20 Moments où les enfants ont laissé les adultes sans voix

Éducation
Il y a 2 semaines

Les enfants ont une manière unique de percevoir le monde qui les entoure, souvent avec une innocence et une spontanéité désarmantes. Leurs paroles, parfois mystérieuses et déconcertantes, peuvent surprendre les adultes et les laisser sans voix. Dans cet article, nous avons rassemblé 20 moments où les enfants ont partagé des observations surprenantes qui ont stupéfié les adultes.

Chez Sympa, on adore les histoires dont les enfants sont les protagonistes. C’est pourquoi nous avons aujourd’hui compilé pour toi des histoires de petits qui ont laissé leurs parents pour le moins perplexes. Certaines d’entre elles pourraient même inspirer d’excellents scénarios de films !

  • Je suis mariée à un veuf. Un jour, la marraine de mon mari est venue nous rendre visite avec sa fille. Ma belle-sœur regardait la télé dans le salon et nous étions dans la cuisine. La petite fille est venue de la salle de télé en disant : “Maman, je sais déjà compter. Il y a deux personnes dans l’autre pièce et quatre personnes dans la cuisine, donc il y a six personnes dans la maison.” Mon mari a dit : “Non chérie, il n’y a que ma sœur dans le salon.” L’enfant a répondu : “Non Mauro, il y a une autre femme juste dans le coin.” Jusqu’à aujourd’hui, j’ai encore des frissons... © Fátima Mayumi / Facebook
  • Mon grand-père chantait toujours une chanson lorsqu’il rentrait du travail. Ma fille ne l’a pas connu, mais quand elle a eu un an, elle a commencé à fredonner la même chanson que lui... Elle ne l’avait jamais entendue auparavant ! © Aline Sampaio / Facebook
  • J’étais enceinte et j’ai demandé à ma première fille, qui avait trois ans à l’époque : “Qu’est-ce qu’il y a dans le ventre de maman : un petit frère ou une petite sœur ?”. Elle a répondu, de la manière la plus naturelle qui soit : “C’est ma petite sœur Patricia”. Et c’est ainsi que nous l’avons appelée. © Mara Lucimar Fernandes da Silva / Facebook
  • Mon fils a dit qu’il avait un frère et une sœur. Je lui ai dit : “Non fiston, tu as juste une sœur”. Et il a répondu : “Maman, j’ai un frère qui vit loin et qui est déjà grand. Il a six ans”.
    © Jaqueline Silva / Facebook
  • Un jour, je faisais manger ma fille de trois ans avec une petite cuillère, en jouant au jeu du “petit avion”. À un moment, elle s’est tournée vers moi et m’a dit qu’elle jouait aussi au jeu du “petit avion” avec sa fille. J’étais étonnée et je lui ai demandé quand c’était arrivé ; elle m’a répondu : “Ça fait longtemps, maman, tu n’étais même pas encore née”. © Rafaela Camila da Silva / Facebook
  • Mon fils avait quatre ans lorsque nous sommes allés passer la nuit chez sa marraine. Quand nous sommes allés nous coucher, il a vu une couverture et m’a dit que son père en avait une comme ça quand il était enfant, qu’elle était juste un peu différente. J’ai pris la couverture, je suis allée dans la pièce où se trouvait mon mari et je lui ai demandé : “Chéri, te souviens-tu d’une couverture similaire ?”. Il a répondu : “Oui, j’en avais une comme ça quand j’étais petit, mais la mienne était verte !”. © Tamiris Borges / Facebook
  • Mon fils avait un ami imaginaire. Quand il avait cinq ans, il m’a dit que son “ami” lui avait annoncé qu’il vivrait dans le Victoria. Quatre ans plus tard, mon mari a été muté dans cet État et nous avons déménagé là-bas. © Lucília Balduino / Facebook
  • Ma fille est arrivée à l’école, une journée de travail ordinaire... Un de ses élèves, âgé de 5 ans lui a dit : “Madame, vous avez un bébé dans votre ventre.” Elle répondit : “Non, je suis juste un peu enrobée.” Des semaines plus tard, elle avait complètement oublié cette conversation et a découvert qu’elle était enceinte après un examen. © Tania Torres / Facebook
  • Ma fille a deux ans et 10 mois et elle dit toujours que nous devons aller rendre visite à son grand-père Rafael. Elle n’a pas de grand-père qui porte ce prénom, mais elle parle toujours de lui comme si c’était quelqu’un dont elle sait qu’il existe vraiment, et que nous devons aller le voir. © Milena Cristine Zavarise / Facebook
  • Mon fils avait cinq ans lorsque son cousin s’est marié. Nous choisissions la musique pour l’entrée dans l’église. Soudain, une chanson est passée et mon petit garçon s’est écrié : “C’est Elvis ! Il faut entrer avec celle-là !” Détail important : je n’avais jamais écouté Elvis Presley avec lui. Nous lui avons donc demandé : “Tu connais Elvis ?” et il a répondu : “Bien sûr que oui !”. © Patricia Andrade / Facebook
  • Quand elle avait environ trois ans, ma fille s’est réveillée en colère en disant : “Ne me cherche pas, mon mari est avocat”. L’autre jour, je lui ai demandé ce qu’était un avocat et elle n’en avait aucune idée. Aujourd’hui encore, je ne sais pas d’où elle a sorti ça. © Andreia Cristina / Facebook
  • La fille de ma cousine, âgée de trois ans, disait toujours à sa mère le soir qu’un monsieur (j’ai oublié le nom) était assis dans la chambre et lui souriait. Cela se produisait presque tous les jours. Alors, elle a décidé de vérifier s’il y avait quelqu’un dans le quartier avec ce nom. On lui a dit que le monsieur en question était l’ancien propriétaire et qu’il était mort dans la maison. Elle était terrifiée, et j’étais impressionnée. © Marlene Pego / Facebook
  • Quand elle était petite, ma fille a dit qu’elle savait que nous serions la meilleure famille qu’elle aurait jamais et qu’elle avait attendu longtemps pour y naître. © Michelle Küster / Facebook
  • Lorsque j’étais enceinte de mon troisième enfant, ma fille de trois ans m’a dit : “Maman, le bébé doit naître aujourd’hui. J’ai dit : “Non, pas aujourd’hui”. Quand la nuit est venue, il est né. Et dire que lorsqu’elle m’a dit ça, je ne ressentais toujours pas la moindre douleur ni aucun symptôme. © Jéh Santos / Facebook
  • Il y a un mois, j’ai dit à mon fils de cinq ans que nous allions au cinéma. Il a dit : “Super, maman, je veux voir ce film sur le bateau qui coule”. Je lui ai immédiatement demandé “Titanic ?”, et il a répondu “Oui, celui qu’on a déjà vu une fois au cinéma”. Je suis allée au cinéma voir Titanic quand j’avais 10 ans avec ma mère, mais je ne le lui ai jamais dit et mon fils n’a jamais vu ce film. © Agda Fernanda Teodoro / Facebook
  • La fille de ma cousine m’a toujours appelée Paloma. Un jour, sa mère lui a demandé pourquoi elle m’appelait ainsi, alors que mon prénom était Paula. Elle a répondu que lorsqu’elle m’avait rencontrée pour la première fois, on m’appelait Paloma. Je travaillais dans une école maternelle. Un jour, une petite fille d’environ cinq ans m’avait vue et avait effectivement dit : “Tante Paloma, ça fait longtemps que je ne t’ai pas vue”, et elle m’avait serrée dans ses bras. © Ana Paula Ana Rafaella / Facebook
  • Quand mon fils avait quatre ans, il a posé sa main sur mon ventre et a dit : “Maman, il y a un bébé là-dedans”. J’ai eu peur et j’ai dit : “Bien sûr que non, d’où tiens-tu cette idée ?” Mais juste pour voir, j’ai fait un test de grossesse, et il s’est avéré positif. © Kenia Oliveira / Facebook
  • Ma deuxième fille a presque neuf ans de moins que sa sœur, mais dès qu’elle a commencé à parler, elle m’a dit qu’elles m’avaient choisie comme mère et que “dans la lignée de naissance”, elle naîtrait en premier. Et comme sa sœur courait beaucoup plus vite, elle est née en premier. © Christiane Silva / Facebook
  • Mon fils de six ans a dit qu’il voulait retourner dans mon ventre parce qu’il aimait cet endroit, mais il ne se souvenait plus comment c’était à l’intérieur. © Ausonia Faustino / Facebook
  • Mon fils de quatre ans se retourne de nulle part et dit : “Maman je vais donner une poupée à ma sœur, parce que c’est une fille ! ” Je n’étais pas enceinte jusque-là et je n’avais pas prévu de l’avoir, un peu plus d’un an plus tard, il a vraiment eu une petite sœur. © Natalia Alves Do Amaral / Facebook

Tes enfants t’ont-ils déjà raconté des histoires bizarres ou effrayantes ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes