15 Exemples de luttes pour les droits des animaux qui rendent notre monde plus humain

C’est curieux
Il y a 4 ans

En ce siècle de discussions sans fin sur la tolérance, l’égalité des sexes et aussi sur les problèmes éthiques de l’intelligence artificielle, la question des droits des animaux reste dans l’ombre. Elle est discutée et résolue, mais pas de manière aussi active. Par conséquent, même un petit pas en avant dans le domaine de la protection de nos chers petits amis est déjà une victoire.

Sympa a pris en note ces 15 exemples de luttes pour les droits des animaux qui se sont terminés par une victoire pour les activistes de la protection des animaux.

1. Les animaleries californiennes ne vendent que des animaux provenant de refuges.

Le gouvernement américain prévoit d’interdire la vente de chiots par des vendeurs non certifiés. Il s’agit d’éleveurs de chiens dont les animaux sont normalement en mauvaises conditions, car le seul objectif des propriétaires est de faire de l’argent avec leurs nouveaux animaux.

La Californie a progressé : à partir du 1er janvier 2019, sur le territoire de l’État, une loi a été promulguée en vertu de laquelle les animaleries n’ont le droit de vendre que des chiens, des chats et des lapins qui proviennent de refuges et non ceux d’éleveurs. Chaque année, environ 6,5 millions d’animaux arrivent dans les refuges du pays et 1,5 million d’entre eux sont abattus.

2. A San Francisco il est interdit de vendre des articles faits à partir de peaux d’animaux

San Francisco est devenue la plus grande ville des États-Unis à approuver le rejet complet de la vente de la fourrure animale véritable. L’interdiction est entrée en vigueur le 1er janvier 2019 ; en même temps, les vendeurs de fourrures ont été autorisés à vendre leurs produits jusqu’au 1er janvier 2020.

3. La Russie a interdit l’abattage d’animaux et l’ouverture de zoos interactifs

En décembre 2018, une loi sur le traitement des animaux a été adoptée en Russie. Cette loi interdit :

  • Les zoos interactifs, les cafétérias pour chiens et chats ;
  • Les combats d’animaux ;
  • L’abattage d’animaux par leurs propriétaires (l’animal doit maintenant être confié à un refuge ou à un autre propriétaire) ;
  • L’abattage d’animaux dans des refuges sans l’approbation d’un vétérinaire, pour cause d’une maladie incurable ou d’une blessure qui les empêcherait de vivre ;
  • L’abattage des animaux errants après la capture. Ils doivent maintenant être livrés pour être stérilisés et vaccinés, puis ramenés à leur habitat naturel. Le processus de capture et de retour à leur habitat doit être filmé.

4. En Europe et en Californie, l’expérimentation des produits cosmétiques sur des animaux a été interdite.

Depuis 2013, l’Union européenne interdit la vente de produits testés sur des animaux. En 2019, cette interdiction a été approuvée par la Californie. Par ailleurs, cette loi existe également en Inde et en Israël.

Il s’agit de cosmétiques de beauté tels que les produits de soins de la peau, shampooings, déodorants et autres produits d’hygiène personnelle. En outre, les tests ne concernent pas seulement les produits cosmétiques, mais aussi leurs composants individuels.

5. En Espagne, ils organisent des manifestations contre les corridas

La question de l’interdiction des corridas en Espagne est un véritable dilemme : d’une part, il s’agit d’un art ancien, qui fait partie du patrimoine culturel espagnol, et d’autre part, d’un abus des animaux.

Aujourd’hui, il n’y a plus de corridas aux Canaries et en Catalogne. Certaines chaînes espagnoles ont refusé de transmettre un tel “spectacle”, dans de nombreuses provinces des manifestations en faveur de l’annulation des corridas sont organisées. Sur la photo on peut voir les activistes de Pampelone en 2018.

6. En Allemagne, les refuges ne permettent pas d’offrir des chiots comme cadeaux de Noël.

En Allemagne, une multitude de refuges ont interdit l’adoption d’animaux pendant la période de Noël. Le problème est que beaucoup de gens perçoivent un animal comme un jouet : un beau cadeau de Noël. Très souvent, il s’agit d’une action impulsive et précipitée. Les animaux sont considérés comme un objet qui peut être retourné au magasin à tout moment.

Par conséquent, les refuges sont toujours ouverts en décembre, mais les familles intéressées par l’adoption d’un animal ne pourront venir chercher leur animal de compagnie qu’en janvier.

7. On voit apparaître des zoos dans lesquels ce sont les humains qui sont dans les cages et non pas les animaux

Le concept de ces zoos est que les gens peuvent voir les animaux dans leur habitat naturel. Par exemple, cette “réserve” (sur la photo) est située dans une ville chilienne appelée Rancagua.

8. A Santorini on fait attention aux blessures des ânes destinés au tourisme

Sur l’une des îles les plus populaires de Grèce, les touristes utilisent souvent des ânes pour grimper sur les chemins escarpés. Cette distance peut être surmontée en marchant, mais selon les guides locaux, les ânes nous aident à mieux sentir l’atmosphère et les couleurs locales. Fréquemment, un animal fait environ 5 montées et descentes par jour, transportant souvent des personnes lourdes. En raison de ces conditions de travail, ces " porteurs " se font mal au dos sous la selle jusqu’à en saigner.

L’été dernier, les défenseurs des droits des animaux ont réussi à assouplir la journée de travail des animaux et à fixer le poids maximal des passagers à 100 kg.

9. Le concept du cirque éthique est promu dans le monde entier.

En 2002, l’Autriche a interdit l’utilisation d’animaux sauvages dans l’industrie du divertissement. Aujourd’hui, il est interdit d’utiliser ces animaux dans les spectacles de cirque dans 45 pays.

10. En Corée du Sud, le plus grand abattoir de chiens a été fermé.

Un moment mémorable pour les défenseurs des animaux en Corée du Sud : les autorités ont fermé le plus grand abattoir de chiens, composé de 5 parties, chacune contenant plus de 100 animaux. Il s’agit d’une étape importante vers la cessation de la vente de viande canine dans le pays. Un parc public va bientôt voir le jour à l’endroit de l’abattoir.

11. En Inde, tous les éléphants ont été mis en liberté

Tout d’abord, en Inde, les divertissements avec des animaux sont interdits. Deuxièmement, depuis 2009, tous les éléphants ont été relâchés des zoos et des réserves du pays.

En septembre 2018, les autorités de la ville de New Delhi ont envoyé les éléphants de la ville dans des réserves spéciales.

12. Au Costa Rica on ne peut pas garder des baleines ou des dauphins en captivité

En 2005, le Costa Rica a été le premier pays à interdire la détention des dauphins et des baleines en captivité. De plus, même pour la recherche scientifique et la réalisation de films, il n’est permis d’observer les cétacés que depuis les airs.

13. Au Royaume-Uni, on prévoit d’interdire les colliers d’entraînement électriques

Au Royaume-Uni, une loi a été rédigée qui, dans un proche avenir, interdira l’utilisation de colliers de dressage électriques pour les animaux, qui peuvent provoquer un choc électrique à distance. Il y a eu des cas où les gens n’utilisaient pas ces colliers à des fins de dressage, mais pour faire souffrir leurs animaux domestiques.

14. En Italie, on peut être condamné à une amende ou à une peine d’un an en liberté conditionnelle pour avoir abandonné un animal.

Les citoyens italiens peuvent être condamnés à une peine d’emprisonnement avec sursis pouvant aller jusqu’à un an ou à une amende de 1 000 à 10 000 euros pour mauvais traitements infligés à des animaux, et notamment pour abandon d’un animal domestique.

15. En Lituanie, ils ont lancé un Tinder pour chiens. Rencontres dans les refuges

Et la dernière nouvelle vraiment attendrissante : en Lituanie, ils ont lancé une application pour rencontrer des chiots : GetPet pour Android. Les réunions ont lieu dans des refuges. Comme dans l’analogue “humain”, Tinder, les animaux ont des profils avec photos et descriptions (sexe, âge, tests médicaux). Après le rendez-vous au refuge, vous pouvez décider si vous voulez emmener le chien avec vous ou non.

Voudrais-tu que ton pays soutienne également les lois contre la maltraitance des animaux ? Donne-nous ton opinion dans la section commentaires.

Commentaires

Notifications

J'ai récemment lu qu'un pays d'Afrique avait autorisé la chasse d'animaux sauvages sur son territoire, c'est triste.

-
-
Répondre

1,5 million d'animaux sont abattus sur les 6,5 millions qui arrivent chaque année en refuge, ça fait froid dans le dos

-
-
Répondre

Et quand est-ce qu'on interdira la chasse des tigres en Chine qui en utilise tous les organes pour sa médecine chinoise ?

-
-
Répondre

Lectures connexes