Pourquoi Deux Océans ne se Mélangent Pas

C’est curieux
Il y a 7 mois

Quand on regarde les mers et les océans sur les cartes, on pourrait penser qu’ils se mélangent. On dirait qu’il n’y a qu’un seul grand océan, et qu’on a donné un nom à chaque partie. Eh bien, tu serais surpris de voir à quel point leurs frontières sont vives !

La frontière entre l’Océan Pacifique et l’Océan Atlantique est comme une ligne entre deux mondes. On dirait que les deux océans se rencontrent en un point invisible qui formerait un mur et qui empêcherait leurs eaux de se mélanger. Alors, que se passe-t-il donc ? Nous savons pourtant qu’il n’existe pas de mur invisible dans les océans, et que l’eau n’est que de l’eau. Qu’est-ce qui pourrait les empêcher de se mélanger ?

Il se trouve que l’eau peut différer d’un océan à un autre. Les océans Atlantique et Pacifique ont une densité et une composition chimique différentes, mais aussi des qualités particulières et un niveau de salinité propre. On peut juger par leur couleur respective qu’ils ne sont pas du tout identiques. La frontière entre les deux eaux avec des caractéristiques physiques et biologiques distinctes est connue sous le nom de cline.

Les haloclines — les frontières entre des eaux dont le niveau de salinité diffère — sont les plus spectaculaires, et c’est ce que l’on voit quand l’Atlantique et le Pacifique se rencontrent. Le fameux explorateur Jacques Cousteau a découvert cela alors qu’il plongeait au niveau du Détroit de Gibraltar. Les couches d’eau aux niveaux salins distincts étaient comme divisées par un film transparent, et chaque couche a sa flore et sa faune.

Les haloclines apparaissent quand l’eau d’un océan ou d’une mer est au moins 5 fois plus salée que dans une autre. Tu peux créer une halocline chez toi si tu verses un peu d’eau de mer ou de l’eau salée colorée dans un verre et que tu ajoutes ensuite un peu d’eau fraîche au-dessus. La seule différence est que cette halocline sera horizontale, alors que celles dans l’océan sont verticales.

Si tu te souviens des bases de tes cours de physique, tu peux en déduire qu’un liquide plus dense devrait se retrouver en couche inférieure et le moins dense au-dessus. Si c’était en effet le cas, la limite entre les deux océans ne serait pas une ligne verticale mais horizontale, et la différence entre leur salinité deviendrait moins évidente à mesure qu’ils se rapprochent.

Alors, pourquoi est-ce que ça ne se passe pas comme cela ici ? Eh bien, d’abord, la différence de densité de l’eau des deux océans n’est pas importante au point de les scinder en deux couches horizontales distinctes. Et pourtant, elle suffit à ce que les deux eaux ne se mélangent pas.

On peut aussi citer l’inertie. L’une des forces d’inertie connue sous le nom de force de Coriolis influence les objets quand ils se déplacent selon des axes qui, à leur tour, bougent aussi. En d’autres termes, la Terre bouge, et tous les objets en mouvance sur Terre seront influencés par la force de Coriolis, les déviant de leur objectif. Par conséquent, les objets à la surface de la Terre ne se déplacent pas tout droit mais se déportent dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord et dans le sens inverse des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Sud.

Mais la Terre se déplace lentement, il faut un jour entier à la planète pour faire un cercle complet autour de son axe. C’est pour cela que l’effet Coriolis devient évident sur de longs intervalles de temps : avec les cyclones ou avec les courants des océans.

Et c’est pour cela que la direction des courants dans l’Atlantique est différente des courants du Pacifique. Ils ne s’accordent pas non plus.

Une autre différence importante entre les eaux de deux océans est la force de la connexion des molécules, ou la résistance à la tension de surface. Grâce à leur force, les molécules d’une matière se tiennent entre elles. Deux océans ont une résistance de tension totalement différente, donc les eaux ne se mélangent pas.

Peut-être que progressivement, elles pourraient commencer à se mélanger, mais puisque leurs courants sont opposés, elles n’en sont pas capables. Les molécules se rencontrent seulement durant un court moment et sont ensuite emportées par le courant de l’océan.

Mais tu penses bien que l’Atlantique et le Pacifique ne sont pas les seuls à se la jouer solo ! Il existe beaucoup d’endroits sur la planète où les eaux de deux mers ou deux fleuves ne se mélangent pas.

Il existe aussi des thermoclines — des frontières entre l’eau de différentes températures, comme l’eau chaude du Gulf Stream et l’eau bien plus froide de l’Océan Atlantique Nord.

Les chemoclines sont les plus impressionnantes. Ce sont des limites entre des eaux qui ont un microclimat et des composés chimiques différents. La Mer des Sargasses est la chemocline la plus importante et la plus connue. C’est une mer dans l’Océan Atlantique qui n’a pas de rive mais que tu n’as pas d’autre choix que de remarquer.

Regardons ensemble les clines les plus spectaculaires de la planète.

La Mer du Nord et la Mer Baltique

Les deux mers se rencontrent près de la ville danoise de Skagen. Leurs eaux ne se mélangent pas à cause de leurs densités différentes. Parfois, tu peux voir les vagues des deux mers qui s’affrontent, en produisant de l’écume

Et pourtant, les eaux se mélangent petit à petit, c’est pour cela que la Mer Baltique est légèrement saline. S’il n’y avait pas de mélange avec la Mer du Nord, ce serait un gigantesque lac d’eau douce.

La Mer Méditerranée et l’Océan Atlantique

Ils se rencontrent au Détroit de Gibraltar et ont une densité et salinité différentes, donc leurs eaux ne se mélangent pas non plus.

La Mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique

Le point de leur rencontre est près des Antilles et on dirait presque que quelqu’un a peint l’eau avec différentes teintes de bleu.

Ils se rencontrent aussi ailleurs, sur l’île d’Eleuthera aux Bahamas. L’eau de la Mer des Caraïbes est turquoise et celle de l’Océan Atlantique est bleu foncé.

Le Fleuve Suriname et l’Océan Atlantique se rencontrent près de Paramaribo en Amérique du sud.

Le fleuve Uruguay et ses affluents

Ceux-ci se rencontrent dans la province de Misiones en Argentine. L’un d’eux est traité pour être utilisé dans l’agriculture, et l’autre devient presque rouge à cause du terreau durant les saisons de pluie.

Le Rio Negro et le Rio Solimões (un bras de l’Amazone)

Tout près de la ville de Manaus, au Brésil, le Rio Negro et le Rio Solimões se rejoignent mais ne se mélangent pas, et ce sur un peu plus de 3km. LE Rio Negro est noir et le Solimões est clair, ils ont des températures distinctes et une vitesse de courant qui leur est propre.

La Moselle et le Rhin
Ils se rencontrent à Coblence, en Allemagne. Le Rhin a une eau plus claire et la Moselle est plus sombre.

L’Ilz, le Danube et l’Inn

La jonction de ces cours d’eau se trouve à Passau, en Allemagne. L’Ilz est une petite rivière de montagne à gauche, le Danube est au milieu, et l’Inn est la rivière claire à droite. L’Inn est plus large que le Danube à cet endroit mais c’est tout de même l’un de ses affluents.

L’Alaknanda et le Bhagirathi se rencontrent en Inde. L’Alaknanda est sombre et le Bhagirathi est clair.

L’Irtych et l’Oulba se rejoignent au Kazakhstan, près de la ville dont ni toi ni moi n’arriveront jamais à prononcer le nom... Mais essaie donc, je t’en prie. L’Irtych a une eau claire et l’Ulba a une eau plus trouble.

Le Jialing et le Yangtsé se rencontrent dans le Chongqing, en Chine.
Le Jialing est propre et le Yangtsé a une teinte brune.

Irtych et Om
Ces deux fleuves se rencontrent à Omsk, en Russie. L’Irtych est trouble et l’Om est pur et transparent.

La Tchouïa et la Katoun se rencontrent dans la République de l’Altaï, en Russie. L’eau de la Tchouïa présente une couleur blanche trouble singulière et a l’air épaisse et dense. La Katoun est limpide et turquoise. En se rejoignant, elles forment un courant unique de deux couleurs qui ne se mélangent pas avant un moment.

Les fleuves Green River et Colorado

Leur point de rencontre est le Parc National de Canyonlands dans l’Utah, le fleuve du Colorado est brun et le fleuve du Green River est... tu l’auras deviné, il est vert ! Ces deux fleuves passent à travers des rochers avec différentes compositions chimiques, c’est pour cela que le contraste des couleurs est si percutant.

Le Rhône et l’Arve

Ils se rejoignent à Genève, en Suisse. Le Rhône est un fleuve pur qui débouche dans le Lac Léman, tandis que l’Arve est très trouble ; il prend sa source dans les glaciers de la Vallée de Chamonix.

Bon, je ne sais pas toi, mais moi, je trouve que ces cours d’eau se ressemblent... comme deux gouttes d’eau ! Bon ok, c’était nul...

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes