“C’était un scandale” : Julia Roberts revient sur ce moment gênant sur le tapis rouge en 1999

Célébrités
Il y a 5 mois

Être une célébrité implique souvent une exposition constante, où chaque geste peut être capturé de manière permanente par les paparazzis et les médias. Julia Roberts, une icône hollywoodienne, connaît bien les défis de cette notoriété incessante. Dans une rétrospective amusante, elle revient sur un moment hilarant de son passé, soulignant comment même les instants fugaces peuvent laisser une empreinte indélébile dans le monde des célébrités.

Les médias en parlaient publiquement

En 1999, Julia Roberts a créé une controverse médiatique en raison de ses aisselles non épilées lors de la première de Coup de foudre à Notting Hill. À l’époque, âgée de 31 ans, l’actrice a délibérément laissé apparaître ses poils sous ses aisselles, provoquant une réaction intense des médias et du public. Les photographes ont capturé cet instant, déclenchant des spéculations sur la signification de son geste, allant d’un message féministe à une simple négligence de la part de la star.

Vers un changement de perception de la pilosité féminine

L’événement, qui a marqué malgré elle sa carrière, a été revisité par Julia Roberts dans une récente interview avec le magazine Vogue. Dans cette vidéo publiée le 12 janvier, l’actrice évoque ce moment qui, à son insu, a contribué à l’émergence d’un mouvement d’acceptation des poils. " J’ai fait signe et les gens ont vu que j’avais des poils aux aisselles. C’était un scandale ", a déclaré la star à Vogue. Dans les années 90, l’épilation était la norme pour les femmes célèbres, mais Julia Roberts a involontairement ouvert la voie à une redéfinition des normes de beauté.

Aujourd’hui, des personnalités telles qu’Angèle, Miley Cyrus et Bella Thorne normalisent l’abandon du rasoir pour embrasser leur pilosité, mais à l’époque, la simple présence de poils aux aisselles de Julia Roberts était considérée comme un scandale. La star se souvient avec ironie de cet épisode, soulignant comment cela a contribué, même involontairement, à un changement progressif dans la perception de la pilosité féminine.

Intentionnel ou non ?

Dans les jours qui ont suivi, les tabloïds ont prévisiblement ridiculisé le côté féministe de Julia Roberts et sa lutte contre les normes de beauté après son choix délibéré de montrer ses aisselles non épilées. Les médias suggéraient même que cette décision était liée aux préférences de son petit ami de l’époque, Benjamin Bratt. Cependant, bien qu’elle n’ait jamais abordé le sujet auparavant, Roberts a finalement rétabli la vérité lors d’une apparition dans l’émission “Busy Tonight” en 2018, animée par l’actrice Busy Philipps.

Lorsque Busy Philipps évoque le geste de la star comme une déclaration féministe, elle répond : " Je pense que je n’avais tout simplement pas vraiment calculé la longueur de mes manches et le mouvement de la main, ni comment ces deux choses allaient ensemble et révéleraient des choses personnelles sur moi. Ce n’était donc pas tant une déclaration que cela fait simplement partie de la déclaration que je fais en tant qu’humain sur la planète, pour moi-même. "

Julia Roberts se révèle comme une star d’une simplicité rafraîchissante, indifférente aux critiques qui peuvent accompagner la célébrité. Sa capacité à rire de ses propres expériences et à embrasser son authenticité témoigne de sa force intérieure face à la pression médiatique. En dépit des projecteurs et des commentaires, elle demeure une figure inspirante, démontrant qu’être soi-même dans l’industrie du divertissement peut être la clé d’une carrière pérenne.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes