17 Astuces pour Rendre les Produits plus Attractifs dans les Publicités

Conseils
Il y a 7 mois

Pourquoi la nourriture dans les publicités est-elle tellement plus appétissante que dans la réalité ? Je me suis posé la question, et donc voici ce que j’ai trouvé. Attention. Il se peut que tu ne regardes plus jamais les publicités télévisées de la même manière.

[1] L’une des confrontations les plus controversées entre une publicité et la réalité concerne les hamburgers de Mc Donalds. Évidemment, tout le monde aime les frites dorées et les produits de restauration rapide, je ne dis pas le contraire, mais... Le truc, c’est que concrètement, ils ne ressemblent pas à ce qu’on voit dans les pubs. Je sais que personne ne peut prétendre reproduire le délicieux Krabby Patty de Bob l’Éponge dans la vraie vie, mais tout de même : les hamburgers dans les publicités ont l’air absolument parfaits. Alors comment font-ils ?

Eh bien, il y a des gens dont le travail consiste à concevoir, préparer et styliser la nourriture pour les publicités. On les appelle des stylistes alimentaires. Tu sais, ces graines de sésame qui semblent avoir été parfaitement dispersées au hasard ? Elles sont en fait exactement à leur place parce que des stylistes alimentaires ont collé un à un les graines sur le pain du hamburger. Le pain lui-même est également crucial. Les stylistes choisissent le plus beau parmi des dizaines de pains à burger.

Mais il n’y a pas que ça. Tu te souviens de cette publicité dans laquelle tous les ingrédients du burger tombaient les uns sur les autres au ralenti ? Pour réaliser cette “chute libre”, les photographes ont littéralement démonté les hamburgers. Puis, ils ont placé chaque ingrédient sur un drôle de montage. Tous ces ingrédients sont tombés au moment où ils ont coupé les cordes, le pain, le burger, le cornichon et la tomate, l’un après l’autre. Ensuite, le photographe a fait de la magie en masquant la corde et les autres parties inutiles du système de fixation. L’idée derrière tout cela est de s’assurer que le public puisse voir tous les produits — mais pas les coulisses. Dans le résultat final, les stylistes alimentaires utilisent aussi des seringues remplies de ketchup et de moutarde pour finir de perfectionner l’aspect. Ils font ensuite fondre les bords du fromage pour donner l’impression que le hamburger est tout chaud et prêt à être mangé.

[2] Et les boissons alors ? Dans les publicités pour les boissons, les stylistes alimentaires utilisent des cubes en plastique transparent au lieu de vrais glaçons. Bien entendu, l’idée principale est de maintenir la boisson impeccable sous les lumières chaudes du studio. Non seulement les glaçons en plastique ne fondent pas, mais ils sont aussi très jolis devant la caméra.

[3] Celui-ci est mon préféré parce que je ne l’aurais absolument jamais deviné, même après des millions d’années de réflexion. Les stylistes alimentaires passent des boules de coton imbibées d’eau au micro-ondes. Ils les empilent ensuite derrière le plat ou la tasse concernée, pour figurer de la vapeur. Cette dernière peut être ajoutée après la prise de vue via un outil d’édition de photos, mais parfois, ils ont besoin de vraie vapeur en temps réel sur le fond sombre. Hum, une tasse de café avec une boule de coton brûlante, voilà une idée géniale non — ou pas, ahaha!

[4] Et si je te disais que les photographes culinaires utilisent aussi de la purée de pommes de terre à la place de la glace ? Comme les glaçons, la crème glacée ne peut pas tenir pendant les heures que durent les séances de photos. Ils ajoutent donc des colorants à de la purée de pommes de terre pour obtenir le “parfum” supposé. Et ils obtiennent la parfaite boule de glace. Au fait, savais-tu que des chercheurs au Japon ont inventé une crème glacée qui ne fond pas ? Ces scientifiques ont découvert un élément intéressant dans les fraises qui fait que la glace fond plus tard que prévu, parce que cet ingrédient spécial empêche la séparation de l’eau et de l’huile.

[5] Passons à un autre type de crème. Cela peut surprendre, mais les photographes utilisent de la mousse à raser pour faire de la crème fouettée. Au bout d’un certain temps, la véritable crème fouettée se dégonfle comme un vieux ballon. Par ailleurs, elle n’est pas aussi belle que la crème à raser, car elle perd sa forme. Du coup, au lieu d’avoir une masse molle et moche, ils obtiennent une belle crème brillante et appétissante.

[6] Le chocolat fondu semble tellement bon et coulant dans les publicités... Mais ici aussi, les stylistes alimentaires utilisent souvent un mélange chimique. Le faux chocolat est un gel. En fait, c’est le même composant que ce qu’on utilise pour faire du slime. Ils ajoutent du colorant alimentaire brun au gel et mettent de la poudre de cacao. OK...

[7] Passons maintenant aux pancakes. Oh, ne t’inquiète pas, ce sont de vrais pancakes, mais ici, le sirop est remplacé par... de l’huile de moteur ! Les pancakes sont comme des éponges, ils absorbent le sirop. Cela posait logiquement un problème aux photographes culinaires. L’huile de moteur a une couleur similaire, et elle est beaucoup plus consistante. De plus, le sirop d’érable ou d’agave coûte cher. Autre secret : les photographes mettent parfois une fine couche de carton entre les pancakes pour soutenir la pile. Ainsi, la tour de pancakes semble plus haute et plus moelleuse. Je reviendrai en détail sur le sujet du carton lorsque je parlerai des gâteaux. Reste attentif, donc.

[8] Les fruits bien brillants et alléchants ont cette apparence parce que, dans le processus d’édition, les photographes augmentent la saturation de l’image. Mais il y a un autre secret. Ils utilisent de la laque pour cheveux pour ajouter artificiellement un peu de brillance aux fruits.

[9] En parlant de fruits, il y a une astuce supplémentaire pour les fraises. On applique du rouge à lèvres sur les fraises pour les faire paraître plus rouges. La bonne nuance de rouge à lèvres rouge est presque parfaite.

[10] Imagine une publicité pour des céréales. Tu te souviens comment le lait coule joliment dans le bol ? Eh bien, ce n’est probablement pas du lait. Les photographes utilisent parfois de la colle à la place du lait. Cela empêche les céréales de se détremper. La colle maintient les céréales à la surface tout en conservant leur forme originale.

[11] J’ai déjà mentionné la façon dont on photographie les hamburgers, mais qu’en est-il de la viande ? Il s’avère que les stylistes alimentaires utilisent parfois du cirage pour la faire paraître plus foncée. Naturellement, elle pourrait avoir l’air sèche et dure. Pour éviter cela, ils colorent la viande avec du cirage. Comme touche finale, ils la graissent avec de l’huile de tournesol.

[12] Imaginons que tu sois un photographe culinaire et que tes clients te demandent de faire une publicité pour leur nouveau restaurant de tacos. Comment vas-tu faire en sorte que les tacos restent bien ouverts pour montrer leurs délicieux ingrédients ? Eh bien, tu peux placer des petits morceaux d’éponge sur le fond et les recouvrir de garnitures sur le dessus. Et voilà ! Tu auras un taco qui restera bien en place et attrayant.

[13] Quand j’ai parlé du truc du carton sur les pancakes, j’ai dit que j’y reviendrai plus tard. Le moment est donc venu. Le carton est aussi utilisé à l’intérieur des gâteaux pour les faire tenir correctement pendant des heures de tournage. Il faut en effet un peu d’aide pour que les gros gâteaux à plusieurs couches aient l’air bien hauts et appétissants. Une petite partie de carton est ainsi placée entre les couches de gâteau. Ensuite, elles sont recouvertes de glaçage.

[14] Ces astuces sont utilisées pour rendre les aliments plus appétissants sur les photos et dans les publicités. En définitive, le client veut juste que tu achètes son produit. Toutefois, les astuces visuelles ne suffisent pas toujours. La typographie, l’illustration, la perception, la psychologie humaine et la physiologie font également toutes “partie du package”.
Par exemple, les couleurs sont soigneusement sélectionnées. Elles sont choisies pour provoquer différents sentiments chez les clients potentiels. Car les couleurs influencent la psychologie humaine. Par exemple, le jaune symbolise le bonheur et l’optimisme, c’est donc un bon choix pour une publicité !

[15] Le langage corporel est aussi un outil de communication primordial. Inconsciemment, on “lit les gens” que l’on voit dans les publicités. Il y a donc des astuces pour prendre la pose. Les attitudes et la gestuelle sont des signaux non verbaux de première importance. La technique du regard direct en est un exemple. Lorsque le mannequin fixe directement l’objectif, il nous regarde, nous, les clients, droit dans les yeux, voire, droit vers notre âme. Cette stratégie puise son pouvoir dans la psychologie et les communications sociales.

[16] La psychologie humaine aime aussi évaluer — bien ou mal d’ailleurs — la fiabilité des gens qui l’entoure. Chaque personnage que l’on voit dans la publicité est choisi en fonction de divers critères. Inconsciemment, nous essayons de déterminer ce que nous ressentons pour quelque chose ou quelqu’un. Nous établissons ce sentiment à partir de petits indices. Certaines personnes semblent tout simplement plus dignes de confiance que d’autres. L’écart entre les deux extrémités des pommettes et la distance entre la lèvre supérieure et les sourcils, par exemple, sont des repères. Les personnes dont le visage est plus long sont perçues comme plus dignes de confiance.

[17] La technique suivante est celle de la règle des tiers. La composition est cruciale pour la perception de l’œil. La règle des tiers est une règle fondamentale qui est utilisée depuis la fin des années 1700. Cette règle suggère de diviser hypothétiquement une image en trois parties égales, à la fois horizontalement et verticalement. Cela permet au spectateur de recevoir une sorte de grille. Dans la composition, on devrait placer l’élément important aux intersections des lignes de cette grille. Certaines personnes appliquent également cette règle aux portraits. Les visages les plus attrayants devraient avoir un front d’une hauteur égale à un tiers de la hauteur totale du visage et presque égale à la hauteur du milieu et du bas du visage. Ce point de vue est toutefois tombé en désuétude. De nombreuses personnes aujourd’hui estiment que la séduction n’est pas liée à la façon dont un visage respecte ces proportions. Tu connais d’autres astuces que je n’ai pas mentionnées ?

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes