Que se Passerait-il si nous Vivions sur une Planète sans Soleil ?

C’est curieux
Il y a 5 mois

Imagine une planète errante, un vagabond cosmique que personne ne voudrait raccompagner à la maison. En gros, une planète errante a été éjectée de son propre système stellaire et flotte désormais sans but dans l’espace, comme un cowboy solitaire cosmique. Ces planètes ne sont pas purement théoriques ; elles existent et les scientifiques en ont même détecté dans notre galaxie ! En fait, les estimations suggèrent qu’il pourrait y avoir beaucoup de ces cosmo-nomades flottant autour de la Voie lactée ! Et ce ne sont pas seulement de petits univers rocailleux comme la Terre. Certains d’entre eux sont des géantes gazeuses massives, plusieurs fois plus grandes que Jupiter ! Ces mastodontes pourraient potentiellement avoir leurs propres lunes et même leurs propres mini-systèmes en orbite autour d’eux.

Par exemple, l’une des planètes errantes les plus célèbres que nous connaissons porte un nom compliqué (tiens, tu le lis toi-même) [PSO J318.5-22.] Elle est située à environ 80 années-lumière de la Terre, et elle a été découverte en 2013. Sa masse est estimée à environ six fois celle de Jupiter et elle serait âgée d’environ 12 millions d’années ! Et oui, ce n’est pas parce que ces solitaires cosmiques n’ont pas d’étoile qu’ils sont méga froids. Ils peuvent encore générer de la chaleur et de la lumière à partir de leurs propres procédés internes. Certains peuvent même avoir des champs magnétiques et des aurores, tout comme la Terre. En d’autres termes, les planètes errantes pourraient potentiellement être habitables, si elles réunissent les bonnes conditions. Alors... À quoi ressemblerait la vie sur une telle planète ? Et pourrions-nous éventuellement vivre dans un tel monde ?

Eh bien, habiter sur une planète errante peut être une existence très solitaire. Il n’y a pas de soleil pour se prélasser, pas d’atmosphère douillette pour se blottir, et pas de voisins cosmiques avec qui faire un barbecue. Ouch! C’est pourquoi il faut faire preuve de créativité ! Commençons par le problème le plus évident : il sera difficile de se passer de lumière et de chaleur.

Comment pouvons-nous résoudre ce problème ? Eh bien, nous devrions probablement investir dans des chauffages spatiaux très sophistiqués et porter des combinaisons spatiales dernier cri et super chaudes. Nous pourrions aussi inventer une toute nouvelle façon de produire de l’électricité sans dépendre de l’énergie solaire. Par exemple, pourquoi ne pas utiliser l’énergie géothermique ? Ça, c’est du sérieux !

Chaque planète possède une source de chaleur interne. Sans elle, elles ne seraient que des roches froides et sans vie flottant dans l’espace. Cette source de chaleur pourrait être exploitée et utilisée pour tout alimenter, des maisons aux usines en passant par les vaisseaux spatiaux. C’est comme si tu avais un jacuzzi assez grand pour alimenter une ville entière ! Et cette ville sera très assurément située sous terre, au plus près de la source de chaleur.

Concernant la lumière, il nous faudrait probablement fabriquer des lampes de poche ultra puissantes. Ou peut-être même apprendre à créer génétiquement des organismes bioluminescents pour éclairer nos maisons ? Imagine des bases spatiales envahies de champignons et de plantes fluorescentes ! D’ailleurs, en parlant de plantes... La présence de végétaux serait assez difficile à obtenir sans étoile. Alors, que mangerions-nous ? Eh bien, nous pourrions utiliser les mêmes sources géothermiques dont nous avons parlé, ou certaines réactions chimiques, pour subvenir à nos besoins. Et peut-être que nous développerions un goût pour les aliments riches en soufre, ou que nous commencerions à fermenter nos propres boissons à partir de la boue volcanique bouillonnante. Miam ! Mais, outre la nourriture, nous avons un problème plus important... vivre sur une planète errante serait à couper le souffle — littéralement. Car nous n’aurions pas d’air.

Tu vois, toutes les planètes errantes n’ont pas une atmosphère viable et stable. Tout dépend de leur taille, de leur composition et d’autres facteurs. Mais même si notre nouvelle maison avait une atmosphère, elle pourrait être incroyablement fine et précaire. Nous n’aurions pas de joli ciel bleu ou de couchers de soleil spectaculaires à admirer.

Au lieu de cela, nous regarderions dans le vide infini de l’espace, où les étoiles seraient plus brillantes que jamais. Et oublie les phénomènes météorologiques — sans atmosphère pour les créer, nous n’aurions ni pluie, ni neige, ni orages. Et ce ne sont là que les plus mineurs des problèmes. Le pire, c’est que la température de la planète fluctuerait énormément, passant d’une chaleur insoutenable à un froid insupportable. Ce serait comme vivre dans un four que l’on allumerait et éteindrait en permanence !

Et enfin, nous serions exposés à toutes sortes de débris spatiaux et de radiations cosmiques. Alors si tu ne veux pas te transformer en chips, tu devrais investir dans une excellente protection solaire ! Mais comment pouvons-nous résoudre ce problème ? Il faudrait trouver un moyen de produire notre propre oxygène et probablement créer quelque chose comme une biosphère de l’ère spatiale.

Par exemple, nous pourrions faire pousser des plantes capables de générer de l’oxygène, ou nous pourrions apprendre à filtrer l’air comme le ferait un purificateur de haute technologie. Enfin, il nous reste le dernier problème le plus important : trouver de l’eau. Et c’est là que les océans sous-marins nous viennent en aide ! Là, nous plongeons vraiment au cœur des possibles ! Ha ha. Mais sérieusement, les scientifiques suggèrent que certaines de ces planètes pourraient effectivement posséder des océans sous-marins. Ce serait comme vivre sur un ballon d’eau géant qui aurait été enfoui sous terre, avec un sol sous tes pieds fait de glace et de roche.

En d’autres termes, nous pourrions tout simplement puiser dans ces océans souterrains. Ils pourraient nous fournir une source d’eau pour la boisson, l’agriculture et la fabrication. Peut-être même d’autres ressources et matériaux que nous n’avons jamais vus auparavant. Et, à propos... Qui sait quelles créatures étranges pourraient se cacher dans ces mers souterraines ? Mais rassure-toi, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Même si nous n’avons pas d’oasis souterraines, il existe encore d’autres options. Nous pourrions obtenir de l’eau des comètes, de l’extraction de glace... et même de l’atmosphère — celle que nous venons de créer tout à l’heure.

Enfin, nous devons trouver et extraire des ressources pour construire nos maisons et d’autres choses. Et une planète errante n’a pas forcément le même type de ressources que celles en orbite autour d’une étoile. C’est comme essayer de trouver des trésors dans un désert — ce n’est pas vraiment gagné d’avance. Il se peut que nous devions compter sur les ressources des astéroïdes proches et d’autres choses de ce genre. Et si nous voulons extraire des ressources de la planète elle-même, nous devrons peut-être percer des kilomètres de glace et de roche. Mais si tu es prêt à relever le défi, il y a toujours une chance que tu fasses fortune sur une planète errante ! Et qui sait, peut-être découvriras-tu de nouvelles ressources encore plus précieuses que l’or ou les diamants !

Super. On dirait que nous avons résolu les problèmes les plus importants. Il pourrait y avoir encore d’autres petites difficultés. Par exemple, nous devrions également faire face à des jours et des nuits très longs, en fonction de la vitesse de rotation de notre planète. Et nous n’aurions pas un cycle jour-nuit normal et régulier.

La rotation de notre planète pourrait être totalement imprévisible. Peut-être aurions-nous des semaines de nuit suivies de semaines de jour, ce qui pourrait vraiment perturber nos horaires de sommeil. Nous devrions peut-être mettre au point un café particulièrement fort pour tenir le coup pendant ces longues et sombres nuits ! Mais théoriquement, nous pouvons nous adapter à toutes ces choses et surmonter tous les défis. Et enfin, bienvenue sur la planète errante — là où le soleil ne se lève jamais, mais où les aventures ne s’arrêtent jamais non plus !

Grâce à notre technologie avancée, nous avons réussi à créer un environnement confortable et habitable dans ce monde autrefois stérile. Le ciel au-dessus de nous est maintenant d’une belle nuance de bleu, rempli de nuages blancs duveteux et d’un troupeau occasionnel de créatures volantes. Que demander de plus ?

Lorsque nous nous aventurons hors de nos habitats souterrains, nous sommes accueillis par un monde plein de surprises. Des plantes et des animaux étranges se sont adaptés aux conditions uniques de cette planète, certains ayant des caractéristiques bioluminescentes qui brillent dans l’obscurité. Et fais attention si tu veux aller nager dans les océans souterrains — ils pourraient abriter des créatures bizarres, qui veulent se régaler de... eh bien tu vois ce que je veux dire, non ? Peut-être.

Comme tu peux le constater, nous avons créé des villes tentaculaires et des communautés prospères, alimentées par l’énergie géothermique de la planète. Nous avons également créé un tas de sources de lumière artificielle qui éclairent les nuits sombres et froides. Bien sûr, nous avons encore quelques problèmes de guidage et de mesure du temps, mais les choses ne sont pas aussi ennuyeuses qu’avant, n’est-ce pas ? Dans l’ensemble, vivre sur une planète errante aurait certainement ses défis, mais cela pourrait aussi être une façon assez excitante de découvrir l’univers. Et qui sait, peut-être qu’un jour nous trouverons une telle planète et la transformerons en une métropole intergalactique animée. Mais d’ici là, profitons de notre chère Terre et protégeons-la.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes