Pourquoi Il Manque La Moitié Du Colisée

C’est curieux
Il y a 5 mois

Il y a dans le comté de Kent, en Angleterre, un trésor culturel appelé The Margate Shell Grotto. Ce passage souterrain est tapissé d’environ quatre millions et demi de coquillages, formant une mosaïque complexe. Ce magnifique site a été découvert par hasard dans les années 1800, et il est encore entouré de mystère aujourd’hui.

Car personne ne sait au juste qui l’a construit ni pourquoi ! Les experts ne savent même pas comment il a été conçu, parce qu’il leur faudrait prélever des échantillons sur les murs et ce qu’ils enlèveraient serait irremplaçable. Une analyse de la substance qui se trouve sous ces coquillages a indiqué qu’il s’agissait d’une préparation à base de poisson. Certains pensent que ces murs ont été créés par une ancienne civilisation évoluée. D’autres disent que la grotte aux coquillages de Margate relève de l’architecture égyptienne, romaine, indienne ou phénicienne. Une autre explication possible est que ce chef-d’œuvre est né de l’imagination d’un aristocrate excentrique de l’époque victorienne.

Le Colisée de Rome était autrefois presque deux fois plus grand qu’aujourd’hui ! Cependant, les siècles ne lui ont pas permis de conserver sa forme initiale. Examinons un peu l’histoire du Colisée et voyons comment il a fini par être éparpillé dans toute la ville. La construction de ce bâtiment a commencé en 70 de notre ère, sous l’empereur Vespasien.

Dès son ouverture, il a été le théâtre de nombreuses activités et spectacles mettant en scène les puissants gladiateurs et un grand nombre d’animaux exotiques. Sa gloire architecturale a commencé à s’estomper en 217 lorsqu’un incendie a touché les parapets supérieurs et une grande partie des intérieurs du bâtiment. Il a fallu un siècle entier pour réparer les dégâts, mais la forme initiale du Colisée n’a jamais pu être retrouvée. Sa chute s’est poursuivie avec un tremblement de terre survenu dans le sud de l’Italie en 443. Lors de ce séisme, une grande partie de l’anneau extérieur du Colisée fut endommagée. Après le siège de Rome, qui a eu lieu en 472, les habitants ont connu des difficultés, et beaucoup d’entre eux n’ont survécu que grâce à la vente de morceaux de calcaire de l’ancien Colisée.

Le coup le plus dévastateur a été porté par un autre tremblement de terre qui s’est produit en 1349. Lors de cette catastrophe, le côté sud du bâtiment s’est complètement effondré. Et c’est à partir de cette époque qu’il a commencé à ressembler au bâtiment que nous connaissons aujourd’hui dans la capitale italienne. Cependant, toute la pierre que ce séisme a arrachée au Colisée a servi à reconstruire d’autres monuments célèbres. Du coup, si on y réfléchit, ce qui semble manquer du Colisée ne manque en réalité pas du tout ! Sa matière a simplement été réaffectée en divers endroits de la ville.

Les efforts officiels pour préserver le Colisée ont commencé aux alentours du 17ème siècle et n’ont cessé de se développer depuis, jusqu’à ce que ce grand édifice romain soit désigné comme l’une des sept merveilles du monde au 21ème siècle. Le Colisée est peut-être le plus célèbre, mais ce n’est pas le seul amphithéâtre antique qui mérite d’être mentionné. Sur notre liste, nous avons aussi l’amphithéâtre d’El Jem qui date de l’an 238. Tu le trouveras dans la petite ville tunisienne du même nom. Les connaisseurs savent peut-être qu’El Jem est l’une des ruines romaines les mieux préservées au monde. Elle s’élève à une hauteur de 30 mètres et peut accueillir environ 35 000 personnes.

Aucune liste de sites antiques importants ne serait complète sans la glorieuse ville de Pompéi, en Italie. Une immense éruption du Vésuve voisin a recouvert la ville entière d’une couche de cendres volcaniques. Heureusement, ce qui est resté sous cette couche a été très bien conservé et les études se sont multipliées depuis sa découverte dans les années 1800. La région de Pompéi était à l’origine habitée par les Osques, mais elle été transformée en colonie à l’époque de l’Empire romain. On y trouve des villas, des bains, des magasins et même des bâtiments résidentiels extrêmement bien conservés. Les touristes peuvent aussi se promener dans ses rues pavées et admirer des œuvres d’art — des sculptures, des mosaïques et des peintures murales.

Lorsqu’on visite le Pérou, on le fait généralement pour voir le Machu Picchu, mais je vais te confier un petit secret : cette citadelle n’est pas si ancienne que ça — on estime qu’elle a été construite au 15e siècle de notre ère. Si tu cherches quelque chose d’un peu plus ancien, les ruines de Caral — également situées au Pérou — te satisferont peut-être davantage, car ce site est l’une des plus anciennes zones urbaines d’Amérique du Sud.

On n’a retrouvé aucun signe de violence en ce lieu, et les archéologues ont même suggéré que cette cité abritait une société pacifique. On pense qu’ils vivaient de commerce et qu’ils appréciaient grandement la musique. Car l’une des découvertes les plus importantes faites sur ce site est une impressionnante collection d’instruments de musique, qui comprend 37 cornets d’os de cerfs et de lamas. On a également trouvé 33 flûtes, et on estime qu’elles remontent à environ 2170 avant notre ère.

Les ruines de la cité antique de Pella se trouvent en Jordanie et datent de plus de 6 000 ans ! Elles sont le magnifique témoignage d’une société avancée ayant disparu il y a bien longtemps — on y trouve en effet des théâtres, des bains et une maison-fontaine.

Ce qui rend ce lieu encore plus remarquable, c’est que les archéologues pensent qu’il a été peuplé depuis l’âge de pierre. Le théâtre antique de Lugdunum est un véritable joyau situé dans la ville de Lyon. Selon les données archéologiques, il a été construit il y a plus de 2 000 ans, et il offre une vue magnifique sur la ville. Pouvant accueillir environ 10 000 personnes, cet ancien théâtre accueille les célèbres Nuits de Fourvière, un festival de musique.

À l’époque grecque et romaine, cette ville s’appelait Héliopolis, ou la ville du soleil. Aujourd’hui, il y a à Baalbek un complexe abritant deux des plus grandes ruines de temples romains : le temple de Bacchus et celui de Jupiter. Si tu veux le visiter, tu devras te rendre dans l’est du Liban, où ces temples sont encore merveilleusement conservés. Nous savons qu’ils datent environ du deuxième ou troisième siècle.

Les grottes d’Ellora, en Inde, remonteraient à l’an 600 de notre ère et s’étendent sur plus de 2 km. Situées dans l’état du Maharashtra, tu peux y visiter un rare ensemble de 34 temples qui ont été sculptés de manière très complexe à flanc de montagne. Ils sont pleins d’œuvres d’art raffinées, par exemple des peintures et des sculptures. Le berceau de l’humanité abrite les plus anciennes traces de l’histoire humaine. Ce site est situé près de Johannesburg en Afrique du Sud et présente certains des plus anciens fossiles d’hominidés jamais découverts. Tu y trouveras environ 40 % des fossiles de nos ancêtres humains présents dans le monde. L’un des fossiles les plus intéressants est celui d’un Australopithecus africanus surnommé “Mme Ples”, qui aurait vécu il y a environ deux millions et demi d’années ! Fait amusant: tu peux même organiser ton mariage ici.

Koh Ker est un autre site dont les temples remontent au 10e siècle — et il est situé dans les jungles du Cambodge. Voyager jusqu’à ce lieu n’est pas facile, et la plupart des touristes utilisent des tuk-tuks pour s’y rendre. Le monument le plus important de Koh Ker est le Prasat Ta Muen Thom. Les groupes de visiteurs qui souhaitent accéder à son sommet ne sont autorisés à gravir ses marches qu’en nombre limité pour des raisons de conservation. Mais la vue vaut la peine de faire la queue si tu n’as pas le vertige. Tu découvriras une quarantaine d’inscriptions dont certaines remontent à l’an 932. Un grand nombre des monuments du site ne sont pas accessibles aux touristes — ils sont profondément enfouis dans la forêt et la zone n’est pas sécurisée.

Il est difficile de croire que ce lieu était autrefois — au 3e siècle — l’un des plus grands centres de commerce du monde. Cependant, comme les vestiges de Volubilis sont parmi les mieux conservés de la planète, on peut s’en faire une idée assez précise. Avec sa majestueuse Maison des colonnes et l’Arc de triomphe de Caracalla, Volubilis était la ville la plus éloignée du centre de l’Empire et un lieu clé du royaume de Maurétanie. Elle aurait été encore mieux conservée s’il n’y avait pas eu un tremblement de terre au 18e siècle. Si tu décide de la visiter un jour, tu devras te rendre dans la région de Fès-Meknès au Maroc.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes