Le Trophée FIFA a Été Volé 2 Fois + 14 Choses à Savoir Sur la Coupe du Monde

C’est curieux
Il y a 5 mois

La première Coupe du Monde FIFA de l’histoire a eu lieu le 13 juillet 1930 en Uruguay. La France a gagné contre le Mexique 4-1. Seuls 13 pays ont décidé de participer à cette compétition. C’est la seule Coupe du Monde sans matches de qualification, étant donné le nombre très réduit de participants. Le roi roumain Karol II était un très grand fan de foot. Sa priorité absolue a été celle de faire entrer son équipe nationale dans la Coupe du Monde de la FIFA. Il accède au trône 35 jours avant le début de la compétition. Il a sélectionné lui-même les joueurs et ils ont présenté la demande d’inscription 3 jours avant la date butoir.

Le problème c’est que la plupart des joueurs travaillaient pour une entreprise qui refusait de leur donner 3 mois de congés payés. Le roi lui-même a dû passer quelques coups de fil, et l’équipe s’est embarquée dans un avion en direction de l’Uruguay. Ils ont fait plusieurs escales. Ils ont récupéré l’équipe de France et le président de la FIFA Jules Rimet qui portait le trophée dans sa valise. Ils se sont aussi arrêtés pour faire embarquer l’équipe de Belgique et du Brésil. Tous ces joueurs avaient décidé de partager le vol pour payer moins. L’équipe de la Yougoslavie a fait trois jours de train pour arriver au port de Marseille. Ils étaient censés partager la traversée maritime avec l’Egypte mais tout est tombé à l’eau à cause du mauvais temps. Impossible de s’entrainer sur les bateaux, et les voyages duraient environ 15 jours. La plupart des équipes arrivées via mer ont gagné leurs premiers matches.

L’arbitre de la finale de la première Coupe du Monde était belge. Il portait un costume formel avec une cravate et des bottes d’équitation. C’est assez original comme look pour un évènement sportif. À l’origine, le trophée de la FIFA s’appelait Victory. Il s’agissait d’une statuette en argent sterling plaqué or de la déesse grecque Nike qui tenait la coupe au dessus de sa tête. Plusieurs années plus tard, le trophée a été rebaptisé en honneur de Jules Rimet. C’était le troisième président de la FIFA, et il a beaucoup œuvré pour démocratiser le football et c’est à lui qu’on doit la Coupe du Monde. Le trophée est ensuite passé de gagnant en gagnant jusqu’en 1970. En 1970, le Brésil a gagné la Coupe du Monde pour la troisième fois et il a pu garder le trophée pour de bon.

En 1966, le Trophée de la Coupe du Monde a disparu pendant 7 jours. Cette année-là, la compétition devait avoir lieu en Angleterre. Le trophée avait été exposé dans une exposition philatélique à Londres. Il était surveillé 24h sur 24, 7 jours sur 7, mais un voleur a réussi à ouvrir le coffre et à voler le trophée au deuxième jour d’exposition. Toute la nation a suivi de près la recherche, qui a commencé immédiatement. Le voleur a demandé une importante rançon. Quand il a été arrêté, il n’avait pas le trophée avec lui. C’est un chien bâtard noir et blanc appelé Pickles qui a résolu l’affaire.

Une semaine après le vol, Pickles a remarqué quelque chose d’emballé dans du journal sous une haie de son jardin à Londres Sud. Le toutou a attiré l’attention de son maître, David Corbett, qui a contrôlé le paquet. Il était en train de déballer doucement l’objet et il s’est rendu compte que le trophée de la Coupe du Monde était dans son jardin ! Une fois que l’authenticité de l’objet a été prouvée, Pickles est devenu une star mondiale. Son maître a reçu l’équivalent de 95 000 € en prime et le toutou a reçu une fourniture de nourriture à vie. Plusieurs années plus tard, un nouveau trophée a été dessiné par un artiste italien qui avait gagné un prix de design. C’est une statuette de deux athlètes qui soulèvent un globe en or 18 carats avec des bandes de malachite à sa base. Certains scientifiques avancent que le globe est forcément creux. Sinon, les gagnants ne parviendraient pas à soulever le trophée comme il le font.

Personne n’a vu le trophée original Jules Rimet depuis 1983. La Confédération Brésilienne de Football [BFC] l’a placé en belle vue dans ses bureaux. Un groupe de voleurs a réussi à passer la sécurité de l’immeuble, à ouvrir le cadre en bois de la boîte en verre blindé et à prendre le trophée. La Banque Centrale de Rio de Janeiro a offert une importante prime à la personne qui ramènerait le trophée. Mais rien. Le trophée n’est jamais réapparu. Selon une rumeur très populaire, le trophée aurait été fondu et transformé en lingots d’or dans une des nombreuses fonderies brésiliennes.

Le système des cartons rouges et jaunes n’a été introduit que lors de la Coupe du Monde de 1970. Avant la mise en place de ce système, les arbitres devaient communiquer aux joueurs qu’ils étaient expulsés. Lors d’un match au Chili, l’arbitre Ken Aston voulait expulser un joueur italien qui avait donné un coup de pied à un joueur chilien. L’italien ne parlait pas anglais et l’arbitre ne parlait pas un mot d’italien. Ce sont donc les autres joueurs et la sécurité du stade qui ont traîné le joueur hors du terrain. Le reste du match a été particulièrement violent. L’arbitre n’avait aucun moyen de signaler simplement aux joueurs qu’ils devaient quitter le terrain. Ken Aston n’a plus arrêté de penser à ce match, même quand il est rentré chez lui. Alors qu’il conduisait, il a observé les feux tricolores, et il a décidé d’appliquer le même principe sur les terrains. Cette trouvaille a été immédiatement appréciée, mais elle n’a été ajoutée au règlement officiel que longtemps après.

Selon les règles de la FIFA, les joueurs qui participent à la Coupe du Monde peuvent porter des maillots allant du numéro 1 au numéro 23. Les japonais ne sont pas fan du numéro 4, car il se prononce presque comme le mot “décès” en japonais et ils considèrent que ça porte malheur. Ils attribuent donc ce maillot de manière aléatoire. Le coup d’envoi de la finale de la Coupe du Monde de 1974 a dû être repoussé de 10 minutes. Les ouvriers du stade de Munich avaient oublié d’installer les drapeaux de corner. Le seul match sans aucun but a eu lieu presque 30 ans après la première Coupe du Monde. L’Angleterre et le Brésil ont fini le match 0:0. C’était le seul match où les brésiliens n’avaient pas marqué, et ce grâce à des tactiques défensives très efficaces de leurs adversaires.

Le match avec le plus de cartons jaunes et rouges a eu lieu en Allemagne en 2006. Pendant le match Portugal Hollande, l’arbitre a sorti 16 cartons jaunes et 4 cartons rouges au total. Le premier carton jaune n’a été attribué que deux minutes après le coup d’envoi. Le président de la FIFA était si contrarié par le jeu d’arbitre qu’il lui a suggéré de se donner un carton jaune à lui-même ! En plein milieu du match de quart de finale entre l’Angleterre et le Brésil à la Coupe du Monde de 1962 au Chili, un chien a fait irruption sur le terrain. L’arbitre a interrompu le match, mais personne n’a réussi a attraper le toutou. C’est alors que le buteur anglais Jimmy Greaves, qui adorait les chiens, s’est mis à quatre pattes pour l’attirer. La foule applaudissait et le chien s’est laissé attraper. Il a aussi bien profité de câlins de Greaves. Le joueur brésilien Garrincha a été tellement marqué par l’évènement qu’il a décidé d’adopter le toutou. Et Greaves s’est retrouvé avec un nouveau surnom : “l’agent de fourrière de Garrincha”.

Le Qatar accueille la première Coupe de Monde en hiver de l’histoire. Dans tous les autres pays, cet évènement se déroulait en été. Elle est partie pour être la compétition FIFA la plus chère de tous les temps. Ce n’est pas surprenant, sachant que tous les stades sont équipés de climatisation et que les gagnants touchent 40 millions d’euros pour la victoire. Selon des statistiques particulièrement intéressantes, ce n’est jamais arrivé qu’une équipe coachée par un entraineur étranger gagne la Coupe. Jusqu’à maintenant, toutes les équipes gagnantes étaient entraînées par des coaches de la même nationalité. Les Îles Salomon sont le pays qui s’intéresse le plus au football, du moins en ligne. Les habitants de cet archipel situé au nord-est de l’Australie, sont ceux qui font le plus de recherches Google sur la Coupe du Monde. L’entraîneur français Raymond Domenech, qui a entrainé l’équipe de France pour deux Coupes du Monde, était un grand passionné d’astrologie et il pensait que les signes astrologiques des joueurs influençaient leurs performances. Il ne faisait pas confiance aux scorpions et aux lions. Il pensait qu’ils voulaient seulement se faire remarquer et il les faisait jouer beaucoup moins que prévu.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes