Ces 9 bijoux royaux cachent des secrets aussi passionnants que des intrigues de palais

Célébrités
Il y a 5 ans

La vie de la royauté est souvent entourée de mystères, et les bijoux y jouent un rôle majeur. Un diamant sur une couronne, par exemple, peut briser une amitié entre des pays. Les bijoux royaux, élégants, luxueux, séculaires et convoités, participent eux aussi à l'Histoire.

Sympa a déniché les 9 joyaux les plus intéressants des cours royales, dont chacun possède un destin totalement unique.

9. La broche en saphir de la reine Victoria

La reine Victoria (1839-1876) aimait les saphirs. Quelques jours avant son mariage, son fiancé, le Prince Albert, lui a offert une broche avec cette pierre précieuse, qu'elle aimait tellement qu'elle l'a portée le jour de la cérémonie. Selon la tradition anglaise, la mariée doit porter quatre choses le jour de son mariage : un objet ancien, un objet nouveau, un objet bleu et un objet emprunté. La couleur bleue symbolise la loyauté et la fidélité à un être cher, et le prince n'aurait pas pu penser à un meilleur cadeau pour la célébration. Aujourd'hui, la broche appartient à la reine Élisabeth II, qui l'utilise pour des événements commémoratifs.

Depuis cette date, la maison de joaillerie "Maison Garrard" a placé dans chaque bague de mariage un petit saphir en hommage à cette tradition de porter un objet bleu.

8. Le collier de Marie-Antoinette

Ce magnifique collier est composé de métaux précieux sertis de diamants, et a été au centre d'un scandale au XVIIIème siècle : des proches de la reine, sans qu'elle ne le sache, ont acheté ce bijou avec 1,5 million de livres françaises empruntées à un prix exorbitant, soi-disant au nom de la reine. Selon eux, Marie-Antoinette voulait l'acheter, mais n'osait pas demander autant d'argent au roi.

Le procès des fraudeurs a contribué à l'augmentation de l'insatisfaction dans le pays, puisque le rôle de la reine dans cette affaire est resté obscur, et que le peuple a accordé le bénéfice du doute aux escrocs. Cet accessoire est devenu maudit pour Marie-Antoinette et a contribué à la triste fin de son règne.

7. La tiare brisée d’Élisabeth II

La tiare en diamant d'Elizabeth ll était un cadeau pour le jour de son mariage. Mais juste avant la cérémonie, le coiffeur de la reine l'a brisée. La pièce a été envoyée d'urgence à la "Maison Garrard", qui l'a réparée rapidement et l'a restituée à la reine.

6. L'œuf de Fabergé : les joyaux de la maison de Romanov

La tradition consistant à peindre les œufs à Pâques existait déjà dans l'ancienne Russie et était pratiquée par la famille impériale. Cependant, le tsar Alexandre III a décidé d'élargir la coutume en faisant une surprise à sa femme : un œuf avec un sertissage de bijoux. À l'intérieur, recouvert d'un émail blanc, se trouvait un poussin dans lequel un autre cadeau était caché : un œuf de rubis et une couronne impériale. L'impératrice a été tellement fascinée que son mari a continué de lui faire des surprises à chaque Pâques. Son fils a également perpétué cette tradition dans l'histoire.

L'auteur de ces créations n'était autre que Gustav Fabergé, habitant de Saint-Pétersbourg. La tradition s'est étendue et ces cadeaux ont été commandés pour des familles royales dans d'autres pays.

Après la "Révolution d'Octobre", les bolcheviks ont vendu une partie des précieux œufs. Au total, neuf pièces ont été conservées en Russie, que l'on peut admirer au musée Fabergé.

5. La couronne de l'Empire britannique

La couronne de l'Empire britannique telle que nous la connaissons aujourd'hui a été créée en 1937 pour le roi George VI. Le précieux objet a été décoré avec autant de pierres précieuses que possible, et il n'est donc pas surprenant que son poids soit de quasiment un kilo.

Mais ce n'est rien à côté du diamant "Koh-i-Noor" (qui en persan signifie "montagne de lumière"), situé au centre de la couronne, et qui est le joyau le plus célèbre d'Angleterre. Cette pierre précieuse vient d'Inde et a plus de 300 ans ; elle n'a jamais été vendue, mais héritée d'un gouverneur à l'autre. En 1849, après la colonisation du pays, le joyau est devenu la propriété de la reine Victoria.

Après avoir obtenu l'indépendance, le gouvernement indien a exigé le retour de ce trésor national. Mais les autorités anglaises leur ont fait comprendre que c'était absolument hors de question.

4. La tiare du mariage de Kate Middleton

La tiare de diamant posée sur la tête de Kate Middleton n'a pas eu un destin compliqué, mais son histoire ne fait que commencer. Le bijou a été acheté par George VI et hérité par Élisabeth II. Il est décoré de 888 diamants et crée un halo sur la tête, par un effet d'optique surprenant.

Élisabeth II n'a pratiquement jamais utilisé la tiare, mais elle la prêtait souvent, puisqu'elle était portée par sa fille et les plus jeunes sœurs de la reine. Le point culminant de la vie de ce joyau a été en 2011, quand il a orné la tête de l'heureuse fiancée du prince William, que tout le monde connaît.

3. Les bracelets en or des princesses danoises

Au Danemark, il existe une tradition tout à fait intéressante : toutes les princesses de la famille reçoivent un bracelet en or à l'occasion de leur cinquième anniversaire. La coutume remonte à l'époque de la reine Ingrid, à qui sa propre mère a fait don d'un bracelet de ce métal précieux à l'âge de cinq ans. Mais la reine mère est décédée, laissant sa fille orpheline. Le cadeau était très important pour la petite princesse, et quand elle a eu une fille à son tour, elle a décidé de lui offrir un bracelet similaire. Ensuite, la tradition s'est poursuivie jusqu'à aujourd'hui.

2. La tiare en émeraude de la reine Rania de Jordanie

Rania Al-Abdullah, Reine de Jordanie, est une femme incroyable. Elle est l'une des premières épouses d'un chef d'État musulman à être apparue le visage découvert en public, bouleversant ainsi des coutumes datant de plusieurs siècles, et créant une révolution culturelle. Elle a promu de nombreuses réformes importantes concernant les femmes, grâce auxquelles elles ont obtenu le droit de vote, le droit de conduire une voiture et de choisir leurs vêtements.

Chaque sortie de Rania est accompagnée d'un look parfait. Parmi ses marques préférées, on retrouve Chanel, Dior et Yves Saint Laurent. Cependant, malgré son statut de Reine, elle n'avait jamais possédé sa propre couronne. Ce n'est qu'en 2000 qu'elle a acquis cet accessoire : un diadème d'émeraudes et d'or noir créé par la maison de joaillerie Boucheron. La pièce ressemble à une couronne de feuilles, et s'appelle "Feuillage d'Émeraudes".

1. La bague de la princesse Diana

Cette bague sertie d'un saphir de Lady Diana a été choisie pour ses fiançailles avec le prince Charles, ce qui a grandement surpris la famille royale, et en particulier Élizabeth II. En effet, la pièce n'a pas été faite sur commande, mais a été fabriquée par la maison de joaillerie Garrard, et n'a coûté à l'époque "que" 28 000 livres sterling. Selon la famille royale, c'était inacceptable, puisque n'importe qui pouvait se permettre de l'acquérir.

Après la mort de Diana, le prince William a hérité de l'anneau, et l'a à son tour offert à Kate Middleton. Aujourd'hui, le problème de l'exclusivité des marques est passé au second plan, puisque la duchesse de Cambridge a pu se permettre d'apparaître dans un manteau de la marque Zara, ce que les citoyens ont perçu comme un exemple de la simplicité et de l'élégance qui caractérisent cette femme.

Connais-tu d'autres d'histoires sur les bijoux royaux ? Partage-les avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture eastnews, eastnews

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes