Et si le Mégalodon et le Bloop devaient se partager l’océan

Animaux
Il y a 11 mois

Ce soir ! Le plus grand et le plus féroce requin de l’histoire affrontera le Bloop — une mystérieuse créature des profondeurs de l’océan. Le combat se déroulera loin dans la mer, donc les gens n’ont rien à craindre. Mais si le mégalodon perd, la vie de toute l’humanité pourrait être en danger. Mais d’abord, apprenons à mieux connaître nos adversaires.

Le mégalodon était un ancien prédateur marin, un requin géant craint par toute la vie sous-marine depuis des millions d’années. Le Mégalodon n’avait aucun concurrent dans les océans. Il était au sommet de la chaîne alimentaire. Les habitants actuels de la mer ne se rendent même pas compte de la chance qu’ils ont car ce monstre s’est éteint il y a environ 3 millions d’années. Mais les gens ne peuvent pas savoir avec certitude s’il a vraiment disparu.

5 % de l’océan a été exploré. Il est possible que quelque part dans les profondeurs, le mégalodon terrifie encore tous les poissons. Et aujourd’hui, ce requin colossal va se battre contre un digne adversaire : le Bloop. Techniquement, ce n’est que le nom du son. Celui que les océanographes ont enregistré en 1997. On pourrait imaginer que la créature qui l’a produit est un monstre marin, un Kraken, une bête des profondeurs.

Personne ne sait à quoi il ressemble, mais on peut deviner sa taille. Ce Bloop à ultra-basse fréquence a été si puissant qu’il a été enregistrer par des capteurs spéciaux à 4 800 kilomètres de distance. Si tu étais à New York, tu pourrais écouter le son depuis Los Angeles. Mais le son venait des profondeurs sous-marines, où l’audibilité est en fait bien moindre.

Une créature capable de produire un son pareil pourrait être des dizaines de fois plus grosse qu’une baleine bleue — le plus grand animal vivant dans le monde. Il est intéressant de noter que la source du son est située près de l’endroit le plus isolé de la Terre, à savoir le Point Nemo. Il est situé à plus de 1 500 km des côtes des trois îles les plus proches. Cet endroit est l’un des moins bien étudiés de notre planète.

Le Point Nemo est utilisé par de nombreuses entreprises comme décharge spatiale, en raison de la grande distance qui le sépare de la terre ferme. Chaque année, des satellites tombent ici. Mais le pire, c’est que les coordonnées de l’ancienne ville fictive de R’lyeh se trouvent près du Point Nemo. Cette ville a été décrite dans les livres de l’auteur H.P. Lovecraft. Parmi les ruines de R’lyeh, se trouve le monstre Cthulhu (K’tul-loo).

Oui, ça ne sonne pas du tout comme ce que c’est... Hé, moi non plus, après tout. (Hé, K’tul-loo) achète une voyelle, tu veux bien ? C’est comme si un chat marchait sur un clavier, et voilà ton nom ! C’est une créature entièrement fictive, mais beaucoup de gens pensent qu’elle pourrait être à l’origine du Bloop.

Les chances que le mégalodon gagne sont faibles car K’tul-loo est un demi-dieu. Il a des bras et des jambes, des ailes et une tête qui ressemblent à une pieuvre ou une énorme palourde avec des dizaines de longs tentacules. Il est impossible de déterminer la taille de (K’tul-loo), mais si l’on en croit les archives de l’écrivain et des dessins, sa taille peut atteindre jusqu’à 90 mètres de hauteur.

Le Mégalodon est 5 fois plus petit, avec une longueur d’environ 20 mètres, soit un peu moins qu’un wagon de métro. Ooh, un bon déjeuner pour ce requin-monstrueux ! Le requin pèse environ 100 tonnes, comme deux chars d’assaut. Le poids de (K’tul-loo) est également inconnu, mais nous pouvons dire avec certitude qu’il peut facilement soulever deux tanks avec ses mains.

Mais (K’tul-loo) peut changer sa taille et sa forme à volonté. Il peut s’agir de n’importe qui, de la taille d’un humain à celle d’un continent. De plus, (K’tul-loo) peut déployer un nombre illimité de membres. Mais ne partons pas trop loin dans la fantaisie. Sinon, le mégalodon n’aura aucune chance de gagner. Disons que (K’tul-loo) a une taille toujours constante.

Ainsi, en termes de taille, le mégalodon perd contre son adversaire. (K’tul-loo) est un ancien être sage qui a plus d’un million d’années. Il possède un savoir secret et est capable de télépathie. Le mégalodon est avant tout un animal, qui suit tout simplement ses instincts. L’un des principaux avantages de tout match est l’intelligence, donc (K’tul-loo) gagne à nouveau contre le requin géant.

Lovecraft a décrit (K’tul-loo) en train de dormir depuis plusieurs millénaires, en attendant son réveil pour déclencher une apocalypse. Par conséquent, tous les peuples du monde ont intérêt à voir le mégalodon gagner. Pour soutenir le requin, les gens envoient des navires à son aide. C’est un peu injuste, mais même à présent, (K’tul-loo) gagne. Le monstre peut contrôler les gens par télépathie. Il donne un ordre au cerveau de chaque marin, et tous les navires s’éloignent du champ de bataille.

Au fait, sais-tu ce que les monstres marins préfèrent pour le déjeuner ? " fish and ships " en anglais : “Du poissons et des bateaux” ! Ha, une vielle blague... mais bien bonne !

En attendant, pendant que (K’tul-loo) est distrait par les bateaux, le mégalodon a une chance. Il y a deux choses dans lesquelles le requin est supérieur à un demi-dieu. La première est la vitesse. Le mégalodon ne nage pas très vite — environ 17 km/h.

Les athlètes peuvent courir plus vite. Mais, pour le géant (K’tul-loo), c’est rapide. Le mégalodon peut manœuvrer autour du monstre vert, et grâce à sa peau lisse, il peut échapper aux griffes du demi-dieu. Le mégalodon nage derrière (K’tul-loo) et utilise son deuxième avantage. Ses mâchoires. La morsure d’un Mégalodon est considérée comme l’une des plus fortes parmi toutes les créatures qui aient existé sur Terre.

La force de sa morsure peut atteindre jusqu’à 20 tonnes. 6 fois plus fort qu’un Tyrannosaure, 60 fois plus puissant que la morsure d’un lion d’Afrique et 600 fois plus puissant que la mienne. Le Mégalodon mord sa proie, armé de 300 dents. Chacune d’elles est aiguisée comme un rasoir et a la taille de la main d’un adulte. Ce genre de mâchoire devient un avantage dans la lutte contre le Bloop.

Une morsure du mégalodon suffit pour blesser (K’tul-loo) gravement. Mais bien sûr, ce n’est pas suffisant pour vaincre un demi-dieu. Grâce à sa vitesse, le Mégalodon peut infliger de nombreuses attaques, mais, tôt ou tard, (K’tul-loo) parviendra à attraper le requin. (K’tul-loo) utilise des tentacules pour attraper son adversaire. Le mégalodon est pris au piège et ne peut pas bouger.

Le Bloop va sortir le requin hors de l’eau. Il semble bien que le monstre vert va gagner le combat.
Mais plusieurs objets inconnus s’approchent du champ de bataille. (K’tul-loo) est attaqué de tous côtés. Le monstre vert est unique, il est unique en son genre, mais le mégalodon a une progéniture. De nombreux requins de tous les coins de l’océan nagent pour aider leurs proches.

Maintenant, les deux parties sont à égalité. (K’tul-loo) utilise à nouveau la télépathie pour appeler les gens à l’aide. Des centaines de navires se dirigent vers cet endroit. Il leur ordonne d’ouvrir le feu sur les ennemis. Des dizaines de requins nagent rapidement autour de (K’tul-loo). Il est impossible de les toucher et de ne pas blesser le monstre vert. (K’tul-loo) perd a cause de cette erreur. Il annule l’ordre télépathique et décide de s’occuper par lui-même de la bande de requins.

(K’tul-loo) utilise ses tentacules pour attraper chaque requin un par un. Mais les requins travaillent très bien en équipe. Une fois qu’un requin est capturé, les autres mordent le tentacule et l’aident à s’échapper. Toutes les attaques de (K’tul-loo) échouent. Il faut du temps pour réfléchir à une nouvelle stratégie. Mais où battre en retraite quand il y a plein d’ennemis partout ? Retourner dans la cité antique, c’est s’avouer vaincu. (K’tul-loo) a une idée.

Il déploie ses ailes et produit une seule vague qui, comme une onde de choc, jette tous les requins au loin. Le monstre regagne la surface : une autre vague, et un tsunami se forme dans l’océan. (K’tul-loo) s’élève dans les airs. Des nuages noirs s’accumulent, le tonnerre gronde, la foudre frappe partout et une pluie torrentielle commence. (K’tul-loo) est dans le ciel, directement au-dessus d’un groupe de mégalodons.

Il a pris une courte pause et maintenant, le monstre vert est prêt pour une nouvelle attaque. Un sifflement strident retentit au-dessus (K’tul-loo). Un satellite est en train de tomber, et traverse les nuages d’orage. Puis un autre. (K’tul-loo) n’est pas préparé à une attaque de débris spatiaux. Il plonge dans l’eau et se retire une fois de plus dans les ruines de la cité antique.

Le mégalodon gagne mais il ne lui reste pas beaucoup de force. Heureusement, oups, désolé — heureusement, un combat pareil n’aura jamais lieu. Le mégalodon s’est éteint il y a des millions d’années. Il existe un pourcentage infime de chances que cette espèce de requin soit encore en vie. Cependant, c’est une excellente nouvelle pour les fans du mégalodon. Tu peux trouver une dent vieille d’un million d’années de cette créature dans pleins d’endroits autour du monde, où les gens se rassemblent pour rechercher ce vestige. Les professionnels et les touristes vendent les dents trouvées pour beaucoup d’argent ou les gardent en souvenir.

Quant au Bloop, tu peux écouter l’enregistrement sur internet et apprendre qu’il ne s’agit pas de (K’tul-loo) ou d’une sorte de monstre marin. L’administration nationale des océans et de l’atmosphère (NOAA) a confirmé que le Bloop était en fait un bruit de glace. Lorsque de grands icebergs se fissurent et s’effondrent, ils génèrent des sons puissants à très basse fréquence. Il existe de nombreux enregistrements de célèbres séismes de glace qui présentaient des similitudes avec le Bloop.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes