Elle a eu ses règles au milieu d’une course et a répondu aux critiques par un message poignant

Photographie
Il y a 9 mois

“Ce n’est pas la photo la plus flatteuse d’Emma, ils peuvent sûrement la recadrer un peu mieux”, a commenté Xavier Coppock sur un post montrant l’athlète terminant une course avec les règles. C’est à ce moment précis qu’un long débat s’est engagé.

Emma Pallant-Browne est une athlète britannique qui pratique le triathlon, le duathlon et l’aquathlon. Parmi ses derniers exploits, elle a remporté une médaille d’argent lors des Championnats du Monde de Triathlon Longue Distance en 2022. Lors de la prestigieuse compétition connue sous le nom d’Ironman 70.3, elle a décroché deux médailles (argent en 2017 et bronze en 2022) et une médaille d’or aux Championnats d’Europe la même année.

Lors de son dernier défi multisports, Emma a terminé quatrième. Il s’agissait du PTO Tour European Open à Ibiza, qui s’est tenu quelques jours après sa victoire aux Championnats du Monde de Duathlon.

En revanche, Xavier Coppock est un autre triathlète qui a décidé de commenter une photo d’Emma publiée sur le profil officiel de la compétition qui s’est déroulée en Espagne. Sur les images, elle apparaît en train de courir avec une tache rouge provoquée par ses menstruations.

Même si nous pensons que le commentaire de l’athlète n’a pas été fait dans l’intention de l’exposer, ses mots ont provoqué un grand débat sur les réseaux sociaux. De son côté, Emma n’a pas tardé à réagir. Dans la même publication, elle l’a tagué et lui a consacré quelques lignes.

Cinq jours plus tard, l’athlète a décidé de publier la même photo sur son profil. Dans la description, elle a rédigé un message poignant. “Célébrer les femmes incroyables dans le sport et les hommes tout aussi incroyables qui les défendent. Je suis touchée par le nombre de messages que j’ai reçus (je vais donner une autre opportunité aux coupes menstruelles) sur la réalité peu glorieuse des courses pendant les règles”, a-t-elle confié.

Dans son message, elle explique les nombreux éléments qui ont contribué à la création de cette photo. Sa tenue légère a été choisie pour ne pas attirer les rayons du soleil. Son vélo a contribué à tacher davantage le devant de la combinaison. Elle a versé de l’eau dessus aux stations d’hydratation, mais cela n’a pas fait disparaître la tache.

“Il s’agit d’un sport féminin et plus nous pourrons briser de barrières, mieux ce sera. Après une longue course, on se retrouve avec une photo comme celle-ci, mais l’idée de la retoucher signifie qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Je la partage parce qu’il n’y a rien de mal à cela, c’est naturel”, a-t-elle déclaré.

“Si tu as une photo comme celle-ci, garde-la, prends-en soin, souviens-toi de ta performance lors d’une journée compliquée parce qu’un jour, tu pourras peut-être aider quelqu’un d’autre dans cette situation”, a-t-elle conclu dans son puissant message.

La publication originale contenant les commentaires des deux individus a été supprimée, mais il nous reste celle d’Emma, publiée sur son profil. Cette athlète a beaucoup fait parler d’elle, elle a réussi à transformer un petit commentaire en un véritable message de pouvoir concernant les menstruations. Cela nous fait réfléchir à tout ce qui est naturel et peut-être devrions-nous arrêter d’en faire un sujet tabou.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes