Comment le Secret du Jeûne de 24h a Reçu le Prix Nobel

C’est curieux
Il y a 7 mois

Les cellules de ton corps se décomposent constamment et recyclent ensuite leurs propres déchets. En 2016, le Japonais Yoshinori Ohsumi a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir découvert les mécanismes de ce processus appelé autophagie. Qu’est-ce que c’est et quel est le rapport avec le jeûne ?

Tu sais probablement que la plupart des tissus de ton corps remplacent régulièrement leurs cellules par des nouvelles. Les différents organes ont besoin d’un certain temps pour se renouveler complètement. D’autre part, à l’inverse, certains tissus ne remplacent jamais leurs cellules. Mais tu t’es déjà demandé où finissaient les cellules mortes de ton corps ?

Le Dr Ohsumi, un biologiste cellulaire japonais, a passé des années à étudier comment les cellules humaines se débarrassent de leurs déchets. Le nom scientifique de ce processus est “autophagie”. Ce mot vient du grec “auto”, qui signifie “soi-même”, et “phagein”, qui peut être traduit par “manger”. Si tu combines ces mots, tu verras que l’autophagie est le processus de “l’auto-alimentation”. Ça a l’air un peu effrayant, non ? Mais, en fait, ce processus t’aide à rester en bonne santé.

La première personne qui a découvert l’autophagie était le Dr Christian de Duve, un biochimiste belge. Grace à cela, il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1974. Dans les années 1960, il a commencé à examiner des tissus hépatiques et a découvert quelque chose de très intéressant. Il a remarqué que les cellules avaient des compartiments de recyclage spéciaux. Plus tard, on leur a donné le nom de lysosomes. Ils sont plus ou moins comme l’estomac des cellules, et contiennent des enzymes digestives spéciales. À l’aide de ces enzymes, les lysosomes consomment les tissus usés ou morts, des particules alimentaires, des bactéries, des virus et autres déchets qui s’accumulent dans les cellules. Tous ces déchets finissent recyclés en nouvelles cellules et en énergie. C’est le processus de l’autophagie, et tu ne survivrais pas sans lui.

Pour résumer, à l’aide des lysosomes, ton corps peut décomposer différentes structures protéiques en acides aminés. Plus tard, il utilisera ce " matériel de construction " pour créer de nouvelles cellules. Dans ce cas, une question logique se pose : “As-tu vraiment besoin de manger des protéines animales pour construire de nouvelles cellules ?” Imaginons pendant un instant qu’un être vivant ne consomme pas de protéines animales. Cela peut être surprenant, mais les études montrent qu’il aurait quasiment la même quantité de protéines et de glucides dans son système digestif que s’il en consommait. On ne note pas de réelle différence.

Ce mystère a une explication simple. Le corps peut utiliser ses propres protéines, qui ont été stockées auparavant, sous forme de cellules mortes et de bactéries. Chaque jour, ton corps a besoin de remplacer plus de 198 à 283 g (7 à 10 oz) de protéines. La moyenne des personnes, consomment environ 71 g (2,5 oz) de protéines par jour. Ce n’est pas assez pour construire de nouvelles cellules. C’est alors que le processus d’autophagie entre en jeu. En utilisant des “déchets de protéines”, ton corps se nourrit de la quantité de protéines dont il a besoin.

Si le processus d’autophagie du corps ne fonctionne pas correctement, une personne peut souffrir de diabète de type 2, de la maladie de Parkinson, de certaines maladies liées à l’âge et même de cancer. Le problème, c’est que si ton mécanisme de recyclage naturel ne fonctionne pas, les cellules mortes et les déchets commencent à s’accumuler dans ton corps. Et à la fin, il n’est plus capable de neutraliser les cellules cancéreuses et les cellules infectées par des virus et des bactéries dangereuses. En conséquence, cela peut conduire à diverses maladies graves.

Le Dr Ohsumi a découvert que l’autophagie devient plus intense lorsque le corps subit un certain stress. Ce stress peut venir du jeûne, d’une restriction calorique ou même d’une privation alimentaire. Dans ce cas, les cellules commencent à utiliser les déchets cellulaires, y compris les bactéries pathogènes, pour produire de l’énergie et construire de nouvelles cellules. Ton corps doit alors travailler davantage pour rétablir la quantité de protéines et, en même temps, se nettoyer lui-même.

Dans toutes ses études, le Dr Ohsumi a utilisé la privation alimentaire et le jeûne pour encourager le corps à décomposer les cellules toxiques et à se débarrasser de tous les déchets. Il s’avère que lorsque tu jeûnes, tes cellules vivent plus longtemps et produisent plus d’énergie. En outre, il y a moins d’inflammations dans ton corps. En plus, si tu choisis de limiter le nombre de calories que tu consommes, les niveaux d’oxyde nitrique dans ton corps augmentent. C’est cette dernière molécule qui aide à détoxifier et à rajeunir ton corps.

Comme tu peux voir, le jeûne intermittent, qui consiste à alterner les périodes de privation et de repas, peut aider ton corps à se nettoyer lui-même. De plus, il peut aussi t’aider à perdre du poids et à accélérer ton métabolisme. Quant aux bénéfices de cette méthode pour la santé, ils sont nombreux et comprennent une diminution des risques de maladies cardiaques, de problèmes neurologiques et de diabète, une réduction de l’inflammation, du stress oxydant et de la pression artérielle. De plus, le jeûne intermittent peut te protéger contre les cancers. Il améliore la longévité et équilibre ton taux de cholestérol.

Il existe différents types de jeûne, et tu peux choisir la stratégie qui te va le mieux.

— Un jeûne de 24 heures

Si tu choisis cette méthode, tu dois choisir un jour de la semaine et ne pas manger du tout ce jour-là. D’autre part, tu peux prendre le petit-déjeuner, disons, à 8 heures le lundi matin et prendre le repas suivant à 8 heures le mardi matin.

— Jeûne tous les deux jours

Si tu préfères cette option, tu dois manger régulièrement un jour et jeûner le lendemain. Cela ne veut pas dire que tu ne peux pas manger du tout pendant les jours de jeûne. Si ton apport calorique quotidien est de 2 000 calories, un jour de jeûne, tu le réduiras pour atteindre 500 calories.

Fait intéressant, lorsqu’un groupe de personnes ont réduit leur apport calorique de 20 % pendant une expérience de 2 à 6 ans, leur glycémie, leur tension artérielle et leur taux de cholestérol se sont nettement améliorés. D’ailleurs, presque tous ont réussi à retrouver leur poids normal.

— Sauter des repas

Si tu es un débutant dans le monde du jeûne et que la pratique te semble un peu intimidante, commence par sauter tes repas. En général, il suffit de sauter un repas par jour pour stimuler ton métabolisme et déclencher le processus de nettoyage de ton corps. Rappelle-toi juste que si tu as sauté un repas, tu ne devrais pas trop manger lors du prochain repas.

— Jeûne par intermittence

Le jeûne par intermittence signifie que tu manges dans une plage de 8 heures dans la journée, tous les jours de la semaine. Un autre nom de cette méthode est “le jeûne 16/8” parce que tu prends tous tes repas durant ces 8 heures et ne manges pas le reste du temps.

Si tu es nouveau avec cette méthode, essaye d’abord avec une plage horaire plus longue. Tu peux prendre ton petit-déjeuner à 8 h et ton dîner à 18 h. Ainsi, tu n’auras que 14 heures à tenir sans manger. Lorsque tu t’habitues à cette façon de manger, tu peux raccourcir le nombre d’heure.

— Le jeûne d’eau

Si tu décides de suivre cette méthode, tu dois choisir un jour dans la semaine et ne boire que de l’eau ou des jus frais sans sucre pendant toute la journée. Le meilleur moment pour ce type de jeûne est le printemps, mais tu peux aussi suivre ce régime tout au long de l’année.

Une autre conclusion intéressante que tu peux tirer de cette recherche est que, malgré ce que les gens pensent, les végétariens ne souffrent pas d’un manque de protéines animales. Ils l’obtiennent d’une manière différente. Naturellement, chacun décide par lui-même s’il veut manger de la viande ou non. Mais si tu n’es pas végétarien, c’est une bonne idée d’avoir de temps en temps des journées sans protéines animales. Le problème, c’est que lorsque tu absorbes des “protéines externes” qui viennent de la viande et du fromage que tu manges, ou du lait que tu bois, ton corps n’a aucune motivation pour recycler les protéines des cellules mortes. Et le processus d’autophagie et de renouvellement cellulaire ne se met pas en marche. Ton corps s’intoxique tout seul.

C’est pourquoi, si tu hésites à jeûner ou à réduire ton apport calorique, envisage la possibilité de passer plusieurs jours par semaine sans protéines animales.

De quelle façon as-tu déjà essayé de détoxifier ton corps ? Parle-nous de ton expérience dans la section des commentaires ci-dessous !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes