux les laver pour vous.” ai-je répondu.
    — “Est-ce que vous pouvez aussi les éplucher et enlever les graines ?”
    Finalement, elle n’a rien acheté, et j’ai pensé à ce pauvre petit garçon. Mony Sousa/Facebook
  • Je crois que l’une de mes meilleures anecdotes de service clientèle est le jour où un monsieur est venu me demander (très impoliment) où se trouvait la section des stéroïdes. J’ai dit : “Quelle section, monsieur ?” Il a alors répondu : “Ce truc que vous mettez sur votre visage et qui fait de la fumée”. J’ai alors compris, mais pour confirmer, j’ai demandé : " Ahh... Les nébuliseurs ?" Et lui, tout gêné, a répondu : “Oui, c’est ça !” Léia Dias/Facebook
  • Un jour, une vieille femme et un pré-ado sont venus à la caisse et ont pris une boîte de préservatifs. Jusqu’ici, tout était normal. Mais la grand-mère a commencé à me dire haut et fort, comme si elle voulait que le monde entier l’entende, que son petit-fils avait trouvé une petite amie et qu’il avait honte de faire cet achat. À ce moment-là, j’ai cru que le pauvre garçon allait s’évanouir. Richi Noronha/Facebook
  • Dans la boucherie du supermarché où je travaille, une dame a dit au boucher, qui portait des gants : “Pouvez-vous me donner la viande sans la toucher avec vos mains ?” Silence total. Je me suis assis sur le sol du rayon des surgelés, là où je travaille, et j’ai crié : “DONNE-LA LUI AVEC LES PIEDS !” Je n’ai pas pu m’en empêcher. Adriana Fagundes/Facebook
  • Je travaillais de nuit dans un grand supermarché. Une fois, j’ai été ennuyé par un client qui refusait de payer le parking. C’était obligatoire, car il a passé plusieurs heures dans le magasin et n’a rien acheté. J’avais déjà travaillé dans la sécurité d’une boîte de nuit, et je savais donc comment gérer ce genre de situation, mais il m’a quand même très mal traité. J’ai donc agi naturellement. Le directeur m’a vu faire, et une semaine plus tard, il m’a augmenté. Peu de temps après, le client est revenu, s’est excusé et m’a offert une boîte de chocolats. Nous sommes maintenant amis, même si je ne travaille plus là-bas. Mauricio Neto/Facebook
  • Un jour, alors que j’étais caissière dans un supermarché, je me suis sentie mal. Une dame a remarqué que j’avais l’air bizarre, et elle m’a demandé ce qui n’allait pas. Je lui ai dit que j’avais mal au ventre, et elle est partie. Elle est revenue 15 minutes plus tard avec une tasse de thé pour essayer de soulager mon malaise. Leandro Allison/Facebook
  • Rayon chaussures d’un grand magasin. Un client s’est approché de moi avec une chaussure à la main et m’a demandé : “Avez-vous ce modèle à ma taille ?” Je suis resté immobile, attendant qu’il termine sa question. Il n’a rien dit de plus, alors j’ai répondu : “Oui, je vais les chercher.” Keli Wolf/Facebook
  • Je travaille chez un grossiste, et différents restaurateurs viennent se fournir chez nous chaque jour (pizzaiolos, boulangers, etc.), alors quand je vois qu’ils achètent de grandes quantités d’un produit qui sera en promotion le lendemain, je le leur fais toujours savoir. J’adore faire ça !! Rose Rodrigues/Facebook
  • À 19 ans, j’ai commencé à travailler dans une clinique d’imagerie médicale. Cela signifie que beaucoup de nos clients, pour diverses raisons, arrivent un peu nerveux. Un jour, une patiente très “tranquille” est arrivée, elle parlait fort, elle riait... C’était un peu en décalage avec l’atmosphère à laquelle nous étions habitués. Elle a demandé à utiliser notre téléphone pour passer un “appel urgent” à quelqu’un de sa famille. Nous le lui avons prêté (c’était avant l’époque des téléphones portables), et elle a commencé à bavarder avec la personne à l’autre bout du fil. En fait, elle utilisait notre téléphone pour flirter avec quelqu’un. Résultat : nous avons inventé que nous devions utiliser le téléphone pour appeler un médecin, et c’est à contrecœur qu’elle a mis fin à sa conversation et qu’elle a raccroché. Aujourd’hui encore, j’ai l’impression que cette femme était très en colère contre nous. C’est incroyable !

Et toi, as-tu déjà été confronté à une situation similaire ? Comment réagis-tu habituellement face aux personnes malpolies ? Dis-le nous dans les commentaires !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes